FORUM CHRETIEN.... LA SOURCE D'EAU VIVE !
Bonjour et bienvenue sur le forum chrétien protestant " La source d'eau vive". Merci de vous présenter dans le forum dédié. A très vite !

contes philosophiques chretiens

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: contes philosophiques chretiens

Message  ANMAJI le Sam 13 Oct 2012 - 11:24

Ombre450 a écrit:et voila pour bien sur ANMAJI
je suis de retour et j'ai pas fait semblant de repondre a sa demande Mr.Green

Je te remercie beaucoup, je suis très touchée par ton cadeau !

En plus tes histoires m'ont fait avoir les larmes aux yeux.

L'une d'entre elle, celle de la fillette du papier cadeau et de la boite à bisous, je l'a connaissais déjà. Je ne sais plus où je l'ai lue, pourtant elle me touche toujours autant.

Encore merci beaucoup.
avatar
ANMAJI

Messages : 221
Date d'inscription : 23/09/2012
Localisation : PICARDIE

http://charlottopoire.eklablog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: contes philosophiques chretiens

Message  Ombre450 le Sam 13 Oct 2012 - 13:16

Manon a écrit:Qui est l'auteur ?

(Je n'ai pas vu parce qu'à chaque fois c'est écrit "même auteur".)

son pseudo c'est "l'irlandais"
avatar
Ombre450

Messages : 2147
Date d'inscription : 30/06/2012
Age : 47
Localisation : toulon

Revenir en haut Aller en bas

Re: contes philosophiques chretiens

Message  Dahut. le Jeu 1 Nov 2012 - 20:28

Bonjour " Ombre " et bonjour à chacune et chacun d'entre vous, Hug

Merci pour toutes ces belles histoires toutes plus encourageantes et positives les unes que les autres. Very Happy

Il y a longtemps que je cherchais l'histoire du mur pour la mettre sur le forum car je l'avais trouvé très forte.

Alors encore merci pour l'avoir mise ainsi que toutes ces autres si belles histoires.

Fraternellement. Wink2

Dahut.
avatar
Dahut.

Messages : 2404
Date d'inscription : 05/07/2012
Age : 62
Localisation : Haute - Savoie

Revenir en haut Aller en bas

Re: contes philosophiques chretiens

Message  Clara le Ven 2 Nov 2012 - 0:28

Merci, Ombre merci beaucoup pour ces contes magifiques...

Je dois animer prochainement un conert inter religeux et j'aimeras en raconter un ou deux. Pourrais-tu me dire l'auteur?

Encore merci et que Dieu te bénisse!

Clara

_________________
Tu es bon, Seigneur, tu pardonnes! Tu es plein d'amour pour tous ceux qui t'invoquent!
Psaume 86;5
avatar
Clara
Admin

Messages : 11447
Date d'inscription : 22/06/2012
Localisation : À tes côtés...

Revenir en haut Aller en bas

Re: contes philosophiques chretiens

Message  Ombre450 le Ven 2 Nov 2012 - 3:02

en generale un contes a pas d'auteur
perso j'ai connu toute ces histoire par un internaute qui s'appelle l'irlandais
avatar
Ombre450

Messages : 2147
Date d'inscription : 30/06/2012
Age : 47
Localisation : toulon

Revenir en haut Aller en bas

Re: contes philosophiques chretiens

Message  Clara le Ven 2 Nov 2012 - 3:07

Merci beaucoup!

_________________
Tu es bon, Seigneur, tu pardonnes! Tu es plein d'amour pour tous ceux qui t'invoquent!
Psaume 86;5
avatar
Clara
Admin

Messages : 11447
Date d'inscription : 22/06/2012
Localisation : À tes côtés...

Revenir en haut Aller en bas

Re: contes philosophiques chretiens

Message  Ombre450 le Dim 16 Déc 2012 - 0:41

les bougies

Les quatre bougies brûlaient lentement.
L'ambiance était tellement silencieuse qu'on pouvait entendre leur conversation.

La première dit :
"Je suis la Paix !
Cependant personne n'arrive à me maintenir allumée.
Je crois que je vais m'éteindre.''
Sa flamme diminua rapidement, et elle s'éteignit complètement.

La deuxième dit :
''Je suis la Foi !
Dorénavant je ne suis plus indispensable, cela n'a pas de sens que je reste allumée plus longtemps.''
Quand elle eut fini de parler, une brise souffla sur elle et l'éteignit.

Triste, la troisième bougie se manifesta à son tour :
''Je suis l'Amour !
Je n'ai pas de force pour rester allumée. Les personnes me laissent de côté et ne comprennent pas mon importance. Elles oublient même d'aimer ceux qui sont proches d'eux.''
Et, sans plus attendre, elle s'éteignit.

Soudain un enfant entre et voit les trois bougies éteintes.
''Pourquoi êtes-vous éteintes ?
Vous deviez être allumées jusqu'à la fin.''
En disant cela, l'enfant commença à pleurer.

Alors, la quatrième bougie parla :
''N'aie pas peur, tant que j'ai ma flamme nous pourrons allumer les autres bougies,
je suis l'Espérance !''

Avec des yeux brillants, l'enfant prit la bougie de l'Espérance et alluma les autres.

Que l'Espérance ne s'éteigne jamais en nos cœurs et que chacun de nous puisse être l'outil nécessaire pour maintenir l'Espérance, la Foi, la Paix et l'Amour!
avatar
Ombre450

Messages : 2147
Date d'inscription : 30/06/2012
Age : 47
Localisation : toulon

Revenir en haut Aller en bas

Re: contes philosophiques chretiens

Message  Manon le Dim 16 Déc 2012 - 12:50

C'est beau !

_________________
« Courtes lettres et longues amitiés, tel est ma devise. »
Voltaire
avatar
Manon

Messages : 2899
Date d'inscription : 27/06/2012
Age : 35
Localisation : à la Campagne ! :)

Revenir en haut Aller en bas

Re: contes philosophiques chretiens

Message  ANMAJI le Dim 16 Déc 2012 - 13:26

J'ai lu ton histoire ce matin, et oh surprise comme c'était la fête de noël aujourd'hui à l'Eglise, les enfants l'ont joué en petite pièce de théatre.
Donc j'ai eu l'occasion de l'entendre (lire) deux fois aujourd'hui ! Merci !
avatar
ANMAJI

Messages : 221
Date d'inscription : 23/09/2012
Localisation : PICARDIE

http://charlottopoire.eklablog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: contes philosophiques chretiens

Message  Ombre450 le Dim 23 Mar 2014 - 10:01

De Voltaire :

HISTOIRE D'UN BON BRAMIN

"Qu'importe d 'avoir de l'esprit ou d'être sot ? Il y a bien plus : ceux qui sont contents de leur être sont bien sûrs d'être contents ; ceux qui raisonnent ne sont pas si sûrs de bien raisonner. Il est donc clair qu'il faudrait choisir de n'avoir pas le sens commun, pour peu que ce sens commun contribue à notre mal-être."

Tout le monde fut de mon avis ; et cependant je ne trouvai personne qui voulût accepter le marché de devenir imbécile pour devenir content.

De là je conclus qui si nous faisons cas du bonheur, nous faisons encore plus cas de la raison.

Après avoir réfléchi, il paraît que de préférer la raison à la félicité, c'est être très insensé.
avatar
Ombre450

Messages : 2147
Date d'inscription : 30/06/2012
Age : 47
Localisation : toulon

Revenir en haut Aller en bas

Re: contes philosophiques chretiens

Message  Ombre450 le Mer 16 Avr 2014 - 4:20

le pecheur

tiens un contes toulonnais (de moi la forme d'ou excusez moi pour les fautes de français)

il y a un vieux pecheur qui sur le port toute la journée fait des chaises en osier manifique
et quand il en finit une il la donne au premier passant venu et alors commence une nouvelle chaise

un jour ce premier passant venu fut un jeune entrepreneur (americain ...mais ça c'est a double tranchant de le dire tu risque de passer pour un français patriote ou un communiste Very Happy) qui emerveiller par la qualité du produit lui demanda -"combien coute une chaise normalement ?"

le vieux pecheur sourit malicieusement et repondit -"1 euro "(ou 1 franc si tu veux enerver les americain :p)

-"1 euro....et combien pour 20 chaises ?" dit excité l'entrepreneur

-"20 chaises ? et bien ça fait 10 000 euros..."dit le vieil homme entre deux fou rire

alors le jeune entrepreneur pris un air serieux et explique au vieil homme
-"si une chaise vaut 1 euro ...20 chaises ne peux valoir que maximum 20 euros
et comme je t'en achete beaucoup tu peux me faire une reduction style 15 euros le lot....c'est comme cela que marche le monde"

le vieil homme se leve et pris le jeune amicalement par l'epaule
-"gamin faire une chaise m'amuse et chaque fois une fois que je me suis amuser je la donne comme j'ai fait aujourd'hui avec toi
mais faire 20 chaises pour une seule personne c'est du gachi
a la premiere chaise tu as un sourire mais a la vingtieme au mieux de l'indifference
c'est contre productif
d'ou si cela ne m'amuse plus autant que j'ai beaucoup d'argent pour le prochain sdf que je verrai...c'est comme cela que moi je marche"

il y a de nombreuse histoire sur l'amitié qui suivi cette rencontre
mais helas je les connait pas tous...

ainsi ce fini celle la
merci de l'avoir lu
avatar
Ombre450

Messages : 2147
Date d'inscription : 30/06/2012
Age : 47
Localisation : toulon

Revenir en haut Aller en bas

Re: contes philosophiques chretiens

Message  Awa le Mer 16 Avr 2014 - 11:26

Trop jolie cette histoire. Merci Ombre!  Blume 

_________________

Seigneur
J'aime le séjour de ta maison
Le lieu où ta gloire habite
...
Psaume 26:8
avatar
Awa

Messages : 2479
Date d'inscription : 11/07/2012
Age : 49
Localisation : Kounkané, Sud-Est du Sénégal

Revenir en haut Aller en bas

Re: contes philosophiques chretiens

Message  Clara le Mer 16 Avr 2014 - 13:13

Oui, merci!  Wink2 

 Tu es vraiment  le meilleur pour offrir de si jolies contes... Qui ont quand même bien  un peut air de réalité!

_________________
Tu es bon, Seigneur, tu pardonnes! Tu es plein d'amour pour tous ceux qui t'invoquent!
Psaume 86;5
avatar
Clara
Admin

Messages : 11447
Date d'inscription : 22/06/2012
Localisation : À tes côtés...

Revenir en haut Aller en bas

Re: contes philosophiques chretiens

Message  Ombre450 le Mer 16 Avr 2014 - 13:24

merci ...merci
non c'est trop ..encore merci
pour les autographes je sais pas comment les poster sur internet
pas scanner pas d'appareil photo
et puis j'ai jamais signé avec le mots ombre

tiens j'ai les chevilles enflés... Mr.Green 
avatar
Ombre450

Messages : 2147
Date d'inscription : 30/06/2012
Age : 47
Localisation : toulon

Revenir en haut Aller en bas

Re: contes philosophiques chretiens

Message  Clara le Mer 16 Avr 2014 - 20:45

lol!

_________________
Tu es bon, Seigneur, tu pardonnes! Tu es plein d'amour pour tous ceux qui t'invoquent!
Psaume 86;5
avatar
Clara
Admin

Messages : 11447
Date d'inscription : 22/06/2012
Localisation : À tes côtés...

Revenir en haut Aller en bas

Re: contes philosophiques chretiens

Message  Ombre450 le Ven 18 Avr 2014 - 4:38

Une étoile dans la mer

Alors qu'il marchait à l'aube sur la plage, un vieux monsieur vit devant lui un jeune homme qui ramassait des étoiles de mer et les jetait à l'eau.

Il finit par le rejoindre et lui demanda pourquoi il agissait ainsi.

Le jeune homme lui répondit que les étoiles de mer mourraient s'il les laissait là jusqu'au lever du soleil.


« Mais la plage s'étend sur des kilomètres et il y a des millions d'étoiles de mer », répliqua-t-il. « Quelle différence cela va-t-il faire ? »


Le jeune homme regarda l'étoile de mer qu'il tenait dans sa main et la lança dans l'écume. Il répondit : « Cela fera une différence pour celle-ci. »
avatar
Ombre450

Messages : 2147
Date d'inscription : 30/06/2012
Age : 47
Localisation : toulon

Revenir en haut Aller en bas

Re: contes philosophiques chretiens

Message  Ombre450 le Ven 18 Avr 2014 - 6:02

trois textes qui se completent (d'auteurs differents)

"les dinosaures ont disparu
puis pompei
ils ont crucifié le christ
charlemagne est mort
il y a eu inquisition
la peste noire
ils ont brulé jeanne d'arc
executé galilée
exterminé les natifs americains
le genocide armenien
puis la 1 ere guerre mondiale
hitler a ete elu democratiquement
la shoa
ils ont assassiné martin luther king
kennedy
balavoine est mort
coluche aussi
le massacre du rwanda
le 11 septembre
la crise

mais aujourd'hui je te rencontre"

_______________________________________________________________


"Salutation moi c'est Peter Pan, je suis intemporel et incorporel, je vivais pleinement depuis un temps immémorial, en offrant aux enfants perdus l'amour d'un frère et préservant leur innocence d'une cruautée ambiante mais tout d'un cou, en plein vol...paf, clochette à plus de poussière d'or... La chute du pays imaginaire fût si rude que je me relevais dans un environnememt enfeerique complétement sonné, et affreusement choqué. Depuis ma seule obsession et de rejoindre mon pays, celui de la poésie, de l'insouciance, et de l'amour.
J'ai quand mème mème un certain interet pour ce peuple, que j'observe depuis ma chute, et qui, après une analyse minutieuse me parait généralement doté d'un égo démoniaque, d'une attirance perverse pour l'absolu et la chaire, et d'un rejet de son enfant qui sommeille.

Dans ce monde, je suis blasé, j'ai perdu toute émotion et tout mes projets, clochette n'a pas survécu, et mes espoirs de retrouvé mon pays s'amenuisent de jour en jour. J'écouté la chanson 21th century schizoid man, tout les matins qui permet d'etre plus tolérant envers moi même dans ce monde de chiottes."

_________________________________________________________________

"bonjour

j'ai vu ton monde
le monde des hommes

je l'ai trouvé incroyablement riche culturellement et terriblement barbare

j'ai vu les hommes

réactions primaires souvent destructrices
fantasmes dégueulasses
pulsions pas géniales non plus
mais leur amour...
leurs désir...
leur créativité ...
leur émerveillement et bien d'autres choses sont magnifiques

ils sont torturés entre deux choix

soit être gravement perturbés par leur essence vitale
soit apprendre a la comprendre
chemin extrêmement douloureux
car cela leur demande de se découvrir leur ténèbres compris
et d'apprendre a s'aimer ainsi
imparfait
de plus en plus laids
de moins en moins fort
avec le temps car tous frappés par cette maladie mortelle qu'es la vieillesse

ils en pleurent souvent la nuit ou quand ils sont seul face a eux même
je les entends
et j'aimerai leur dire que ce qu'ils voient perçoivent et ressentent n'est pas toute la vérité
que notre monde
le leur et le miens co existe et se complètent

seulement peu d'entre eux nous voient mes sœurs et moi
les enfants parfois et quelques grands
ils nous donne de nombreux noms
ma muse
ma capricieuse inspiration
ma fée
ma folie
mon amour
et bien d'autres encore

aujourd'hui si tu arrive a m’écouter
si tu arrive a me lire
n’oublie pas ce que je viens de te murmurer
cela t'aidera a m'entendre plus souvent"
avatar
Ombre450

Messages : 2147
Date d'inscription : 30/06/2012
Age : 47
Localisation : toulon

Revenir en haut Aller en bas

Re: contes philosophiques chretiens

Message  Ombre450 le Ven 18 Avr 2014 - 11:50

La légende du Colibri (conte amérindien)

« Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés et atterrés observaient, impuissants, le désastre. Seul le petit colibri s'active, allant chercher quelques gouttes d'eau dans son bec pour les jeter sur le feu. Au bout d'un moment, le tatou, agacé par ses agissements dérisoires, lui dit : « Colibri ! Tu n'es pas fou ? Tu crois que c'est avec ces gouttes d'eau que tu vas éteindre le feu ? » « Je le sais, répond le colibri, mais je fais ma part » .
avatar
Ombre450

Messages : 2147
Date d'inscription : 30/06/2012
Age : 47
Localisation : toulon

Revenir en haut Aller en bas

Re: contes philosophiques chretiens

Message  Ombre450 le Ven 18 Avr 2014 - 11:55

a tout les hommes et femmes mariée...un conte moderne d'un gamin qui je suis meme pas sur qu'il est chretien

il l'as titre la femme de ses reves ...je l'aurais plutot appeller la princesse charmante

"avec elle pas de treve...on evite le pire" le debut et la fin ici
avatar
Ombre450

Messages : 2147
Date d'inscription : 30/06/2012
Age : 47
Localisation : toulon

Revenir en haut Aller en bas

Re: contes philosophiques chretiens

Message  Ombre450 le Sam 26 Avr 2014 - 17:21

Il a plus des cordes dans les montagnes et la rivière commence a inonder les berges; tout les habitant partent se refugier dans les hauteurs sauf un homme qui croyait profondément en L'âme du monde. un homme du village vient lui demandai
-mais pourquoi ne part donc tu pas avec nous ;tu vas te faire emporté si tu reste ici
-J'ai foi en L'âme du monde mon ami; elle me protègera.
Et l'homme partit. L'eau continua de monter et l'homme du se refugié sur son toit. Deus sauveteurs arrivèrent alors
-sauté a l'eau, dirent ils, avant que la rivière monte et vous emporte, on vous aideras a atteindre la terre ferme
-Non,L'âme du monde veille sur moi et me protégera.
Les deux hommes partirent.
L'eau est maintenant tellement haute que l'homme est dedans jusque au genou. Un batelier passa alors et lui dit
-Vite montez vous allez vous faire emporté
-Non hurla l'homme, L'âme du monde me protège et elle va m'envoyé un miracle
Le batelier partit et quelque minute plus tard l'homme fut emporté et noyé
En arrivant au Paradis(ou l'équivalent)il alla voir L'âme du monde
-pourquoi ne ma tu pas sauvé j'avais foi en toi? Où étais les miracles
-Mais, mon fils, je t'ai envoyé ce que tu voulais
-Alors ou étais les anges dans le ciel, la lumière divine ? Où ? Qu'as tu dont envoyer pour me sauver ?
-Je t'ai envoyé un homme ,deux sauveteur et un batelier ; que voulais tu de plus.
avatar
Ombre450

Messages : 2147
Date d'inscription : 30/06/2012
Age : 47
Localisation : toulon

Revenir en haut Aller en bas

Re: contes philosophiques chretiens

Message  Clara le Dim 27 Avr 2014 - 0:05

Et oui, bien parlante  Blume  cette histoire... Merci, Ombre!

_________________
Tu es bon, Seigneur, tu pardonnes! Tu es plein d'amour pour tous ceux qui t'invoquent!
Psaume 86;5
avatar
Clara
Admin

Messages : 11447
Date d'inscription : 22/06/2012
Localisation : À tes côtés...

Revenir en haut Aller en bas

Re: contes philosophiques chretiens

Message  Awa le Dim 27 Avr 2014 - 13:27

Et oui... combien de fois on attend un miracle, alors que la réponse de Dieu est là, à notre portée...
Merci Ombre!  Blume 

_________________

Seigneur
J'aime le séjour de ta maison
Le lieu où ta gloire habite
...
Psaume 26:8
avatar
Awa

Messages : 2479
Date d'inscription : 11/07/2012
Age : 49
Localisation : Kounkané, Sud-Est du Sénégal

Revenir en haut Aller en bas

Re: contes philosophiques chretiens

Message  Ombre450 le Jeu 12 Juin 2014 - 19:24

deux contes d'un apprenti conteur de 16 ans (gege du 425 connu sur un autres forum ou on s'echanges des histoires)

Il était une fois…
Un grand magicien. Ce magicien était plus érudit qu'aucun autre homme sur cette terre et il étudiais depuis l'âge de 5 ans. Il était étais capable de changer le plomb en or, de contrôler le feu et de soigner les plus graves blessure d'un seul mot. Alors qu'il se rendait a la biblioteque Alexandrie pour y lire de précieux manuscrit il dut passer un fleuve. Ne trouvant pas de pont il se résigna a empruntait la barge avec un passeur. Pendant que celui ci le faisait traversé le magicien se mit a lui posé des questions sur divers problèmes chimique
-Je n'entend rien a tout cela,monsieur;répondit le passeur.
-Mais enfin vous ne vous intéressez donc a rien
Et le magicien continua son interrogatoire,posant des questions de plus en plus simple. Lorsque il se rendit compte que le passeur savait a peine lire il s'exclama
-Les gens sans éducation ne devrait pas être mieux traité que les animaux dont il ne font rien pour se différencier !!

Vous devineré sans problème que a suite du voyage fut plus tendu et plus un mot ne fut échangé. Alors que le la traversé touchait a sa fin (La berge n'était qu'a cent mètres) les éléments se déchaînèrent soudain et la barge se mit a tanguer fortement
-Il va falloir nager jusque a la rive,prévint le passeur alors que le bateau commençait a se remplir d'eau.
-Mais…Je ne sais pas nager

autre conte

-Je vais t'apprendre a frapper par derrière
-frapper par derrière ?
Mais il n'y a aucun honneur a cela
-Il n'y a pas d'honneur a tué quelqu'un petit
aucune gloire a retirer de la mort
jamais
avatar
Ombre450

Messages : 2147
Date d'inscription : 30/06/2012
Age : 47
Localisation : toulon

Revenir en haut Aller en bas

Re: contes philosophiques chretiens

Message  Ombre450 le Ven 22 Aoû 2014 - 15:38

regarde

Dans le village de mon conte, il y avait un homme très très riche qui possédait tout, absolument tout. Il avait un fils et tout les dimanche soir ils montaient tout les deux en haut de la colline qui surplombait le village et ils regardait le coucher de soleil, la ville la foret, les champs de blé et l'horizon la bas loin. Le riche disait alors à son fils :
-Regarde mon fils, regarde la ville, la foret, les champs de blés et l'horizon, là bas loin. Un jour, tout ça, ce sera à toi.

Et dans ce village, il y a aussi un homme pauvre qui n'a absolument rien. Lui aussi, il a un fils et tout les dimanche soir ils monte tout les deux en haut de la colline qui surplombez le village et ils regarde le coucher de soleil, la ville la foret, les champs de blé et l'horizon la bas loin. Il dit alors a son fils :

- Regarde
avatar
Ombre450

Messages : 2147
Date d'inscription : 30/06/2012
Age : 47
Localisation : toulon

Revenir en haut Aller en bas

Re: contes philosophiques chretiens

Message  Ombre450 le Ven 22 Aoû 2014 - 15:59

vaincre le malheur

Il était une fois...


... un monde où le bonheur régnait.
Les hommes étaient heureux : tout était sujet à se réjouir. Ils étaient heureux pour tout, et même la mort ne leur faisait pas peur : ils savaient bien que c'était un passage vers un plus grand bonheur encore !
Le bonheur était le but de la vie, et c'était un but à la fois déjà atteint et toujours recherché. Les hommes étaient heureux de chercher le bonheur, de le partager ensemble, de le donner et de le recevoir. Le chercher, c'était le trouver, et le trouver était le gage d'une trouvaille future plus belle encore.
Bref, faut-il le répéter, tout le monde était heureux.

... jusqu'au jour où, on ne sait trop comment, le malheur entra dans le monde en frappant.
Il fit mal, et il y eut des gens malheureux. Beaucoup. Le malheur se répandit, de proche en proche.
Ce fut un grand malheur, il est vrai, et pourtant les gens continuaient à croire au bonheur, coûte que coûte. Ils le cherchaient, et parfois le trouvaient. Ils continuaient à penser que le bonheur était un - le ? - but de la vie.
Le malheur était là, c'est vrai. Il y avait des gens malheureux... Avouons-le, il n'y avait pas beaucoup de gens heureux, vraiment heureux, profondément heureux. On n'était pas non plus heureux tout le temps, à chaque instant, toute sa vie.
Il fallait se battre pour être heureux, et, quand quelqu'un se bat, il se fait parfois mal, il fait parfois mal. C'est malheureux, mais c'est ainsi. Le bonheur est à ce prix.

Un jour pourtant, on eût l'idée géniale, extraordinaire, la solution miracle : "Supprimons le malheur !" On applaudit, et on se mit à l'œuvre, dans ce but : "Supprimons le malheur !"
Bien sûr, il fallut se battre. On se battit, on se fit mal. Mais enfin, on cherchait à supprimer le malheur demain, tant pis pour aujourd'hui.
On se rendit compte, toutefois, que le malheur était coriace. On le supprime ici, on le découvre là. On le supprime là, il est déjà ici. On se réunit, statistiques à l'appui, et on constata. Le malheur n'avait pas diminué... pire, il semblait bien qu'il avait progressé : on se sentait partout très malheureux.
On afficha partout, tel un slogan : "Supprimons le malheur !" On manifesta bruyamment contre le malheur. On lança des projets pharaoniques contre le malheur, à crédit sur l'avenir, où bien sûr le malheur n'existera plus. Partout des statistiques : ici le malheur recule ; là, le malheur progresse.
On se réunit en haut lieu, entre gens moins malheureux, on se félicita : "Oh ! Il y a plus malheureux que nous, n'est-ce pas ?" Oui, mais tout de même, on était malheureux : tous ces malheureux, c'est malheureux, ça fait tache au tableau, ça coule les statistiques.
On lança une idée. Une idée géniale : "C'est trop difficile de supprimer le malheur ! Supprimons les malheureux !"
Bravo ! On fit quelques calculs sur les probabilités de malheur chez telle ou telle catégorie, et on commença à supprimer les plus malheureux. On les supprima d'abord des champs de vision des moins malheureux, et puis, pour aller plus vite et régler le problème, on les supprima. Tout simplement. C'était beaucoup plus facile que de supprimer le malheur. Et beaucoup moins cher aussi. Et puis c'était bien, un vrai bienfait : tous ces malheureux ne seraient plus jamais malheureux.
On supprima les plus malheureux, et puis on se rendit compte que le malheur florissait chez les nouveaux plus malheureux. Alors on continua. Les moins malheureux applaudissaient, et puis un jour devenaient à leur tour les plus malheureux, et demandaient eux-mêmes qu'on les supprime : ils étaient si malheureux !
Un jour, les moins malheureux se réunirent, et se rendirent compte qu'ils étaient seuls. On avait supprimé les plus malheureux. Il n'y en avait plus. Mais le malheur était toujours là : on fut très malheureux. Peu à peu, on s'estima trop malheureux. On se supprima.
Il en resta un. Seul et malheureux. Maître du monde et toujours malheureux. Le moins malheureux et le plus malheureux, en même temps. Il s'assit sur son trône de malheur, et mit un point final à l'histoire de ce monde.

Ce jour-là, le malheur triompha et creva du même coup, d'indigestion.
Le bonheur aussi mourut : il n'y avait plus personne pour être heureux.
A trop vouloir supprimer le malheur, on avait tué le bonheur.
avatar
Ombre450

Messages : 2147
Date d'inscription : 30/06/2012
Age : 47
Localisation : toulon

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum