FORUM CHRETIEN.... LA SOURCE D'EAU VIVE !
Bonjour et bienvenue sur le forum chrétien protestant " La source d'eau vive". Merci de vous présenter dans le forum dédié. A très vite !
Voir le deal
34.99 €

Humanisme chrétien

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Humanisme chrétien Empty Humanisme chrétien

Message  Theo Nephale le Lun 25 Aoû 2014 - 15:01

Bonjour à toutes et à tous !

Je viens de me lancer récemment dans l'étude de la jonction entre les courants humanistes et la Bible. Afin de partager mes lectures et mes réflexions, je viens d'ouvrir un modeste blog (je mettrai l'adresse quand le forum me l'autorisera).

Mon premier objet d'étude est Le banquet religieux du prêtre philosophe Érasme, un texte qui articule christianisme et épicurisme. Je viens de poster la première partie. Je suis dans l'attente de vos points de vue et de vos réflexions, n'hésitez surtout pas à intervenir !

---

Érasme – Le banquet religieux (1)

À la recherche d’une nouvelle voie au christianisme, j’ai choisi de me pencher paradoxalement sur des textes anciens, et plus particulièrement sur le courant du christianisme humaniste. C’est Érasme qui a l’honneur d’ouvrir ce champs de réflexions et de propositions pour mieux vivre notre foi en ce début de XXIe siècle très bousculé.

Érasme de Rotterdam était un prêtre philosophe contemporain de Martin Luther. À la fois catholique et libre-penseur, il fut fustigé à la fois par Rome et par la mouvance protestante naissante. Il proposait pourtant une réflexion pacifiste qui visait à conserver l’unité de l’Église romaine, tout en s’inspirant des classiques grecs et latins. À la fois chrétien, platonicien et épicurien, Érasme fut le premier grand penseur à tenter de concilier l’humanisme de la Renaissance (c’est à dire une réflexion sur l’Homme à la lumière, notamment, des philosophes de l’Antiquité) à un fervent catholicisme.

Le Banquet religieux est l’un des nombreux colloques d’Érasme. Le texte prend la forme d’une discussion entre neuf amis penseurs dans une bâtisse imaginaire entourée d’un jardin qui évoque celui d’Épicure.

La première chose que je souhaite faire est de définir l’épicurisme de l’auteur afin de mettre fin aux a priori concernant ce courant de pensée philosophique. Le Banquet religieux nous offre de nombreuses informations à ce sujet.

On imagine parfois les épicuriens comme de bons vivants, pochtrons, aimant la bonne chair et faire gras, et se fourvoyant dans tous les excès. Voyons à quel point ce que nous en dit Érasme est différent.

Érasme définit d’abord les plaisirs honnêtes. Il s’agit ni plus ni moins de flatter tous les sens et de délasser son esprit, sans excès et en évitant les paroles échaudées et les chants paillards que l’on regretteraient le lendemain. En ouverture de la discussion entre les personnages, nous lisons un texte de Jean Chrysostome, archevêque de l’Église grecque au 4e siècle :

« Dieu béni qui me nourris depuis ma jeunesse et donnes sa subsistance à chaque créature de chair, remplis nos coeurs de joie et d’allégresse afin que, suffisamment pourvus du nécessaire, nous abondions en toutes sortes de bonnes actions, par Notre-Seigneur Jésus-Christ qui partage avec toi et le Saint-Esprit la gloire, l’honneur et la puissance, pour l’éternité. »

Remplir le cœur de joie et d’allégresse afin de faire acte de chrétienté, voilà le programme que propose Érasme.

Plusieurs autres points dans le texte concernent l’épicurisme:

  • La contemplation de la nature est primordiale.
    Chacun doit suivre ses goûts sans volontairement offenser les autres.
    Le but de la vie est de ne pas regretter de l’avoir vécue. Érasme nous dira comment la remplir convenablement.
    un indice cependant : il faut éviter l’inquiétude, c’est à dire tous les sentiments néfastes qui naissent de l’accumulation de richesses et de biens aux dépens du reste.
    Il faut éviter les dépenses inutiles.
    Il faut savoir risquer sa vie par amitié mais non par témérité.
    Il ne faut jamais mettre les autres en danger, Érasme considère cela comme de la cruauté.
    Il faut soigner les âmes et promouvoir les solutions pacifiques.
    Les besoins de base du corps comme la nourriture ne sont jamais des vices.
    Et enfin, le plus important certainement : la vérité est dans le vin !


Comme vous le voyez, l’épicurien est avant tout un être de bon sens et je parie que vous commencez à saisir à quel point cette philosophie peut être proche des valeurs prônées par le Christ. Comment Érasme articule parfaitement ces deux notions sera l’objet de mon prochain article.

N’hésitez pas à donner vos points de vue concernant ce petit texte qui résume à outrance beaucoup de choses.
Theo Nephale
Theo Nephale

Messages : 34
Date d'inscription : 25/08/2014
Age : 47
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Humanisme chrétien Empty Re: Humanisme chrétien

Message  Awa le Mar 26 Aoû 2014 - 22:49

Bonsoir Théo!
Ton sujet n'est pas facile. Je ne suis pas du tout familiarisée avec cette approche.

A la première lecture, ton résumé de la philosophie d'Erasme me le rend sympathique.

Mes critères d'analyse sont des plus simples:
- Est-ce que ses écrits nous stimulent à aimer Dieu de tout notre coeur, de toute notre pensée, de toute notre âme et de toute notre force?
- Est-ce que ses écrits nous encouragent à aimer notre prochain comme nous-mêmes?

En te lisant, je dirais oui. Mais j'attends la suite...

Awa flower

_________________

Seigneur
J'aime le séjour de ta maison
Le lieu où ta gloire habite
...
Psaume 26:8
Awa
Awa

Messages : 2482
Date d'inscription : 11/07/2012
Age : 51
Localisation : Kounkané, Sud-Est du Sénégal

Revenir en haut Aller en bas

Humanisme chrétien Empty Re: Humanisme chrétien

Message  Yoda le Mar 26 Aoû 2014 - 23:58

Dans l'Église primitive, il n'y eut aucun rapprochement entre les épicuriens, car il n'y avait pas grand chose en commun entre la foi et l'épicurisme.
Alors soit Erasme a une vision christianisée de l'épicurisme (ce qui serait probable après plus d'un millénaire), soit il a une vision humaniste de la foi.
Yoda
Yoda

Messages : 4392
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 68
Localisation : Vallée de Joux (Suisse)

http://glanages.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Humanisme chrétien Empty Re: Humanisme chrétien

Message  Theo Nephale le Mer 27 Aoû 2014 - 0:41

Je pense qu'il avait une vision humaniste de la foi, je ne crois pas qu'Erasme fut un épicurien avant d'être un chrétien au vu de sa formation et de sa jeunesse.

En se basant sur la Bible, Érasme va démontrer que la foi chrétienne et l'épicurisme ont justement des choses en communs et peuvent même entretenir des rapports harmonieux. La seconde partie, lundi, va parler de tout cela. Je posterai ici l'article. Very Happy
Theo Nephale
Theo Nephale

Messages : 34
Date d'inscription : 25/08/2014
Age : 47
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Humanisme chrétien Empty Re: Humanisme chrétien

Message  Theo Nephale le Mer 27 Aoû 2014 - 0:44

Awa a écrit:
Mes critères d'analyse sont des plus simples:
- Est-ce que ses écrits nous stimulent à aimer Dieu de tout notre coeur, de toute notre pensée, de toute notre âme et de toute notre force?
- Est-ce que ses écrits nous encouragent à aimer notre prochain comme nous-mêmes?

Je peux déjà te rassurer : la réponse est oui dans les deux cas. La seconde partie de mon article montrera qu'Érasme était avant tout habité par le message du Christ.
Theo Nephale
Theo Nephale

Messages : 34
Date d'inscription : 25/08/2014
Age : 47
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Humanisme chrétien Empty Re: Humanisme chrétien

Message  Theo Nephale le Mer 27 Aoû 2014 - 9:40

C'est super ! Voici venu le temps des rires et des chants, Casimir ! Smile
Theo Nephale
Theo Nephale

Messages : 34
Date d'inscription : 25/08/2014
Age : 47
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Humanisme chrétien Empty Re: Humanisme chrétien

Message  Jyncen le Mer 27 Aoû 2014 - 11:34

Il est intéressant de noter que l'idée qu'on a de la sublimation de l'homme aujourd'hui ne correspond bien souvent à aucune philosophie de l'antiquité qui ne va pas sans véritable esprit de modération (même chez les hédonistes).

A mon avis, la proximité des sagesses avec l'évangile est surtout lié au faite qu'elles puisent aux mêmes sources à une époque rapprochée. Que ça n'a rien de secret pour peu qu'on se penche sur le fonctionnement de l'homme et qu'on observe ce qui se passe. Ce n'est pas une révélation, nous sommes peut être devenu étrangers à ce regard porté sur nous-même à force d'être divertis par l'exposition à une quantité d'informations inédite dans l'histoire, une avidité permanente, des peurs amplifiées par notre mode de vie, l’orgueil de l'homme moderne qui cultive un sentiment de supériorité dans tous les domaines sur l'homme du passé.

Passé toutes ces choses là, l'essence de l'épicurisme est sans doute différente de celle de l'évangile. Si moines grecs ont effectivement parlé de l'atteinte de l'ataraxie/l'apathéia, ce n'est pas un but mais un moyen pour parvenir à l'union à Dieu et la prière perpétuelle de l'esprit.

Jyncen

Messages : 1004
Date d'inscription : 09/08/2012
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Humanisme chrétien Empty Re: Humanisme chrétien

Message  Theo Nephale le Lun 1 Sep 2014 - 4:32

Salut Jyncen !

Voici le seconde partie qui illustre peut-être votre dernière phrase.

--

Érasme - Le banquet religieux (2)

Dans l’article précédent, nous avons pu voir la définition qu’Érasme apportait de l’épicurien dans Le banquet religieux, c’est à dire un être usant avec parcimonie des plaisirs honnêtes et qui se distance des «inquiétudes» afin d’atteindre le bien-être (ou ataraxie). Nous allons voir maintenant comment le philosophe articule la foi chrétienne et l’épicurisme.

Les protagonistes du texte dissertent dans un jardin, véritable peinture symboliste foisonnante de détails, qui mériterait un article à lui seul. Le jardin est un endroit important dans la philosophie antique, Épicure lui-même enseignait dans l’un d’eux. C’était paraît-il un lieu très secret, où hommes et femmes étaient invités à méditer ensemble (ce qui n’était pas dans les habitudes d’autres grandes écoles philosophiques), et qui générait de nombreux fantasmes de la part de ses opposants.

Le jardin imaginaire d’Érasme dans le texte est cependant profondément marqué par le christianisme et ce dès l’entrée. Une statue de l’apôtre Pierre prône avec plusieurs citations bibliques qui appellent à se détourner des vices pour la piété, à découvrir la vraie vie dans la foi, et à suivre l’Évangile. On ne peut être plus clair, et plus loin la statue du Christ rappelle sa présence primordiale dans ce lieu.

Il est à noter que les citations sont en latin, en grec et en hébreu, rappelant la passion d’Érasme pour la littérature antique. À ce sujet, je vous invite à découvrir ce que fut le Collegium Trilingue qu’il inspira.

Nous sommes donc dans un jardin qui évoque celui d’Épicure, le monde terrestre sous formes de symboles ainsi que le Paradis. En s’aidant de la Bible, Érasme va rappeler plusieurs principes chrétiens. Le plus marquant, de mon point de vue, est contenu dans cette phrase de l’un des personnages :

« D’ailleurs le Christ nous crie-t-il autre chose que de vivre en nous tenant sur nos gardes comme si nous allions mourir à l’instant, mais de pratiquer la vertu comme si nous devions toujours vivre ? »

Le lien entre la foi chrétienne et l’épicurisme est contenu dans cette citation. Profiter de l’instant, le vivre avec un maximum de plénitude et d’intensité, tout en aidant son prochain comme si la vie était éternelle, suivant la promesse que le Christ nous a faite.

Érasme insiste sur l’essence éphèmère du corps, et en cela il rejoint à la fois les croyances atomistes de grands philosophes (Platon notamment) et les paroles bibliques. Cicéron évoquait la nature comme un gîte pour faire étape, et Paul de Tarse comparait le corps à une tente, ou une maison qu’il faudra quitter. Comme il n’y aura pas de deuxième chance, qu’une fois ce corps et ce monde quittés ils ne nous seront pas restitués, il devient donc primordial pour le croyant et le philosophe de vivre une existence sans regrets et convenablement remplie, une vie honnête de chrétien et de citoyen.

Nous avons déjà vu que l’épicurisme appelle à éviter les inquiétudes générées par les passions, Érasme parle notamment des sentiments négatifs comme l’envie d’amasser les richesses et les biens qui nous fait oublier le reste. Éviter d’avoir toujours plus de biens, c’est aussi éviter la frustration de ne pas avoir plus et la crainte de la perte.

Pour illustrer cela, Érasme cite le Christ :

« Nul ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l’un, et aimera l’autre; ou il s’attachera à l’un, et méprisera l’autre.» (Matthieu 6:24)

On ne peut servir à la fois le Christ et le gain, l’espoir métaphysique et les inquiétudes matérielles. Dieu pourvoie au plus important, la vie elle-même, pourquoi s’inquiéter d’avoir plus que ce dont nous avons besoin, pourquoi accumuler tant de choses dispensables ? Mais Érasme ne s’arrête pas là et martèle l’importance de faire acte de charité, en précisant «à hauteur de ses moyens», et la nécessité de dire aux autres d’en faire autant. Il demande à éviter les dépenses inutiles, à aider les autres et à ne pas gaspiller, et, à l’image d’Épicure nourrissant ses élèves en temps de disette, d’offrir les fruits de son jardin matériel et spirituel aux défavorisés.

Érasme ajoute qu’il faut louer le Seigneur même dans les moments de dénuements, car Il nous apprend alors la patience et la frugalité. Il faut donc éviter les inquiétudes même dans les moments les plus sombres.

Il y a dans le texte un aparté au sujet du Prince. Érasme pense que Dieu utilise parfois la folie des tyrans pour corriger les hommes. À nous d’apprendre à éviter cela, d’abord en formant des dirigeants au cœur pieux, ensuite en ayant une assemblée pour contrecarrer le trop plein de pouvoirs, et enfin en tâchant de ne pas choisir un mauvais homme (ou une mauvaise femme, ça c’est moi qui le rajoute). Mais Érasme parle aussi de la possibilité d’un Prince réellement conduit par le Divin, dont le parcours ne doit être freiné par aucune loi humaine même lorsqu’il se trompe. Aux croyants de savoir regarder et jauger…

L’ultime lien entre christianisme et épicurisme se trouve quasiment à la fin du texte. Érasme nous rappelle que le plus important est de soulager les âmes et d’éviter que les petites disputes ne s’enveniment et ne dégénèrent. Ajouté au fait qu’il faut éviter les souffrances inutiles et accepter les plaisirs honnêtes, je pense que nous sommes en face d’une vraie sagesse.

Mais voilà, tout ne peut pas être si rose, et mon troisième article parlera des choses qui fâchent ! En attendant, n’hésitez pas à intervenir pour me donner vos points de vue.
Theo Nephale
Theo Nephale

Messages : 34
Date d'inscription : 25/08/2014
Age : 47
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Humanisme chrétien Empty Re: Humanisme chrétien

Message  Gadou le Jeu 4 Sep 2014 - 22:38

Bonjour,

Non, le christianisme est à l'opposé de l'humanisme.
Regarde la vie de Jésus: il est venu pour servir, souffrir et mourir, c'était exactement son but pour la terre. Parceque c'est le ciel qui l'interressait.
Et il nous dit de faire la même chose "celui qui voudra gagner sa vie la perdra, mais celui qui perdra sa vie pour l'amour de moi la trouvera"
ça veut dire que les conseils de s'occuper de soi ou de l'autre ou de quoi que ce soit sur la terre c'est zéro devant Dieu. La seule chose qui compte c'est l'avenir éternel.

C'est l'incompatibilité totale entre humanisme et christianisme, l'un vise la terre, l'autre vise le ciel.

Gadou

Messages : 976
Date d'inscription : 28/08/2012
Localisation : Montauban

Revenir en haut Aller en bas

Humanisme chrétien Empty Re: Humanisme chrétien

Message  Ombre450 le Ven 5 Sep 2014 - 6:44

Gadou a écrit:Bonjour,

Non, le christianisme est à l'opposé de l'humanisme.
Regarde la vie de Jésus: il est venu pour servir, souffrir et mourir, c'était exactement son but pour la terre. Parceque c'est le ciel qui l'interressait.
Et il nous dit de faire la même chose "celui qui voudra gagner sa vie la perdra, mais celui qui perdra sa vie pour l'amour de moi la trouvera"
ça veut dire que les conseils de s'occuper de soi ou de l'autre ou de quoi que ce soit sur la terre c'est zéro devant Dieu. La seule chose qui compte c'est l'avenir éternel.

C'est l'incompatibilité totale entre humanisme et christianisme, l'un vise la terre, l'autre vise le ciel.

euh...le coup des brebis et des chevre jesus tiens compte de si on as ete genereux avec les pauvre les malade les prisonnier...et aimer son prochain comme soi meme c'est un des deux commandement a egalité avec aimer Dieu...et celui qui prends pas soin des sien a renier sa foi ...etc etc

Ombre450
Ombre450

Messages : 2349
Date d'inscription : 30/06/2012
Age : 49
Localisation : toulon

Revenir en haut Aller en bas

Humanisme chrétien Empty Re: Humanisme chrétien

Message  Clara le Ven 5 Sep 2014 - 8:28

Gadou, relis les deux commandements que cite le Seigneur. Jésus durant sa vie a aide, guéri, ressuscité   combien de personnes? Cela ne l'a pas empêché  d'accomplir ce qu'Il  devait faire. De même prendre soin de l'autre ne sauve pas mais est agréable à Dieu! Par tes propos tu nies tout le message d'amour de l'évangile.

_________________
Humanisme chrétien Img_2111
Clara
Clara
Admin

Messages : 12805
Date d'inscription : 22/06/2012
Localisation : À tes côtés...

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Humanisme chrétien Empty Re: Humanisme chrétien

Message  Theo Nephale le Ven 5 Sep 2014 - 9:30

Je sais qu'il n'était ni le Christ ni un saint, mais j'aime la réponse de Théodore Monod lorsqu'on lui demandait ce qu'il pensait du Royaume Céleste : "Je suis très curieux de le connaître. Mais un monde à la fois."

Je suis pour ma part convaincu que les Evangiles poussent à aider son prochain de manière très active et concrète. Les raisons pour cela, la finalité que chacun espère et recherche, ne concernent que notre propre conscience. Si la Bible peut pousser les gens à faire du bien aux autres et à vivre sur cette Terre avec un peu plus de bonheur, comme il m'est permis parfois de le voir de manière éclatante et superbe, je ne vois pas en quoi cela ne suivrait pas la parole du Christ.
Theo Nephale
Theo Nephale

Messages : 34
Date d'inscription : 25/08/2014
Age : 47
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Humanisme chrétien Empty Re: Humanisme chrétien

Message  Clara le Ven 5 Sep 2014 - 9:47

Oui, tout à fait.
Le différence est justement la présence de Dieu au cœur de notre vie qui induit cet amour qui permet d'aimer jusqu'à "mourir pour ses amis". Même si ce n'est pas si simple tous les jours...

_________________
Humanisme chrétien Img_2111
Clara
Clara
Admin

Messages : 12805
Date d'inscription : 22/06/2012
Localisation : À tes côtés...

Revenir en haut Aller en bas

Humanisme chrétien Empty Re: Humanisme chrétien

Message  Jyncen le Ven 5 Sep 2014 - 12:38

Gadou a écrit:C'est l'incompatibilité totale entre humanisme et christianisme, l'un vise la terre, l'autre vise le ciel.

Le christianisme vise le ciel sur la terre, ce qui signifie la terre, "la vie matérielle", comme lieu du céleste, du spirituel, du mystique. C'est décevant pour quelqu'un qui aimerait fuir dans quelque chose de plus extravagant et d'exotique. Mais on ne trouve pas dans la Bible la notion d'un "autre monde" parallèle, ou bien de manière didactique pour finir par découvrir que cet autre monde, c'est là où nous mettons les pieds, c'est ici, mais nous l'ignorons en grande partie car la connaissance que nous en avons est erronées ou partielle car fondée sur les apparences et l'instinct de survie.

Jésus meurt et nous invite à mourir à ce qui constitue un appauvrissement de la "vie terrestre" quand elle veut exister par elle-même. Le travail de l'intériorité du cœur, des passions, l'ouverture aux autres, l'aide concrète qu'on peut leur apporter...etc. tout cela revêt en même temps ce qu'il y'a de plus éternel et de céleste. Tôt ou tard on est contraint de revenir sur terre et d'unifier les deux. De plus, quand on meurt, et qu'on est vraiment absent de notre petite personne, il n'y a plus la place pour grand chose, toutes ces conceptions, ni même moi devant Dieu. Nous y sommes forcément donc il n'y a pas besoin de rajouter de mise en scène.

Ça m'a toujours étonné que c'est dans des situations concrètes, quand mon attention n'était pas portée sur le spirituel, ni aucune activité en lien explicite avec la foi, que j'étais le plus surpris de l'intensité de ce que j'étais entrain de vivre.

Jyncen

Messages : 1004
Date d'inscription : 09/08/2012
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Humanisme chrétien Empty Re: Humanisme chrétien

Message  tochiro le Ven 5 Sep 2014 - 20:07

AMHA, le problème de l'humanisme est qu'il est centré sur l'humain et pas sur Christ.
Pire on pousse les gens à être plus "humaniste" afin de s'accomplir soi même....
tochiro
tochiro

Messages : 661
Date d'inscription : 26/08/2012
Age : 43
Localisation : Pied du Jura, Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Humanisme chrétien Empty Re: Humanisme chrétien

Message  Jyncen le Ven 5 Sep 2014 - 21:02

tochiro a écrit:AMHA, le problème de l'humanisme est qu'il est centré sur l'humain et pas sur Christ.
Pire on pousse les gens à être plus "humaniste" afin de s'accomplir soi même....

Sauf si le Christ en tant que fils de l'homme, nous montre ce qu'est l'humain véritable. Quelque soit le centre, nous sommes toujours dans l'humain et Dieu ne peut pas être envisagé autrement. En dehors de l'incarnation, nous ne pouvons pas être conscient de la réalité de Dieu.

Les autres doctrines sont obligé de trouver un moyen de l'incarner qui ne sera pas forcément approprié.

Jyncen

Messages : 1004
Date d'inscription : 09/08/2012
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Humanisme chrétien Empty Re: Humanisme chrétien

Message  Theo Nephale le Sam 6 Sep 2014 - 12:58

tochiro a écrit:Pire on pousse les gens à être plus "humaniste" afin de s'accomplir soi même....

Cela dépend de ce que vous entendez pas "s'accomplir soi même". Pouvez-vous développer ?
Theo Nephale
Theo Nephale

Messages : 34
Date d'inscription : 25/08/2014
Age : 47
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Humanisme chrétien Empty Le Banquet Religieux (3)

Message  Theo Nephale le Lun 8 Sep 2014 - 1:52

Bonjour à toutes et à tous !

Voici la dernière partie de ma petite étude consacrée au Banquet religieux d'Érasme.

http://humanismechretien.wordpress.com/2014/09/08/erasme-le-banquet-religieux-3/

Humanisme chrétien Interieursaintpierre

Il semble que j'ai maintenant la permission de mettre des liens, n'hésitez donc pas à visiter mon blog naissant et y laisser vos points de vue, vos réactions et pourquoi pas vos encouragements Mr.Green

Merci !
Theo Nephale
Theo Nephale

Messages : 34
Date d'inscription : 25/08/2014
Age : 47
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Humanisme chrétien Empty Re: Humanisme chrétien

Message  annedeblois le Lun 8 Sep 2014 - 17:05

Casimir a écrit:          Comme quoi il faut se méfier de ces dérives qui consistent à faire du Christianisme une affaire purement spirituelle : « Être chrétien c'est avoir une relation personnelle avec Dieu », tout seul dans mon coin, pour me faire plaisir, sans implication dans mes relations à autrui et de façon totalement stérile.
         Le mysticisme est à la spiritualité chrétienne ce que la masturbation est au mariage.
Casimir, tu m'enlèves les mots de la bouche! C'est une dérive très pernicieuse qui a fait tant de dégâts dans mon coin de pays... Assez pour que le christianisme soit carrément écarté du paysage géo-social-politico-communautaire :( :( :( Gros vide, quoi.

Combien de 'nés de nouveau' ne se sont consacrés qu'à 'leur' croissance spirituelle et n'ont rien fait pour les autres? Je l'ai vécu par le passé. L'humanisme, pour moi, c'est l'accomplissement de la loi, soit aimer son prochain comme soi-même. Un chrétien qui est équilibré prie, certes, il lit sa Bible, certes, mais il a soin des autres humains. Je ne vois donc pas d'incompatibilité entre la foi et l'humanisme au premier coup d'oeil; cependant, lorsque l'humanisme place l'être humain avant toutes choses, voire lorsqu'on en fait une idole, là il y a un problème.

(Ce problème est semblable à celui de placer les animaux avant soi-même comme je le vois de plus en plus, mais cela est d'un tout autre ordre et je serais hors-sujet)
annedeblois
annedeblois

Messages : 1062
Date d'inscription : 01/07/2012
Age : 44
Localisation : Québec, QC (Canada)

http://annedeblois.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Humanisme chrétien Empty Re: Humanisme chrétien

Message  Gadou le Sam 13 Sep 2014 - 20:34

annedeblois a écrit:L'humanisme, pour moi, c'est l'accomplissement de la loi, soit aimer son prochain comme soi-même.

Désolé pour toi, mais les mots ont un sens et la définition de l'humanisme est : "philosophie qui place l'homme et les valeurs humaines au-dessus de tout autre choses"
Par exemple: La loi n'était pas humaniste (elle met Dieu d'abord au-dessus du prochain), Abraham n'était pas humaniste(il allait offrir son fils en sacrifice), Moïse non plus(il a détruit l'Egypte), Paul non plus(il a jugé de détruire le corps d'un frère pour sauver son esprit), Jésus non plus(il prêche de renoncer à sa vie sur terre, et de l'aimer lui plutôt que n'importe qui d'autre, pour gagner le ciel), Dieu non plus(il mettra des gens en enfer pour l'éternité), etc...

Gadou

Messages : 976
Date d'inscription : 28/08/2012
Localisation : Montauban

Revenir en haut Aller en bas

Humanisme chrétien Empty Re: Humanisme chrétien

Message  athée le Sam 13 Sep 2014 - 21:06

Je suis d'accord. un copié collé qui explique mieux les choses:

Or, ce à quoi on assiste depuis bientôt 2’000 ans, c’est à la sacralisation de l’individu. Chez les peuples païens, toute la nature était sacrée. Dans les religions monothéistes, l’homme est déclaré fait à l’image de Dieu, et la nature est là pour le servir. Depuis 2’000 ans, le culte de la nature et le respect de ses lois s’est perdu, et une seule loi subsiste, celle de la sacralisation de l’humain, qui trouve sa consécration dans les Droits de l’Homme. L’individu est déclaré plus précieux que tout le reste, il est la mesure de tout, du juste et du vrai. Jamais les Anciens, ni aucune société traditionnelle, n’ont considéré que l’individu méritait tant d’attention et de déférence. Pour elles, une vie humaine n’était pas sacrée «en soi», ni même sacrée tout court. Le sacré, pour ces sociétés traditionnelles, c’est ce qui fonde l’humain et le dépasse. Aujourd’hui, la Terre croule et étouffe sous ces milliards d’humains dont chacun est sacré. On a chosifié l’individu en le déclarant sacré ; pourtant, le seul pouvoir sacré qu’il recèle, c’est celui de s’effacer devant ce qui n’est pas lui. Ce pouvoir-là est unique. En effet, jamais un animal ne s’effacera devant ce qui n’est pas lui. Il n’en a pas la capacité. Mais jamais non plus il n’exercera son pouvoir au-delà de ce que la nature lui a prescrit. L’être humain s’est affranchi de la nature, il peut s’effacer devant ce qui est, ou bien aspirer à un pouvoir sans limites sur les êtres et les choses. Et c’est cet être centré sur lui-même qu’on a érigé au rang de mesure ultime des choses. Quel pari insensé ! Ériger le désir de chacun comme norme de ce qui est bien.

athée

Messages : 224
Date d'inscription : 27/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Humanisme chrétien Empty Re: Humanisme chrétien

Message  Clara le Sam 13 Sep 2014 - 21:31

H
Gadou a écrit:Bonjour,

Non, le christianisme est à l'opposé de l'humanisme.
Regarde la vie de Jésus: il est venu pour servir, souffrir et mourir, c'était exactement son but pour la terre. Parceque c'est le ciel qui l'interressait.
Et il nous dit de faire la même chose "celui qui voudra gagner sa vie la perdra, mais celui qui perdra sa vie pour l'amour de moi la trouvera"
ça veut dire que les conseils de s'occuper de soi ou de l'autre ou de quoi que ce soit sur la terre c'est zéro devant Dieu. La seule chose qui compte c'est l'avenir éternel.

C'est l'incompatibilité totale entre humanisme et christianisme, l'un vise la terre, l'autre vise le ciel.

Jésus est  mort pour nous sauver, par pour hériter du ciel! Quand on lui demande quel est le plus grand commandement, il répond aime ton Dieu et ton prochain. Ce qui signifie que quand  tu dis que s'occuper de l'autre c'est zéro devant Dieu,  c'est que tu n'as pas compris complètement le message de Jésus. Il n'y a pas de plus belle chose que de mourir pour ses amis. L'autre n'a pas d'importance pour Lui?
Que tu dénonces l'humanise dans son sens premier, je comprends, mais ne détourne pas pour autant  le message de Jésus.

_________________
Humanisme chrétien Img_2111
Clara
Clara
Admin

Messages : 12805
Date d'inscription : 22/06/2012
Localisation : À tes côtés...

Revenir en haut Aller en bas

Humanisme chrétien Empty Re: Humanisme chrétien

Message  Gadou le Sam 13 Sep 2014 - 22:20

Clara a écrit:Ce qui signifie que quand  tu dis que s'occuper de l'autre c'est zéro devant Dieu,  c'est que tu n'as pas compris complètement le message de Jésus. Il n'y a pas de plus belle chose que de mourir pour ses amis. L'autre n'a pas d'importance pour Lui?

Tu n'as pas bien compris le sens de ma phrase: ce qui est zéro c'est de s'occuper d'autrui dans un but humaniste. Jésus n'a pas donné une vie facile a ses disciples, bien au contraire, mais il les a sauvé pour l'éternité.

Gadou

Messages : 976
Date d'inscription : 28/08/2012
Localisation : Montauban

Revenir en haut Aller en bas

Humanisme chrétien Empty Re: Humanisme chrétien

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum