FORUM CHRETIEN.... LA SOURCE D'EAU VIVE !
Bonjour et bienvenue sur le forum chrétien protestant " La source d'eau vive". Merci de vous présenter dans le forum dédié. A très vite !

Est-ce que je me suis faite abuser ? Suis-je une mauvaise chrétienne ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Est-ce que je me suis faite abuser ? Suis-je une mauvaise chrétienne ?

Message  nema le Mar 2 Sep 2014 - 12:23


Etant émotionnellement faible. J’ai vécu des tas de choses dont je n’arrive pas encore aujourd’hui à me sortir. Dont la dépression avec laquelle je bataillais depuis quelques années. Un jour, en partant en vacances, j’ai rencontré quelqu’un dans le car, on a sympathisé et on a beaucoup discuté pendant tout le voyage. On avait la même façon de voir le monde. Il m’a redonné espoir sur ma situation et m’a dit que j’étais intelligente et que si je travaillais dur je réussirais, que j’avais juste besoin d’être encadrée. J’ai surmonté trop de choses, la solitude, l’indifférence, le mépris, j’étais fatiguée de me montrer forte. Surtout que cette journée était émotionnellement forte, (angoisses durant la nuit, porter des bagages lourds dans le métro sans que personne ne m’aide. etc) Il m’a également dit qu’il allait m’aider pour diverses démarches. Arrivés à destination, il m’aida à transporter mes lourds bagages jusqu’à l’hôtel ou je résidais.

J’attendais un signe de Dieu. Je me sentais seule et sans intérêt, en attente d’une restauration de mon âme.

Arrivé à l’hôtel, il s’est transformé en ogre. Pour payer la chambre, il m’a dit qu’il n’avait pas de liquide sur lui, j’ai sorti 100€ de ma poche pour payer sa chambre. Il m’a demandé de l’accompagner dans sa chambre et j’ai refusé. Son visage s’est transformé, il m’a dit pourquoi je lui faisais cela, pourquoi je le repoussais qu’il faisait des efforts et moi pas. Il est allé porter ses bagages seul, en revenant il m’a dit que je lui avais fait de la peine. J’ai commencé à culpabiliser et je lui ai dit que c’est parce que j’ai eu des déceptions avant, et que ce n’était pas de ma faute. Il répondit que lui aussi en a eu, et que ces déceptions m’ont transformé en bourreau et que je ne devais pas me plaindre si les hommes venaient et partaient car je les faisaient fuir avec mon comportement. On commanda a manger à emporter car il voulait manger dans sa chambre. Je lui confiai qu’avec mes convictions religieuses je souhaitais me préserver. Il était d’accord, c’était important. Mais arrivé dans la chambre, il me dit qu’il était lui aussi chrétien mais qu’on était au 21eme siècle. Il commença à ouvrir sa chemise, me toucher et enlever mes vêtements. Je lui ai dit que je ne voulais pas, il me dit que je lui faisais payer mes déceptions passées, et que c’est moi la fautive, je me suis souvenu que le garçon que je fréquentais quand j’avais 17 ans, me traitait d’immature et que je réagissais comme une gamine quand j’ai refusé d’avoir des relations sexuelles avec lui. Je refusai et voulu partir. Bouleversé, il me dit que ce n’est pas une histoire de sexe, qu’il tenait à moi, ne voulait pas me faire du mal, il a dit presque en pleurant qu’il avait surpris son ex petite amie avec son pasteur et que depuis jamais il n’avait parlé à une fille jusqu’à ce qu’il me rencontre. J’étais touchée et j’ai cèdé. C’était horrible. Je me suis dit qu’avec tout les hommes ça s’est passé comme ça et que ça continuera ainsi. Après cela, j’ai pleuré dans mon lit. Sur ma vie. Sur les relations que j’ai eu sur les choses mauvaises que je ne fais qu’avoir dans ma vie. Je voulais commencer un nouveau départ… J’étais dégoûtée de tout et des hommes. Après, il est allé manger et dormir. Le lendemain, il est parti, il était distant.

Je me sens sale, utilisée, mal dans ma peau. Ma foi en a pris un coup, je me sens plus capable d’aller vers Dieu. Je suis morte au fond de mon âme.

Le lendemain, je vérifiai son identité, il avait 40 ans, était marié et père de famille. Je ne cherche pas a poser des questions mais je cherche des clés pour m’en sortir. J’ai l’impression que tout est de ma faute, que je suis une mauvaise chrétienne et que j’aurais dû m’enfuir avant qu’il ne soit trop tard. Mais en même temps, il était le seul qui s’intéressait à moi, je ne voulais pas le perdre.

nema

Messages : 419
Date d'inscription : 31/07/2012
Age : 29
Localisation : Derrière - toi !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-ce que je me suis faite abuser ? Suis-je une mauvaise chrétienne ?

Message  Chani le Mar 2 Sep 2014 - 16:29

Bonjour Nema,

Il est clair que cet homme t'a séduite pour arriver à ses fins ... Il n'y avait certainement rien de vrai dans tout ce qu'il t'a raconté et toute l'attention qu'il semblait te porter était manifestement un moyen de t'attirer dans sa chambre ; certains hommes ont vraiment un "don" pour déceler les femmes fragiles et émotives juste pour profiter d'elles une fois en passant. Situation classique dans le monde.

Aujourd'hui tu réalises ton erreur et c'est le plus important ; c'est pour ça que ça ne fait pas de toi une "mauvaise" chrétienne. (Et y a -t-il vraiment de "bons" chrétiens ?..... tous nous avons été pêcheurs et tous nous sommes encore à la merci du péché.... ) Mais tous nous avons la Grâce de Jésus qui se renouvelle chaque jour pour nous.  
Tout ce que tu as à faire c'est de revenir au Seigneur pour lui demander pardon tout simplement. Confies - toi à lui, il peut tout entendre et crois que tu as été pardonnée !

> Une piste pour toi : pardonnes-toi aussi à toi même - car c'est parfois le plus dur d' arriver à se pardonner - parce que c'est reconnaitre qu'on n'est peut-être pas la personne qu'on croyait être.... c'est comme un miroir qui renvoit une autre image de soi qui ne fait pas plaisir à voir -  ça fait mal sur le coup, mais c'est vraiment libérateur.  Et dis-toi que,   comme le Seigneur  te pardonne, comment peux-tu toi  ne pas arriver à te pardonner ? Ne serait-ce pas se placer au-dessus de Jésus ?


Ensuite, il y a peut-être un travail à faire sur les causes de cette fragilité émotionnelle ; besoin d'amour, de reconnaissance, de sécurité ?
Ce serait bien de pouvoir en parler en privé avec un pasteur, de prendre le temps avec lui de parler de ton passé.

Nema, je ne peux que t'encourager à revenir à Jésus et si tu penses que c'est nécessaire, n'hésites pas à faire un test VIH.

Bon courage.  Hug
avatar
Chani

Messages : 649
Date d'inscription : 08/07/2012
Age : 61

Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-ce que je me suis faite abuser ? Suis-je une mauvaise chrétienne ?

Message  Jyncen le Mer 3 Sep 2014 - 11:16

nema a écrit:J’attendais un signe de Dieu. Je me sentais seule et sans intérêt, en attente d’une restauration de mon âme.

Je me suis dit qu’avec tout les hommes ça s’est passé comme ça et que ça continuera ainsi. Après cela, j’ai pleuré dans mon lit. Sur ma vie. Sur les relations que j’ai eu sur les choses mauvaises que je ne fais qu’avoir dans ma vie. Je voulais commencer un nouveau départ… J’étais dégoûtée de tout et des hommes. Après, il est allé manger et dormir. Le lendemain, il est parti, il était distant.

Je me sens sale, utilisée, mal dans ma peau. Ma foi en a pris un coup, je me sens plus capable d’aller vers Dieu. Je suis morte au fond de mon âme.

Le lendemain, je vérifiai son identité, il avait 40 ans, était marié et père de famille. Je ne cherche pas a poser des questions mais je cherche des clés pour m’en sortir. J’ai l’impression que tout est de ma faute, que je suis une mauvaise chrétienne et que j’aurais dû m’enfuir avant qu’il ne soit trop tard. Mais en même temps, il était le seul qui s’intéressait à moi, je ne voulais pas le perdre.

Bonjour,

A l'adolescence j'ai eu des signes avant coureur de dépression confronté à ce type de solitude, bien que ça n'allait pas plus loin. Cela revenait encore de façon brève après ma conversion, lorsque j'accumulais la fatigue, les échecs...etc. Pour moi tout s'est arrêté du jour au lendemain quand j'ai compris que je prenais l'habitude de dériver vers la logique de "j'existe par le regard des autres". Des personnes avaient parfois réussi à introduire ces pensées en moi : que je ne pouvais plaire à personne, que j'étais un cas désespéré, un perdant, que ma vie était ennuyeuse...etc. Une tendance à remuer du négatif l'emportait et faisait que ça prenait une proportion qui me plongeait parfois dans des états impressionnants.

J'ai procédé de la manière suivante : Ce regard que tu attendrais peut être de trouver chez un homme et qui te redonnerais confiance. Il faut te le réapproprier, il n'appartient à aucun homme. Si mes souvenirs sont bons, dans un post tu étais intervenue sur le faite d'imaginer une situation rêvée pour t'aider à surmonter la solitude. Tu pourrais donc partir de là, en imaginant une situation où on porterait ce regard désiré sur toi. Ensuite deviens le "on" de cette situation, met toi à la place de la personne que tu imagines qui te regarde, car tout cela t'appartient, c'est toi, ce regard c'est le tient. Tu l'attribue peut être aux autres, en le projetant sur les hommes, et te coupes peut être d'une partie de toi-même ce qui te fais dépendre des hommes, alors que tu n'aurais qu'à te retrouver entièrement telle que tu es.

On peut encore aller plus loin car cela reste imparfait et limité à notre désir. Il est possible à tout instant d'abandonner tout effort, toutes pensées, et tout lâcher quelques secondes, comme on le fait au moment de s'endormir, mais au lieu de trouver le sommeil, trouver Dieu comme si on oubliait le reste et soi-même avec. Trouver le regard de Dieu en soi, derrière notre propre regard. Trouver celui qui voit que nous voyons, au-delà de nos considérations, de nos sens, et qui de sa seule parole fait être tout ce qui existe inconditionnellement. Puis voir à travers lui que notre être intérieur est d'une richesse qui surpasse le jugement des autres. Tout cela d'une manière plus essentielle qui peut aller jusqu'à se substituer à nos besoins affectifs, nos désirs de reconnaissance, d'amour, de sécurité. Il peut nous être révélé que nous avons déjà tout en Lui et qu'il suffit d'y consentir, que nous n'avons absolument rien à prouver à personne, même pas à Dieu.

Pour ce qui es de la repentance, de la transformation, les choses ensuite se feront naturellement, spontanément.

Jyncen

Messages : 960
Date d'inscription : 09/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-ce que je me suis faite abuser ? Suis-je une mauvaise chrétienne ?

Message  nema le Mer 3 Sep 2014 - 13:54

Merci pour vos réponses. Aujourd'hui je ressens de la colère envers lui. Je veux que Dieu
punisse tout ceux qui m'ont fait physiquement souffrir. J'ai mis plusieurs années a me libérer de la
séparation avec le premier. (Qui était le même genre de relations) Et la ça recommence, je n'avais pas besoin de cela.

Je pense que les raisons de ma fragilité émotionnelle, sont un besoin d'amour (relation familiales et amicales chaotiques
Echecs scolaires et professionnelles et chômage.)

Parfois je me sens agressive et j'ai envie de me venger.

J'espere après les ténèbres de ma vie, la lumière paraitra. Pour le test VIH c'était une relation protégée

nema

Messages : 419
Date d'inscription : 31/07/2012
Age : 29
Localisation : Derrière - toi !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-ce que je me suis faite abuser ? Suis-je une mauvaise chrétienne ?

Message  nema le Mer 3 Sep 2014 - 14:19

A l'instant j'ai reçu un message qui m'a fait du bien et je le partage:

" Comme si c’était hier.
Témoignage !

Bonjour à tous. Je suis fan de cette page depuis quelques mois déjà, et aujourd’hui je viens vers vous pour soulager mon cœur et demander des conseils, car je n’ai personne avec qui en parler. Je m’appelle Louise, j’ai 28 ans, je suis originaire de Madagascar et je vis en Europe.

Voici mon histoire :

Mes parents ont divorcé quand j’avais 6 mois et j’étais élevée par mon père et une marâtre. Je dis bien une marâtre, car cette dame que j’appelle Maman aujourd’hui m’a beaucoup fait souffrir quand j’étais enfant et elle a réussi à pourrir mon enfance. J’avais 8 ans quand ma belle mère m’a envoyé en vacance d’été chez sa famille à la campagne, avec l’accord de mon père bien sûr. C’est une petite ville qui se trouve à 300 km de mes parents. Et je suis partie là bas avec la cousine de ma mère que j’appelle Nadia. Nadia aime beaucoup les enfants et pendant les vacances elle avait la charge de s’occuper de moi. Mais mon bonheur chez eux était de courte durée.

Nadia a un frère qui s’appelle Antoine. Un après-midi, j’étais toute seule à la maison avec Antoine, il m’a demandé si j’aime bien les dessins animés, j’ai dit que oui. Ensuite il m’a dit de monter dans le salon à l’étage, parce qu’il va mettre "Tintin et Milou". J’étais toute contente, j’ai couru, puis j’ai pris place devant la télé. Antoine est arrivé après moi, il a mis une cassette vidéo dans le magnétoscope, et à la télé j’ai vu des gens nus qui sont les uns sur les autres… je vous épargne les détails… C’était un film porno qu’il a mis à la télé. J’étais figée, j’ai eu peur, je n’avais jamais vu ça.

À l’époque je n’ai pas encore vu des gens qui s’embrassent, car on ne m’autorisait pas à regarder la télé. J’ai couru pour sortir du salon, mais Antoine a verrouillé la porte. Il m’a dit de rester tranquille, car il ne va pas me faire de mal. Je suis restée sans bouger et j’ai pleuré pendant presque tout le film.
À la fin, il m’a dit, je vais t’emmener faire ta douche, car Nadia va rentrer tard. J’ai refusé en pleurant, mais il m’a dit que si je refuse il va raconter à ma belle mère que je suis une mauvaise fille, et je me serai punie par mes parents… Il m’a tiré par la main, m’a déshabillée. Il a touché tout mon corps en disant que s’il masse bien ma poitrine, mes seins vont pousser.
Puis il m’a ordonné de le déshabiller, en me disant que je dois le savonner et c’est seulement après que je peux prendre ma douche… Je l’ai savonné, avec sa main il m’a guidé. Je vous épargne les détails… Quand il avait fini, il m’a dit que c’est mon tour de monter sous la douche, il m’a touché partout après il m’a dit « je m’arrête là, car t’es encore trop petite ».

C’était un grand soulagement pour moi. Il a couru comme si quelque chose l’a chassé de la salle de bain. J’ai mis du temps à arrêter de pleurer, puis je me sentais coupable. Coupable d’avoir voulu regarder la télé, et coupable de tout. Quand Nadia est rentrée, j’ai couru dans ses bras pour lui raconter ce qui s’est passé. Elle m’a demandé si j’avais déjà pris ma douche, Antoine s’est précipité de répondre qu’il m’a aidé. Et là j’ai cru que Nadia était sa complice. Dès qu’elle a tourné le dos, Antoine m’a dit avec un ton menaçant que si jamais je raconte ce qui s’est passé, il m’arrivera quelque chose de grave. J’ai eu peur, et je n’ai pensé qu’à une chose, rentrer chez moi.

La suite des vacances a eu un goût très amer, et chaque jour je pense à ce qui s’est passé, même la nuit j’ai fait des cauchemars. Il ne m’a pas violé, mais il a enlevé toute innocence en moi. Je ne vois plus les hommes du même regard. Frère, cousin, tonton, inconnu. Pour moi ils étaient tous pareils, des pervers.

Les années se sont défilées, je n’ai pensé qu’à une chose, réussir ma vie et humilier Antoine. Par la grâce de Dieu j’ai fait de brillantes études, et je gagne très bien ma vie. Mais je n’ai jamais pu faire confiance à un homme. J’en ai connu quelques-uns, mais dès qu’ils commencent à s’attacher je m’éloigne, je demande la rupture. Le temps file et aujourd’hui, à 28 ans, je ne suis toujours pas mariée et même pas l’ombre d’une grossesse à l’horizon, car j’ai peur d’avoir un enfant, peur que la même chose lui arrive.

Cet été, je suis partie au pays pour présenter mon nouveau petit ami à mes parents et là-bas par le grand hasard de la vie j’ai revu Nadia. Elle était si contente de me voir et si contente de ma réussite (travail, petit ami, des villas et belles voitures…). Elle m’a invitée à passer un week-end à la maison familiale de ses parents. J’ai cru que la terre s’est dérobée sous mes pieds, car le souvenir de cet après-midi de mes 8 ans m’a toujours hantée, 20 ans après… J’ai accepté son invitation par défi et surtout pour humilier Antoine, car j’ai su qu’à 45 ans il est toujours chez papa et maman, et n’a rien fait de sa vie à part engrosser toutes les filles du village. Je me suis préparée psychologiquement pour l’affronter, l’insulter et l’humilier.

Après 5 heures de routes cahoteuses pour faire 300 km, et arrivée à la maison je l’ai vu enfin. On s’est dit bonjour, je lui ai présenté mon homme, mes parents étaient contents de revoir la famille, mais lui, il n’a pas osé me regarder dans les yeux. Pendant le premier jour, j’ai maintes fois cherché l’occasion de lui dire ce que j’ai sur le cœur, mais à chaque fois il s’enfuit.

Le deuxième jour je me suis levée avant tout le monde et là je l’ai vu sortir des toilettes. Je lui ai dit bonjour, et j’ai ajouté que j’ai un affreux souvenir de la maison et surtout de la douche et ses toilettes. Il s’est jeté à mes pieds pour demander pardon, et m’a dit qu’il ne savait pas ce qu’il faisait et il n’aurait jamais dû m’infliger ça en pleurant. Et il m’a dit aussi que depuis cet après-midi là, rien ne va dans sa vie. Il a échoué dans tout ce qu’il a entrepris. Et côté cœur, les filles ne restent jamais longtemps auprès de lui. Il dit qu’il galère et sans les ressources de ses parents, il n’a rien pour vivre. Je n’ai pas pu vider mon sac et lui dire tout ce que j’ai préparé dans ma tête. Je n’ai pas dit un mot, et je suis partie soulagée. Le reste du séjour s’est agréablement bien passé et je suis rentrée avec mon homme en métropole.

Aujourd’hui on est heureux, mais j’ai toujours peur d’avoir un enfant, et à chaque fois qu’on parle de bébé, j’évite le sujet. Je vais avoir 29 ans l’année prochaine et tout mon entourage me met de la pression, mais personnellement, j’ai peur et je constate que je supporte de moins en moins les enfants de mon entourage. S’il vous plaît, aidez-moi à tourner la page de cette histoire. Et je demande des conseils à ceux qui ont vécu des histoires similaires, au bout de combien de temps elles ont pu guérir et surtout oublier ? "

nema

Messages : 419
Date d'inscription : 31/07/2012
Age : 29
Localisation : Derrière - toi !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-ce que je me suis faite abuser ? Suis-je une mauvaise chrétienne ?

Message  Manon le Lun 15 Sep 2014 - 20:07

Bonsoir Nema,

Je viens de te lire et ma première réaction est de la colère envers ces hommes qui manipulent pour arriver à leur fin, et en l’occurrence cet homme.
Dieu ne le laissera pas impuni, c'est très grave ce qu'il a fait, d'autant plus qu'il est marié.
Il t'as clairement manipulé, il a du sentir que tu avais besoin d'attention, d'être valorisée.

Un homme correct respectera tes choix et ne te fera pas ce genre de chantages, surtout que vous veniez à peine de vous rencontrer.
Oui tu t'es faite abuser, et non tu n'es pas une mauvaise chrétienne.
Essaie de trouver une église où tu pourrais te faire de vrais amis, afin que tu ne te sente pas aussi seule, que tu sois entourée.
Prie pour cela, je suis convaincue que Dieu te répondra. Tu peux aussi lui demander qu'il te donne le discernement sur les rencontres que tu peux faire, afin que tu ne sois pas séduite.

A l'époque lorsque j'étais célibataire, j'ai demandé instamment à Dieu qu'il me donne des amies chrétiennes (un mari aussi, mais ça ne fait que bcp plus tard), je souffrais de la solitude, et Il a merveilleusement bien répondu.
Prie et sors à la rencontre d'autres chrétiens, Dieu fera le reste ! Very Happy

_________________
« Courtes lettres et longues amitiés, tel est ma devise. »
Voltaire
avatar
Manon

Messages : 2899
Date d'inscription : 27/06/2012
Age : 35
Localisation : à la Campagne ! :)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-ce que je me suis faite abuser ? Suis-je une mauvaise chrétienne ?

Message  nema le Mar 16 Sep 2014 - 20:42

Merci pour ta réponse, ça fait 2 semaines que je souffre tant moralement que physiquement. (Stress, douleurs au plexus et au dos, insomnies) Je ne fais que d'avoir des tribulations, je ne sais pas quand ça va s'arrêter.

nema

Messages : 419
Date d'inscription : 31/07/2012
Age : 29
Localisation : Derrière - toi !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-ce que je me suis faite abuser ? Suis-je une mauvaise chrétienne ?

Message  nema le Mar 16 Sep 2014 - 21:02

Merci pour ta réponse, ça fait 2 semaines que je souffre tant moralement que physiquement. (Stress, douleurs au plexus et au dos, insomnies) Je ne fais que d'avoir des tribulations, je ne sais pas quand ça va s'arrêter.

nema

Messages : 419
Date d'inscription : 31/07/2012
Age : 29
Localisation : Derrière - toi !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-ce que je me suis faite abuser ? Suis-je une mauvaise chrétienne ?

Message  Manon le Mer 17 Sep 2014 - 18:55

Pense à tout remettre à la croix ma chère Nema, cela est bien trop lourd à porter pour toi.

Affectueusement,
Manon Blume

_________________
« Courtes lettres et longues amitiés, tel est ma devise. »
Voltaire
avatar
Manon

Messages : 2899
Date d'inscription : 27/06/2012
Age : 35
Localisation : à la Campagne ! :)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-ce que je me suis faite abuser ? Suis-je une mauvaise chrétienne ?

Message  sanctus le Jeu 16 Oct 2014 - 16:32

Slt
Je tiens a te felicter pour le courage que t'as pour partager ca deja dans le livre de jacques il nois dit de nous confesser les uns au autres je pense que si t'as deja prier demander pardon a Dieu puisque t'as deja le sentiment de regret et de degout envers ce qui c'est produit c bien. Et rappel toi la depression, la solitude, ne sont pas des fruit de l'esprit prier pour que Dieu t'aide a remporter la victoire sur cet esprit de depression t'es pas une mauaise chretienne oui il existe des bons et des mauvais chretiens mais les mauvais chretiens prefere de demeurer dans le peche que de lutyer de jeuner pour avoir la victoire. Nous sommes tous des soldats sur le champs de batail on peut etre fraper et blaisser mais Dieu nous donne toujours la force pour lutter jusqu'au bout Dieu te restore

sanctus

Messages : 4
Date d'inscription : 16/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum