FORUM CHRETIEN.... LA SOURCE D'EAU VIVE !
Bonjour et bienvenue sur le forum chrétien protestant " La source d'eau vive". Merci de vous présenter dans le forum dédié. A très vite !

Quels sont les particularités du protestantisme ?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Quels sont les particularités du protestantisme ?

Message  Hope-Sunlight le Lun 18 Juin 2018 - 7:15

Bonjour et merci beaucoup de m'accueillir dans ce forum.
Je pense qu'il serait nécessaire que je me présente.
Je suis une jeune fille de 16 ans, de parents catholiques. J'aimerais me convertir au protestantisme. J'en avais déjà parlé à mon père, mais il avait l'air de ne pas trop aimer cela, surtout puisque les protestants ne "divinisent" pas Marie. Il y a un temple protestant réformé dans ma ville, mais je ne m'y suis jamais rendue, car je n'ose pas vis-à-vis de mes parents. J'aimerais déjà mieux connaître les différences entre protestants et catholiques, et aussi savoir si c'est possible de "devenir" complètement protestante alors que j'ai été baptisée et eu ma communion de manière catholique.
Les raisons qui m'ont poussées à me tourner vers le protestantisme sont que je trouve que les catholiques sont plus proches du pape que de Dieu. (Le pape, qui est un être humain, ne peut pas être Dieu... Ce n'est pas Jésus-Christ.) De plus, tout le mal que l'Église (catholique) a fait m'a dégoûtée... (Comme les hommes d'église voulant faire le plus de profit, la richesse surabondante des églises et particulièrement des cathédrales, l'hypocrisie des catholiques, etc.) Également, je trouve que le "sacrement" de l'Eucharistie est extrêmement long et ressemble à un "rituel". Selon moi, le temps le plus long consacré devrait être destiné à la lecture et la compréhension de la Sainte Bible, pas à voir pendant au moins 5 minutes des des prêtres faire des gestes étranges !
Je n'ai sûrement pas tout dit mais je pense que ça suffit pour le moment. Je vous remercie donc de lire ce long message.

Bonne journée à tous

Hope-Sunlight

Messages : 8
Date d'inscription : 17/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quels sont les particularités du protestantisme ?

Message  Henoch le Lun 18 Juin 2018 - 9:13

Bonjour Hope Sunlights, tu as tout résumé dans cette phrase où tu dis que les catholiques sont plus proches du pape que du créateur.
Pour ma sensibilité personnelle, tu vas retrouver dans cette communauté réformée un peu les mêmes ingrédients que lors d'une messe catholique sauf que ça dure plus longtemps, l'hypocrisie que tu mentionne en moins.
Le culte de Marie, le culte des morts, Jésus n'est plus accroché à la croix puisqu'il est ressuscité.
Je ne sais où tu habites mais j'opterai vu ton jeune âge pour une communauté évangélique en émettant aussi des recommandations car il y a aussi des pièges.
Bienvenue sur ce forum Party9
avatar
Henoch

Messages : 45
Date d'inscription : 28/05/2018
Age : 62
Localisation : Durbuy(Belgique)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quels sont les particularités du protestantisme ?

Message  Hope-Sunlight le Lun 18 Juin 2018 - 11:57

Bonjour Henoch,
Merci beaucoup pour votre réponse. Je suis ravie d'arriver sur ce forum, où les membres paraissent polis et courtois. Merci pour m'informer sur le protestantisme, qui paraît beaucoup plus simple que le catholicisme.
Merci, je pense effectivement que l'évangélisme me conviendrait. Et je comprends qu'il y ait parfois des pièges, car le Diable aime se dissimuler sous des apparences chrétiennes pour nous tromper.
Merci beaucoup et bonne journée ! ^^
(P.S : Veuillez m'excuser si parfois mes paroles sont peu claires, j'essaye de m'exprimer de la meilleure façon.)

Hope-Sunlight

Messages : 8
Date d'inscription : 17/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quels sont les particularités du protestantisme ?

Message  Hope-Sunlight le Lun 18 Juin 2018 - 12:18

Rebonjour ^^
J'ai fait des recherches sur l'évangélisme mais beaucoup disent que c'est une secte... Est-ce vrai, est-ce vraiment une secte ?
Et qu'est-ce qui le différencie des autres courants protestants comme le protestantisme luthérien ou réformé/calviniste ?
Merci de votre réponse et bonne journée :-)

Hope-Sunlight

Messages : 8
Date d'inscription : 17/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quels sont les particularités du protestantisme ?

Message  Henoch le Lun 18 Juin 2018 - 13:23

Le mot secte a été inventé par le catholicisme pour se prémunir contre des adversaires qui pourraient les détrôner et les priver des substanciels subsides alloués au culte.
L'une des autres caractéristique du protestantisme est de ne pas pratiquer le pédo baptême, celui ci a pour but de faire entrer quiconque nait dans les statistiques catholiques.
Certaines communautés évangéliques peuvent prendre l'aspect de mouvements sectaires par leurs pratiques. Dans la plupart des pays européen, pour ne pas être qualifier de secte, il faut avoir une raison juridique transparente. Dans mon pays, la Belgique, il suffit de s'inscrire comme ASBL, avoir un comité de gestion, une assemblée générale et publié ses comptes au tribunal du commerce.
Les beaucoup que vous mentionnez, sont plus que probablement des catholiques. Pour ma part, tout le monde peut avoir un avis qui n'engage que lui même.
Comme vous semblez déjà bien informée sur le bien et le mal, je vous invité à essayer l'un et l'autre et en toute âme et conscience, choisir là où vous vous sentez le plus proche de Dieu.
Je vous déconseille fortement les témoins de Jéhovah sans m'étendre sur le sujet, vous comprendrez vous même lorsque vous vous hasarderez dans l'une de leurs salle du royaume.
Votre manière de vous exprimer ne révèle aucun problème particulier, restez vous même.
avatar
Henoch

Messages : 45
Date d'inscription : 28/05/2018
Age : 62
Localisation : Durbuy(Belgique)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quels sont les particularités du protestantisme ?

Message  gerardh le Mar 19 Juin 2018 - 16:01

____

Bonjour,

Le catholicisme est une religion chrétienne, et beaucoup de ses fidèles le sont. A noter que c'est une secte à l'instar de nombre de systèmes chrétiens.

Mais il y a dans ses doctrines et dans ses pratiques de nombreuses erreurs doctrinales et de comportements pouvant être réprouvés.

Nous n'avons pas à juger cela car nous faillissons tous à divers égards.

Le mieux est de se concentrer sur la vérité. Je te conseille de lire la Bible, en commençant par le Nouveau Testament. Tu verras où est le chemin droit à la gloire de Dieu.


_____

gerardh

Messages : 1507
Date d'inscription : 30/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quels sont les particularités du protestantisme ?

Message  jpeg le Mer 20 Juin 2018 - 11:20

Sinon je ne comprends pas que personne ne réponde à la question et fasse le procès du protestantisme. Ce lien devrait vous aider à appréhender la différence:
https://www.gotquestions.org/francais/differences-catholiques-protestants.html

_________________
"L'épreuve n'enlève pas la foi elle n'enlève que la mauvaise foi..."

Que Dieu vous bénisse

jpeg

Messages : 5171
Date d'inscription : 01/07/2012
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quels sont les particularités du protestantisme ?

Message  psaume23.1 le Mer 20 Juin 2018 - 12:15

Hope-Sunlight a écrit: Également, je trouve que le "sacrement" de l'Eucharistie est extrêmement long et ressemble à un "rituel". Selon moi, le temps le plus long consacré devrait être destiné à la lecture et la compréhension de la Sainte Bible, pas à voir pendant au moins 5  minutes des des prêtres faire des gestes étranges !
Je n'ai sûrement pas tout dit mais je pense que ça suffit pour le moment. Je vous remercie donc de lire ce long message.

Bonne journée à tous
Alors voici l'essence en quelque ligne du protestantisme en touchant le sujet de l'Eucharistie;

Je crois au salut par la grace au moyen de la foi seul; mais encore faut il que l'objet de cette foi soit le Christ; mais encore faut il que cette foi en Christ soit vivante; que notre moi idem vieil homme idem vieille nature soit crucifiee et ainsi vivre en, par, pour Christ; le seul et unique sacrifice agreable a Dieu est bien Christ et la nouvelle sacrificature est en fait spirituelle par l'Esprit Saint car en Christ notre vie est sur l'hotel et voila pourquoi la Bible dit que nous sommes tous pretres. Bien ententu de ce fait nous rejetons le concept de sacrifice non-sanglant (eucharistie) et de sacrificateur (pretrise) qu'a l'Eglise de Rome.

La lecture de la Bible et la saine doctrine est comme tu le dit bien importante car en elle est contenue la foi transmise aux saints une fois pour toute. Voila pourquoi cela est au centre du culte des protestants.

Jean 8
31Et il dit aux Juifs qui avaient cru en lui: Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples; 32vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira.

Bonne journee a toi.

Samuel
avatar
psaume23.1

Messages : 1567
Date d'inscription : 20/10/2016
Localisation : Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quels sont les particularités du protestantisme ?

Message  annedeblois le Mer 20 Juin 2018 - 13:04

Pour ce qui est du mot secte, personnellement, je dirais bof! car de toute manière, il y avait des sectes dans le judaïsme à l'époque de Jésus, et même dans le catholicisme il y a des courants répondant parfaitement aux paramètres de la définition de secte ou dérive sectaire (armée de Marie, Opus Dei et autres trucs machins)...

Sans parler d'églises de maison qui connaissent de telles dérives et même des églises institutionnelles qui tombent dans le piège... Et de toute manière, lisez les Actes des apôtres, on accusait Paul carrément de sectarisme... Alors de dire que le mot secte a été inventé par les cathos c'est un peu tiré par les cheveux.
avatar
annedeblois

Messages : 936
Date d'inscription : 01/07/2012
Age : 43
Localisation : Québec, QC (Canada)

http://annedeblois.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quels sont les particularités du protestantisme ?

Message  Jo59000 le Mer 20 Juin 2018 - 15:37

Qu'est-ce qu'une église de maison svp ?

Jo59000

Messages : 31
Date d'inscription : 17/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quels sont les particularités du protestantisme ?

Message  Jo59000 le Mer 20 Juin 2018 - 15:42

Autre chose : les Protestants ne croient qu'en la Bible... qui mit plusieurs siècles à se former, et cette compilation est...catholique ! C'est surprenant !

Jo59000

Messages : 31
Date d'inscription : 17/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quels sont les particularités du protestantisme ?

Message  gerardh le Mer 20 Juin 2018 - 16:41

____

jpeg,

Bon texte de synthèse que tu nous as proposé.

Jonathan,

Les catholiques ont pu entériner le canon des Ecritures, ce qui est en soi une bonne chose. Mais ils ne peuvent pas prétendre les avoir établies. Notamment pour le NT ce sont les chrétiens qui ont peu à peu, mais au total très rapidement, déterminer par le Saint Esprit, ce qu'il fallait retenir et ce qu'il fallait rejeter.


_________

gerardh

Messages : 1507
Date d'inscription : 30/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quels sont les particularités du protestantisme ?

Message  psaume23.1 le Mer 20 Juin 2018 - 17:06

Jo59000 a écrit:Autre chose : les Protestants ne croient qu'en la Bible... qui mit plusieurs siècles à se former, et cette  compilation est...catholique ! C'est surprenant !
Ca serait comme dire que l'AT est pharisien, c'est fallacieux... En fait le NT a ete ecrit au premier siecle et tres tot dans l'histoire le canon que l'on a aujourd'hui fut a 97% reconnu comme tel. Sinon les protestants reconnaissent les premiers grands conciles et reconnaissent la tradition qui n'entrave pas les Ecritures. Mais contrairement a ce que Rome pretend, ni la tradition (ni les evesques de Rome) n'est une source d'autorite infaillible, seul les Saintes Ecritures le sont, ce fait est d'autant plus evident par les multiples contradictions et errances de Rome dont l'histoire temoignant crie a plein poumons pour qui veut bien entendre.
avatar
psaume23.1

Messages : 1567
Date d'inscription : 20/10/2016
Localisation : Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quels sont les particularités du protestantisme ?

Message  Jo59000 le Mer 20 Juin 2018 - 17:22

psaume23.1 a écrit:
Jo59000 a écrit:Autre chose : les Protestants ne croient qu'en la Bible... qui mit plusieurs siècles à se former, et cette  compilation est...catholique ! C'est surprenant !
Ca serait comme dire que l'AT est pharisien, c'est fallacieux... En fait le NT a ete ecrit au premier siecle et tres tot dans l'histoire le canon que l'on a aujourd'hui fut a 97% reconnu comme tel. Sinon les protestants reconnaissent les premiers grands conciles et reconnaissent la tradition qui n'entrave pas les Ecritures. Mais contrairement a ce que Rome pretend, ni la tradition (ni les evesques de Rome) n'est une source d'autorite infaillible, seul les Saintes Ecritures le sont, ce fait est d'autant plus evident par les multiples contradictions et errances de Rome dont l'histoire temoignant crie a plein poumons pour qui veut bien entendre.

Merci.
Existe-t-il une histoire du protestantisme ?

Jo59000

Messages : 31
Date d'inscription : 17/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quels sont les particularités du protestantisme ?

Message  psaume23.1 le Mer 20 Juin 2018 - 17:32

Si tu veux des exemples de contradictions et errances doctrinales de cette dite infaillibilite de Rome?

Alors je te citerais des extraits de l'évêque catholique Joseph George Strossmayer, qui rejoignit 21 archevêques et 64 évêques en votant contre l'infaibilite pontificale. À la célèbre Congrégation Générale du Vatican, le 13 juillet 1870, l'évêque Strossmayer a vigoureusement défendu sa position.

Eh bien, vénérables frères, ici l'histoire fait entendre sa voix pour nous assurer que certains papes ont errés, vous pouvez protester contre elle ou le nier comme vous le voudrez, mais je le prouverai: le pape Victor (192) approuva d'abord le montanisme et ensuite le comdamna; Marcellinus (296-303) était un idolâtre, il entra dans le temple de Vesta et offrit de l'encens à la déesse, tu diras que c'était un acte de faiblesse, mais je réponds qu'un vicaire de Jésus-Christ meurt plutot que devenir apostat.

Liberius (358) consentit à la condamnation d'Athanase et fit profession d'arianisme afin d'être rappelé de son exil et réintégré dans son siège. Grégoire Ier (785-90) appelle n'importe qui l'Antéchrist qui prend le nom d'évêque universel, et au contraire Boniface III (607-9) fait que le patricide empereur Phocas lui confère ce titre.

Paschall II (1088-99) et Eugenius III (1145-53) autorisat le dualisme , Julius II (1509) et Pius IV (1560) l'ont interdit. Eugène IV (1432-1439) approuva le concile de Bâle et la restitution du calice à l'église de Bohême; Pius II (1458) a révoqué la concession. Hadrian II (867-872) a déclaré les mariages civils valides; Pius VII (1800-23) les a condamnés.

Sixtus V (1585-1590) publia une édition de la Bible et, par une bulle, la recommanda pour être lue; Pius VII a condamné la lecture de celui-ci. Clément XIV (1769-1774) abolit l'ordre des jésuites, Paul III et Pius VII l'a rétablit. Le pape Vigilius (538) a acheté la papauté de Belisarius, lieutenant de l'empereur Justinian. Le pape Eugenius III (IV dans l'original) (1145) a imité Vigilius. Saint Bernard, l'étoile brillante de son âge, réprouve le pape en lui disant: «Pouvez-vous me montrer dans cette grande ville de Rome quelqu'un qui vous recevrait comme pape s'ils n'avaient pas reçu d'or ou d'argent pour cela?

Vous connaissez trop bien l'histoire de Formosus pour que j'y ajoute: Stephen XI fit exhumer son corps, vêtu de sa robe pontificale, fit couper les doigts qu'il utilisait pour donner la bénédiction, puis Il fut jeté dans le Tiber, déclarant qu'il était parjure et illégitime, puis fut emprisonné par le peuple, empoisonné et étranglé: regardez comment les choses furent réajustées, Romanus, successeur de Stephen, et après lui, John X, a réhabilité la mémoire de Formosus.

Mais me direz vous que ce ne sont que des fables, pas de l'histoire.

Fables! Allez, Monseigneur, à la bibliothèque du Vatican et lisez Platina, l'historien de la papauté et les annales de Baronius (AD 897). Ce sont des faits que, pour l'honneur du Saint-Siège, nous voudrions ignorer.

Je continue ... Le savant cardinal Baronius, parlant de la cour pontificale, dit (prettez attention a ces mots mes vénérables frères):« Que paraissait l'église romaine en ce temps-là? Infames.., seules les courtisanes toute puissantes gouvernent à Rome!  Rome, c'étaient eux qui donnaient, échangeaient et prenaient des évêchés, et horribles à raconter, ils faisaient mettre leurs amants, les faux papes, sur le trône de saint Pierre. » (Baronius 912)

Regardez maintenant, la plus grande partie de ces antipapes apparaît dans l'arbre généalogique de la papauté, et c'est cette absurdité que Baronius a décrite, parce que Generbardo, le grand flatteur des papes, avait osé dire dans ses Chroniques ( AD 901): "Ce siècle est malheureux, car depuis près de 150 ans les papes sont tombés de toutes les vertus de leurs prédécesseurs, et sont devenus des apostats plutôt que des apôtres."

"Je peux comprendre comment l'illustre Baronius a dû rougir quand il a raconté les actes de ces papes romains." En parlant de John XI (931), fils naturel du pape Sergius et de Marozia, il a écrit ces mots dans ses annales: la sainte Eglise, c'est-à-dire, Rome, a été vilément foulée par un tel monstre. John XII (956), élu pape à l'âge de dix-huit ans, sous l'influence des courtisanes, n'était pas meilleur que son prédécesseur.

«Je regrette, mes vénérables frères, de soulever tant d'immondices, je me tais sur Alexandre VI, père et amant de Lucretia , je me détourne de Jean XXIII (1410) qui, à cause de la simonie et de l'immoralité, fut déposé par le saint Concile œcuménique de Constance.

Je ne parle pas des schismes qui ont déshonoré l'église: dans ces jours malheureux, le siège de Rome était occupé par deux concurrents, et parfois même par trois: lequel de ces derniers est le vrai pape? ... Pourriez-vous le faire? décrétez l'infaillibilité? et soutenez que des papes avares, incestueux, meurtriers, simoniaques, ont été vicaires de Jésus-Christ ...

Oh, vénérables frères! Maintenir une telle énormité serait trahir le Christ pire que Judas ... Passons à l'enseignement des Apôtres, puisque sans cela nous n'avons que des erreurs, des ténèbres et de fausses traditions ... Que dois-je faire pour être sauvé? Quand nous aurons décidé cela, nous aurons jeté les bases de notre système dogmatique ferme et immuable sur le roc, durable et incorruptible, des Écritures divinement inspirées ... (ne les laissez pas) faire de Pie IX un dieu, comme nous avons fait une déesse de la Bienheureuse Vierge. Arrêtez, arrêtez, vénérables frères, sur l'inclinaison odieuse et ridicule sur laquelle vous vous êtes placés. Sauvez l'église du naufrage qui la menace, en demandant seulement les Saintes Écritures pour la règle de la foi que nous devons croire et professer. J'ai parlé; Que Dieu m'aide! "


Ou encore que dire des eglises orthodoxes en France qui s'appuyant de la meme facon que Rome sur la tradition disent que la papaute est antechrist?

Elle(Rome) interprète le passage que nous avons cité de l’Evangile de Saint Matthieu de la manière suivante :

le Christ a fondé son Eglise sur Pierre ;
Pierre était le premier évêque et le fondateur de l’église de Rome ;
il a transmis les privilèges qu’il a reçus du Christ à ses successeurs, le papes.
En vertu de cette théorie d’une primauté de droit divin, l’église romaine a déclaré au Concile Vatican I en 1870 que le pape de Rome a une juridiction universelle et immédiate, et qu’il est infaillible en matière de foi et de morale, de soi-même, et non pas du consensus de l’Eglise (ex sese, non autem ex consensu Ecclesiæ). Rome considère le Concile Vatican I comme œcuménique, et donc infaillible, bien que sa doctrine semblerait être en contradiction avec celle des VIème et VIIème Conciles Œcuméniques, acceptés par Rome eux aussi, et qui anathématisent comme hérétique et monothélite le pape de Rome Honorius.

Mais examinons les trois points de l’interprétation romaine de Matthieu 16 pour voir si celle-ci est effectivement la foi de l’Eglise dans les premiers siècles. Nous avons vu que c’est une condition pour l’Eglise du Christ que sa foi soit inchangée depuis le début.

(i) Aucun Père des premiers siècles n’a imaginé que le Christ ait fondé son Eglise sur Pierre. Saint Augustin (354 - 430), un Père très vénéré par l’Eglise l’Occident, le nie clairement quand il dit que Pierre aurait été une pierre bien chancelante, du moment qu’il a renié le Christ trois fois. Dans son ouvrage, Contre la lettre de l’hérétique Donat, il démontre que Petrus n’est pas petra (Pierre n’est pas la pierre) : « Il ne lui a pas été dit en effet : tu es petra, mais : Tu es Petrus. Or la petra était le Christ (I Cor 10 : 4) qu’a confessé Simon, comme toute l’Eglise le confesse : il a été dit Petrus ». Ainsi, si le Christ avait voulu dire qu’il fondait son Eglise sur Pierre, il aurait dit : « Tu es Pierre, et sur toi je fonde mon Eglise ». Dans son Sermon 76,1, Augustin précise sa pensée sur ce point : « Car la pierre est le Christ, et Pierre est le peuple chrétien. ‘Tu es’, dit-il, ‘Pierre’, et sur cette pierre que tu as reconnue en disant ‘Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant’, je construirai mon Eglise. Je te construirai sur Moi, et non Moi sur toi. » Ainsi, « cette pierre » signifie ce qui vient d’être dit : « Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant ». Voilà pourquoi Saint Cyprien de Carthage (c. 200 – 258), autre grand Père de l’Occident, dit dans son ouvrage De l’unité de l’Eglise : « Tout évêque siège sur le trône de Pierre ». D’ailleurs, on lit au verset 23 du même chapitre 16 de l’Evangile de Saint Matthieu que le Christ appelle Pierre « Satan », aussi à cause de ce qu’il vient de dire. Il n’est donc pas plus raisonnable de dire qu’il fonde son Eglise sur Pierre que de dire qu’il la fonde sur Satan.

(ii) L’évidence montre que Saint Pierre n’était jamais évêque à Rome, et qu’il n’a pas fondé cette église. D’une part, selon Saint Cyprien, les apôtres n’ont pas ordonné d’autres apôtres, mais des évêques, qui sont les successeurs de tous les apôtres, et ainsi tous sont les successeurs de Saint Pierre qui, lui, a fondé l’église d’Antioche (pourquoi donc les patriarches d’Antioche ne seraient-ils pas les successeurs de Saint Pierre au même titre que celui de Rome ?). D’autre part, il semble que Paul a fondé l’église de Rome, et a ordonné son premier évêque. Dans la lettre aux Romains il n’y a aucune mention de Saint Pierre. Il semble que la communauté y était très petite et pas encore formée. Saint Paul promet de venir bientôt pour évangéliser Rome (Rom 15 : 32). Ceci est confirmé par Saint Irénée de Lyon (IIème siècle) qui dit que Paul a ordonné les premiers deux évêques de Rome, Linus et Clétus, et que Pierre n’est venu à Rome que pour y mourir, durant l’épiscopat de Clétus. Il a ordonné Clément, qui est devenu le troisième évêque de Rome (voir Saint Irénée, c. 150 – c. 210, Contre les hérésies, livre 3, chapitre 3 ; comparez Saint Epiphane, Contre les hérésies ; Tertullien, Préscriptions, chapitre 32). Si Saint Irénée appelle Clémént le troisième évêque de Rome, c’est que Linus était le premier. Comment donc peut-on dire que les évêques de Rome sont les successeurs de Saint Pierre ?

(iii) Les prétendus privilèges de Pierre ont été donnés par le Christ à tous les apôtres après la Résurrection, et même avant : voir Mt 18 : 18 et Jn 20 : 22-23. Et nous avons vu que pour Saint Cyprien « tout évêque siège sur le trône de Pierre ». Mais il n’y a pas d’évidence que la primauté de Pierre parmi les apôtres était conçue en termes de juridiction ou de domination, et encore moins que Pierre l’aurait transmise à qui que ce fût. Le Christ dit :

Lc 9 : 4 : Car le plus petit parmi vous, c’est celui-là qui est grand !
Lc 22 : 25-26 : Les rois des nations païennes leur commandent en maîtres, et ceux qui les dominent se font appeler Bienfaiteurs. Qu’il n’en soit pas ainsi parmi vous, mais que le plus grand parmi vous se comporte comme l’inférieur, et celui qui gouverne comme celui qui sert !
Si Saint Pierre avait eu le rôle de gouverner tous les évêques, il en aurait dit quelque chose dans ses lettres, que nous trouvons dans le Nouveau Testament. Au contraire, voici ce qu’il dit (I Pierre 5 : 2-3) :

Je vous exhorte à veiller en pasteurs sur le troupeau qui vous est confié, à prendre soin de lui non par contrainte, mais de bon gré, selon Dieu ; non pour un gain sordide, mais avec l’élan du cœur ;

Non pas en maîtres absolus de ceux qui vous sont échus en partage, mais en devenant les modèles du troupeau.

Comment réconcilier ceci avec les termes de la déclaration de Vatican I ?

Cette critique de la doctrine papale d’aujourd’hui est essentielle pour notre sujet, car si nous démontrons que l’Eglise de Rome a changé la foi des premiers siècles, nous verrons qu’elle ne pourra pas être l’Eglise du Christ.

Pourtant, tout ce que nous venons de voir dans les Saintes Ecritures et chez les Pères de l’Eglise correspond parfaitement avec la doctrine de l’Eglise Orthodoxe aujourd’hui. L’ecclésiologie des Eglises orientales séparées depuis le Concile de Chalcédoine (451) est exactement celle de l’Eglise orthodoxe, et ne comporte aucune trace de la doctrine papale. Ceci nous fait penser que tout le monde avait la même foi au Vème siècle, et que l’Eglise de Rome a changé depuis.

La dernière partie de notre investigation concerne le VIème siècle. A cette époque, Grégoire le Grand était pape de Rome. L’Eglise le vénère, et l’église romaine l’appelle « docteur de l’Eglise ». Nous possédons des lettres de lui, dont je citerai des extraits d’après l’édition bénédictine (catholique). Ces lettres concernent une controverse de ce pape avec Jean le Jeûneur, patriarche de Constantinople, auquel l’empereur avait donné le titre de « Patriarche œcuménique ». On a rendu ce titre en latin par universalis, et Grégoire ne connaissait pas le grec. Les protestations de Grégoire nous font connaître son sentiment au sujet de la domination de l’Eglise par un seul évêque.

De sa lettre à Jean le Jeûneur (lettre 25, livre 1) :

« Réfléchissez donc, que par cette présomption téméraire, la paix de l’Eglise entière est troublée, et que vous êtes ennemi de la grâce qui a été donnée à tous en commun. (…) Donc, très-cher frère, aimez l’humilité de tout votre cœur ; c’est elle qui maintient la concorde entre les frères, et qui conserve l’unité dans la sainte Eglise universelle. (…) Que direz-vous au Christ, qui est la tête de l’Eglise universelle, que lui direz-vous au dernier jugement, vous qui, par votre titre d’universel, voulez vous soumettre tous ses membres ? (…) Pierre, le premier des apôtres, et membre de l’Eglise sainte et universelle ; Paul, André, Jean, ne sont-ils pas les chefs de certains peuples ? et cependant tous sont membres sous un seul chef. (…) Ne sont-ils pas membres de l’Eglise ? et il n’en est aucun parmi eux qui ait voulu être universel (…).

« Votre Fraternité le sait, le vénérable concile de Chalcédoine n’a-t-il pas donné honorifiquement le titre d’universel aux évêques de ce siège apostolique dont je suis, par la volonté de Dieu, le serviteur ? Et cependant aucun n’a voulu permettre qu’on lui donnât ce titre ; aucun ne s’attribua ce titre téméraire, de peur qu’en s’attribuant un honneur particulier dans la dignité de l’épiscopat, il ne semblât la refuser à tous les Frères. (…)

« Le Seigneur dit à ses disciples : ‘(…) Ne vous faites pas appeler Pères, car vous n’avez qu’un Père.’ Que direz-vous donc, très-cher frère, au terrible jugement à venir, vous qui désirez non-seulement être appelé Père, mais Père universel du monde ? (…) Il est nécessaire, il est vrai, que les scandales arrivent ; mais pourtant, malheur à celui par qui le scandale arrive ! Par suite de votre titre criminel et plein d’orgueil, l’Eglise est divisée, et les cœurs de tous les frères sont scandalisés. (…)

« Si je ne recueille de ma correction que du mépris, il ne me restera que la ressource d’en appeler à l’Eglise. »

Voici maintenant des extraits de la lettre de Saint Grégoire à l’empereur (livre 5, lettre 20, édition bénédictine) :

« …Est-ce ma cause, très-pieux Seigneur, que je défends en cette circonstance ? Est-ce d’une injure particulière que je veux me venger ? Non, il s’agit de la cause de Dieu tout-puissant, de la cause de l’Eglise universelle. (…)

« Si quelqu’un usurpe dans l’Eglise un titre qui résume en lui tous les fidèles, l’Eglise universelle – ô blasphème ! – tombera donc avec lui, puisqu’il se fait appeler l’universel ! Que tous les chrétiens rejettent donc ce titre blasphématoire, ce titre qui enlève l’honneur sacerdotal à tous les prêtres dès qu’il est follement usurpé par un seul ! »

Après la mort de Jean le Jeûneur, son successeur Cyriaque continuait à utiliser le titre de Patriarche Œcuménique, traduit par universalis. Grégoire écrivit à ce sujet au patriarche d’Antioche (livre 7, lettre 27) :

« J’ai eu soin de lui faire connaître mon avis touchant ce titre superbe et superstitieux ; je lui ai dit qu’il ne pourrait avoir la paix avec nous s’il ne s’abstenait de prendre ce titre d’orgueil qui n’était qu’une invention du premier apostat. Vous ne devez pas considérer cette même affaire comme étant sans importance, parce que si nous la tolérons, nous corrompons la foi de toute l’Eglise. (…) Pour ne rien dire de l’injure qui est faite à votre dignité, on ne peut disconvenir que si un évêque est appelé universel, toute l’Eglise s’écroule si cet universel tombe… »

Dans une autre lettre à l’empéreur, Grégoire écrit (livre 7, lettre 33) :

« Moi je dis, sans la moindre hésitation, que quiconque s’appelle l’évêque universel ou désire ce titre est, par son orgueil, le Précurseur de l’antéchrist, parce qu’il prétend ainsi s’élever au-dessus des autres. L’erreur où il tombe vient d’un orgueil égal à celui de l’antéchrist parce que, de même que ce pervers voulut être regardé comme élevé au-dessus des autres hommes, ainsi, quiconque désire être appelé seul évêque s’élève au-dessus des autres. »

Dans une lettre à Euloge, patriarche d’Alexandre, il dit :

« J’ai dit que vous ne me devez pas plus donner ce titre à moi qu’à d’autres ; et voici que, dans la suscription de votre lettre, vous me donnez, à moi qui les ai proscrits, les titres orgueilleux d’universel et de pape ! Que Votre Douce Sainteté n’en agisse plus ainsi à l’avenir, le l’en prie ; car vous ôtez à vous-même ce que vous donnez de trop à un autre. (…) Si Votre Sainteté me dit pape universel, elle nie qu’elle soit elle-même ce que je serais tout entier. A Dieu ne plaise qu’il en soit ainsi ! Loin de nous des mots qui enflent la vanité et qui blessent la charité ! »

Tous ces extraits enseignent, dans la bouche d’un saint pape de Rome, que l’épiscopat est de dignité égale, et qu’il est diabolique de vouloir dominer les autres. Cet enseignement est celui de l’Eglise Orthodoxe, mais l’église romaine enseigne au sujet des papes exactement ce que Saint Grégoire condamne avec tant d’énergie.

Le patriarche Euloge d’Alexandrie adressa une lettre à Grégoire où il le flattait en l’appelant le successeur de Saint Pierre. Voici la réponse de Saint Grégoire (livre 7, lettre 39, édition bénédictine) :

« Votre Très-Douce Sainteté m’a beaucoup parlé dans sa lettre de la chaire de saint Pierre, prince des apôtres, disant que cet apôtre y vit encore lui-même dans ses successeurs. (…) J’ai accueilli volontiers tout ce que vous avez dit, parce que vos paroles touchant la chaire de Pierre venaient de celui qui occupe cette chaire de Pierre. (…) Quoiqu’il y ait de nombreux apôtres, le seul siège du prince des apôtres a prévalu par sa principauté, lequel siège existe en trois lieux ; car c’est lui qui a rendu glorieux le siège dans lequel il a daigné reposer (quiescere) et finir la vie présente. C’est lui qui a illustré le siège où il envoya l’évangéliste son disciple. C’est lui qui a affermi le siège sur lequel il s’est assis pendant sept ans, quoiqu’il dût le quitter. Donc, puisqu’il n’y a qu’un siège unique du même apôtre, et que trois évêques sont maintenant assis sur ce siège, par l’autorité divine, tout ce que j’entends dire de bien de vous, je me l’impute à moi-même. »

On doit remarquer que Saint Grégoire, en parlant de Rome, dit seulement que Saint Pierre s’y reposa et qu’il y mourut ; à Alexandrie il n’envoya que son disciple ; mais à Antioche il siégea sept ans. Si un évêque a hérité du siège de Pierre, dans la rigoureuse acceptation du mot, ce serait donc, d’après Saint Grégoire, celui d’Antioche.

Ainsi nous voyons que Saint Grégoire, pape de Rome au VIème siècle, était orthodoxe, et qu’il a fait exploser toutes les thèses papistes adoptées par ses successeurs – successeurs sur son siège, mais pas dans sa foi. Il dit clairement que la doctrine de Vatican I est celui de l’antéchrist ; l’église romaine a donc changé la foi de façon extrêmement grave.

En effet, la papauté a usurpé le rôle des trois Personnes de la Trinité : le pape prétend exercer la juridiction universelle et immédiate, qui appartient à Dieu le Père ; il se dit Vicaire du Christ, tandis que le Fils de Dieu n’a pas besoin de vicaire – il est ressuscité des morts, et il a dit : « voici que je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin des siècles » (Mt 28 :20) ; il usurpe le rôle du Saint Esprit, qui est d’enseigner la vérité collégialement par tous les successeurs des apôtres, en se disant infaillible en questions de foi et de morale – tandis que le Christ a dit : « Le Consolateur, l’Esprit Saint, que le Père vous enverra en mon nom, vous enseignera toutes les choses et vous rappellera tout ce que je vous ai dit » (Jn 14 : 26).


Dernière édition par psaume23.1 le Mer 20 Juin 2018 - 17:42, édité 4 fois
avatar
psaume23.1

Messages : 1567
Date d'inscription : 20/10/2016
Localisation : Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quels sont les particularités du protestantisme ?

Message  psaume23.1 le Mer 20 Juin 2018 - 17:36

Jo59000 a écrit:
psaume23.1 a écrit:
Jo59000 a écrit:Autre chose : les Protestants ne croient qu'en la Bible... qui mit plusieurs siècles à se former, et cette  compilation est...catholique ! C'est surprenant !
Ca serait comme dire que l'AT est pharisien, c'est fallacieux... En fait le NT a ete ecrit au premier siecle et tres tot dans l'histoire le canon que l'on a aujourd'hui fut a 97% reconnu comme tel. Sinon les protestants reconnaissent les premiers grands conciles et reconnaissent la tradition qui n'entrave pas les Ecritures. Mais contrairement a ce que Rome pretend, ni la tradition (ni les evesques de Rome) n'est une source d'autorite infaillible, seul les Saintes Ecritures le sont, ce fait est d'autant plus evident par les multiples contradictions et errances de Rome dont l'histoire temoignant crie a plein poumons pour qui veut bien entendre.

Merci.
Existe-t-il une histoire du protestantisme ?
Plaisir,




Suivre le lien pour la serie au complet de ce dernier video==> Serie histoire de la reforme <==
avatar
psaume23.1

Messages : 1567
Date d'inscription : 20/10/2016
Localisation : Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quels sont les particularités du protestantisme ?

Message  annedeblois le Mer 20 Juin 2018 - 20:03

Jo59000 a écrit:Qu'est-ce qu'une église de maison svp ?

Du moins chez nous, on parle d'église de maison lorsque les occupants (couple, personne seule) organisent des réunions de prière, lecture de la Bible, formation, etc. Cela donne des groupes qui se réunissent sur une base régulière.

Ces églises de maison peuvent être supervisées par une assemblée, soit créées à l'initiative des gens.
avatar
annedeblois

Messages : 936
Date d'inscription : 01/07/2012
Age : 43
Localisation : Québec, QC (Canada)

http://annedeblois.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quels sont les particularités du protestantisme ?

Message  Hope-Sunlight le Mer 20 Juin 2018 - 21:12

Bonsoir,
Merci beaucoup pour toutes vos réponses. Je m'excuse de ne répondre que maintenant, je n'avais reçu aucune notification. J'ai lu chaque message, et je pense que vous avez raison, que le terme "secte" est parfois utilisé à tord et excessivement, en tous cas pour l'évangélisme. Et pour les Témoins de Jéhovah, je le savais déjà, et je trouve même que ce mouvement est quelque peu sectaire. Je suis également en accord sur le fait que le Pape et les évêques sont quasiment des Antéchrist car ils se mettent en position de supériorité par rapport aux fidèles, alors qu'ils ne sont pas réellement le Christ...
Je vais encore continuer mes recherches sur l'évangélisme pour en savoir encore plus.

Bonne soirée ^^

Hope-Sunlight

Messages : 8
Date d'inscription : 17/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quels sont les particularités du protestantisme ?

Message  psaume23.1 le Jeu 21 Juin 2018 - 23:09

Bonjour, cela etant dit les protestants ne peuvent pas se promener en se petant les bretelles. Il y a de nos jours des eglises sous la baniere protestante et evangelique qui est du grand mais du grand n'importe quoi. Si j'avais un conseil pour un nouveau dans la foi, c'est de ce diriger vers une eglise non liberale, une eglise traditionnelle voir confessante, donc calviniste(presbytarien et/ou reforme baptiste) ou lutherienne. Bonne soiree
avatar
psaume23.1

Messages : 1567
Date d'inscription : 20/10/2016
Localisation : Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quels sont les particularités du protestantisme ?

Message  Hope-Sunlight le Ven 22 Juin 2018 - 6:59

Bonjour,
Il vrai que dans ma ville, il y a un temple protestant réformé (je crois que c'est la même chose que calviniste). Mais qu'est-ce qui différencie l'évangélisme au calvinisme ? (Je crois avoir vu que l'évangélisme est caractérisé par le volonté d'évangéliser les autres, et que le calvinisme est caractérisé par une prédestination par rapport à la vie après la mort. Est-ce vrai ?)
Désolée de poser beaucoup de questions. Je ne sais quasiment rien au sujet des branches protestantes, alors que ce sujet m'intéresse...
Merci pour vos réponses.
Je vous souhaite une bonne journée !

Hope-Sunlight

Messages : 8
Date d'inscription : 17/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quels sont les particularités du protestantisme ?

Message  gerardh le Ven 22 Juin 2018 - 8:39

______

Bonjour

Intéresse toi à Jésus plus qu'aux branches protestantes. C'est plus édifiant.

Maintenant tu as raison de rechercher quelle est la pensée de Dieu quant au lieu de rassemblement des chrétiens.


__________

gerardh

Messages : 1507
Date d'inscription : 30/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quels sont les particularités du protestantisme ?

Message  Jo59000 le Ven 22 Juin 2018 - 8:51

Bonjour à tous,

Sur Lille, il n'y a pas d'église calviniste à ma connaissance... Des évangélistes oui ! Je ne sais pas quoi faire.

Jo59000

Messages : 31
Date d'inscription : 17/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quels sont les particularités du protestantisme ?

Message  jpeg le Ven 22 Juin 2018 - 10:15

Prie, essaie plusieurs églises et laisse Dieu te guider. Tu peux aussi sur ce sujet donner tes impressions nous essaierons de te donner un avis.

_________________
"L'épreuve n'enlève pas la foi elle n'enlève que la mauvaise foi..."

Que Dieu vous bénisse

jpeg

Messages : 5171
Date d'inscription : 01/07/2012
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quels sont les particularités du protestantisme ?

Message  Hope-Sunlight le Sam 23 Juin 2018 - 7:15

Bonjour,
Merci pour vos réponses. Je pense que je devrais essayer de voir par moi-même ces différentes églises. De toute façon, elle ne sont sûrement pas si différentes les unes des autres : elles sont toutes chrétiennes.
Bonne journée et bon weekend à tous !^^

Hope-Sunlight

Messages : 8
Date d'inscription : 17/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quels sont les particularités du protestantisme ?

Message  psaume23.1 le Sam 23 Juin 2018 - 17:31

Hope-Sunlight a écrit:Mais qu'est-ce qui différencie l'évangélisme au calvinisme ? (Je crois avoir vu que l'évangélisme est caractérisé par le volonté d'évangéliser les autres, et que le calvinisme est caractérisé par une prédestination par rapport à la vie après la mort. Est-ce vrai ?)
Désolée de poser beaucoup de questions. Je ne sais quasiment rien au sujet des branches protestantes, alors que ce sujet m'intéresse...
Merci pour vos réponses.
Je vous souhaite une bonne journée !



Le courant calviniste que l'on appelle aussi réformée comprend en bref; les presbytariens (dit protestant) et les réformées-baptistes ( dit évangélique). En gros la seule difference est le bapteme, les réformées-baptistes ne pratique pas le pedo-bapteme. Les deux branches sont tres proche, il est meme commun pour un ministre presbytarien d'apporter la predication dans une eglise réformées-baptistes et vice-versa.

En effet le courant calviniste se differencie des autres courants du christianisme par leur theologie sur la prédestination. Mais disons que malgre leurs differences sur le sujet les calvinistes et les lutheriens enseigne la meme orthodoxie, au meme titre qu'Augustin et Jean Cassien  malgre leurs differences sur le sujet enseignaient la meme orthodoxie.

Le courant calviniste a une riche et constante histoire en theologie, un baggage enorme, selon moi cela est une de leur grande force.

*Il y a un nombre d'eglises protestantes c'est a dire lutheriennes et presbytariennes qui sont devenue liberale (Si je ne me trompe pas en France un bon nombres des eglises protestantes sont liberale malheureusement), je ne conseil pas ces eglises, je conseil plutot les eglises qui sont rester fidele au message de l'Evangile c'est a dire conservatrices idem traditionnelles. Pour les réformées-baptistes, je ne crois pas qu'il existe meme d'eglises liberales.

Au plaisir,

Samuel.
avatar
psaume23.1

Messages : 1567
Date d'inscription : 20/10/2016
Localisation : Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quels sont les particularités du protestantisme ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum