FORUM CHRETIEN.... LA SOURCE D'EAU VIVE !
Bonjour et bienvenue sur le forum chrétien protestant " La source d'eau vive". Merci de vous présenter dans le forum dédié. A très vite !

Question sur la qualification du mariage et cas personnel

Aller en bas

Question sur la qualification du mariage et cas personnel

Message  John24 le Lun 4 Juin 2018 - 12:14

Bonjour à tous,

Je suis nouveau sur le forum et je suis content d'avoir trouver cet espace d'échanges entre chrétiens Wink2
Je suis chrétien anciennement catholique et depuis maintenant 8 mois né de nouveau dans une église de maison basée sur la fraternité, la Parole et la vie de l'Esprit pour faire des disciples (pas de dénomination particulière).
Je suis actuellement perdu vis à vis de la question de la qualification du mariage, à savoir quand est-ce que le mariage est considéré ou non comme "valide" aux yeux de Dieu. Je me permets donc de vous solliciter pour une question sur un cas particulier qui me concerne car je ne voudrai pas faire d'erreur.

Au moment de ma conversion et rencontre avec le Christ il y a 4 ans (dans l'église catholique), j'étais en relation avec une fille, nous vivions ensemble et nous étions très amoureux. Suite à ma conversion, nous nous sommes séparés car ma foi ne collait plus avec notre style de vie (concubinage) et j'ai fait le choix de partir faire une mission humanitaire catholique. Durant ce temps, j'étais persuadé d'être appelé par Dieu à devenir prêtre catholique (pour moi c'était la meilleure façon de servir Dieu) et ce malgré les sentiments réciproques qui n'ont jamais cessés. Nous nous sommes donc éloignés pendant plusieurs années, jusqu'à couper tout contact pour éviter d'en souffrir.

Depuis que je suis sorti du système religieux catholique il y a 8 mois (grosse délivrance, baptême par immersion et baptême de l'Esprit Saint), ma vie de foi a subitement changé et j'ai compris que je pouvais servir Dieu pleinement sans être prêtre catholique. J'ai été totalement renouvelé dans tous les domaines de ma vie. Les circonstances ont ensuite fait que nous sommes retrouvés avec cette personne pour échanger de façon amicale et nous avons constaté l'un comme l'autre que nous étions toujours très amoureux. Nous aimerions donc nous remettre définitivement ensemble.

Néanmoins, depuis tout ce temps, cette personne s'est remise avec quelqu'un d'autre avec qui elle vit depuis un an et ils ont prévu de se marier cet été lors d'une cérémonie non religieuse (ils ne sont pas croyants). Pour eux, c'est cette cérémonie qui représente un engagement à vie réciproque et donc une promesse donnée à l'un et à l'autre devant leurs témoins et leurs familles. Depuis le début, elle éprouve des doutes sur ce mariage et ne se sent pas pleinement heureuse dans sa relation actuelle (à cause de moi et de ses sentiments qui ne l'ont jamais quitté). Nos échanges ont confirmés qu'elle veut me choisir. Nous voudrions bien entendu faire les choses de la bonne façon à savoir: annuler cette cérémonie de mariage, elle se séparer de lui, puis cheminer ensemble vers un mariage chrétien : elle est ouverte vis à vis de la foi et aussi prête à respecter les conditions avant mariage (pas de cohabitation, ni d'union sexuelle) mais elle n'a pas encore fait sa rencontre personnelle.

Jusque là aucun problème, sauf qu'il y a 2 mois cette personne s'est marié administrativement à la mairie avec son fiancé afin de pouvoir poser des congés ensemble pour le mariage de cet été et avoir des avantages administratifs (des raisons purement administratives donc). Ce mariage a été contracté à la marie sans cérémonie, ni alliances, ni promesses l'un envers l'autre. Deux témoins étaient tout de même là afin que la procédure soit valide. Pour eux (non croyants) l'engagement mutuelle et l'échange de consentement à vie doit avoir lieu cet été : ils ne considèrent donc pas eux-même ce mariage administratif comme leur "vrai mariage" (lui comme elle).

Ma question est la suivante : aux yeux de Dieu/de sa Parole, le mariage administratif qu'ils ont contractés est-il un vrai mariage ? Si elle se sépare de lui, divorce administrativement et annule sa célébration, avons-nous le droit (vis à vis de Dieu) de nous marier sans être dans un cas d'adultère ?

En vous disant un grand merci d'avance pour vos réponse et votre aide.

John24

Messages : 2
Date d'inscription : 04/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question sur la qualification du mariage et cas personnel

Message  Yoda le Lun 4 Juin 2018 - 12:36

@John24 a écrit:Bonjour à tous,

Je suis nouveau sur le forum et je suis content d'avoir trouver cet espace d'échanges entre chrétiens  Wink2
Je suis chrétien anciennement catholique et depuis maintenant 8 mois né de nouveau dans une église de maison basée sur la fraternité, la Parole et la vie de l'Esprit pour faire des disciples (pas de dénomination particulière).
Je suis actuellement perdu vis à vis de la question de la qualification du mariage, à savoir quand est-ce que le mariage est considéré ou non comme "valide" aux yeux de Dieu. Je me permets donc de vous solliciter pour une question sur un cas particulier qui me concerne car je ne voudrai pas faire d'erreur.

Au moment de ma conversion et rencontre avec le Christ il y a 4 ans (dans l'église catholique), j'étais en relation avec une fille, nous vivions ensemble et nous étions très amoureux. Suite à ma conversion, nous nous sommes séparés car ma foi ne collait plus avec notre style de vie (concubinage) et j'ai fait le choix de partir faire une mission humanitaire catholique. Durant ce temps, j'étais persuadé d'être appelé par Dieu à devenir prêtre catholique (pour moi  c'était la meilleure façon de servir Dieu) et ce malgré les sentiments réciproques qui n'ont jamais cessés. Nous nous sommes donc éloignés pendant plusieurs années, jusqu'à couper tout contact pour éviter d'en souffrir.

Depuis que je suis sorti du système religieux catholique il y a 8 mois (grosse délivrance, baptême par immersion et baptême de l'Esprit Saint), ma vie de foi a subitement changé et j'ai compris que je pouvais servir Dieu pleinement sans être prêtre catholique. J'ai été totalement renouvelé dans tous les domaines de ma vie. Les circonstances ont ensuite fait que nous sommes retrouvés avec cette personne pour échanger de façon amicale et nous avons constaté l'un comme l'autre que nous étions toujours très amoureux. Nous aimerions donc nous remettre définitivement ensemble.

Néanmoins, depuis tout ce temps, cette personne s'est remise avec quelqu'un d'autre avec qui elle vit depuis un an et ils ont prévu de se marier cet été lors d'une cérémonie non religieuse (ils ne sont pas croyants). Pour eux, c'est cette cérémonie qui représente un engagement à vie réciproque et donc une promesse donnée à l'un et à l'autre devant leurs témoins et leurs familles. Depuis le début, elle éprouve des doutes sur ce mariage et ne se sent pas pleinement heureuse dans sa relation actuelle (à cause de moi et de ses sentiments qui ne l'ont jamais quitté). Nos échanges ont confirmés qu'elle veut me choisir. Nous voudrions bien entendu faire les choses de la bonne façon à savoir: annuler cette cérémonie de mariage, elle se séparer de lui, puis cheminer ensemble vers un mariage chrétien : elle est ouverte vis à vis de la foi et aussi prête à respecter les conditions avant mariage (pas de cohabitation, ni d'union sexuelle) mais elle n'a pas encore fait sa rencontre personnelle.

Jusque là aucun problème, sauf qu'il y a 2 mois cette personne s'est marié administrativement à la mairie avec son fiancé afin de pouvoir poser des congés ensemble pour le mariage de cet été et avoir des avantages administratifs (des raisons purement administratives donc). Ce mariage a été contracté à la marie sans cérémonie, ni alliances, ni promesses l'un envers l'autre. Deux témoins étaient tout de même là afin que la procédure soit valide. Pour eux (non croyants) l'engagement mutuelle et l'échange de consentement à vie doit avoir lieu cet été : ils ne considèrent donc pas eux-même ce mariage administratif comme leur "vrai mariage" (lui comme elle).

Ma question est la suivante : aux yeux de Dieu/de sa Parole, le mariage administratif qu'ils ont contractés est-il un vrai mariage ? Si elle se sépare de lui, divorce administrativement et annule sa célébration, avons-nous le droit (vis à vis de Dieu) de nous marier sans être dans un cas d'adultère ?

En vous disant un grand merci d'avance pour vos réponse et votre aide.
Pourquoi ne le demandes-tu pas dans ton église de maison? Ils te connaissent certainement beaucoup mieux que nous.

Dans quel pays vis-tu? Cette notion de "mariage administratif" m'est complètement inconnue. (je suis suisse)

Dans ma compréhension des Écritures, le mariage est la vie commune, tout en sachant que des liens forts sont créés lors de relations sexuelles.
À toi de voir ce qui en est chez ce futur couple.
avatar
Yoda

Messages : 3902
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 67
Localisation : Vallée de Joux (Suisse)

http://glanages.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question sur la qualification du mariage et cas personnel

Message  jpeg le Lun 4 Juin 2018 - 12:54

Ma question est la suivante : aux yeux de Dieu/de sa Parole, le mariage administratif qu'ils ont contractés est-il un vrai mariage ? Si elle se sépare de lui, divorce administrativement et annule sa célébration, avons-nous le droit (vis à vis de Dieu) de nous marier sans être dans un cas d'adultère ?

Visiblement cette femme a un discours double et en fait n'est pas honnête ni avec vous ni avec lui, donc je ne peux que vous encourager de ne pas continuer dans cette voie. Quant au reste, elle est mariée et est donc attachée à son mari. Enfin elle n'est même pas chrétienne, etc, je vois mal ce que vous attendez d'une pareille relation. Mes propos peuvent sembler durs mais réellement je pense que ne pas continuer dans cette voie est le mieux pour vous.

_________________
"L'épreuve n'enlève pas la foi elle n'enlève que la mauvaise foi..."

Que Dieu vous bénisse

jpeg

Messages : 5092
Date d'inscription : 01/07/2012
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question sur la qualification du mariage et cas personnel

Message  AlainM le Lun 4 Juin 2018 - 17:09

@jpeg a écrit:
Ma question est la suivante : aux yeux de Dieu/de sa Parole, le mariage administratif qu'ils ont contractés est-il un vrai mariage ? Si elle se sépare de lui, divorce administrativement et annule sa célébration, avons-nous le droit (vis à vis de Dieu) de nous marier sans être dans un cas d'adultère ?

Visiblement cette femme a un discours double et en fait n'est pas honnête ni avec vous ni avec lui, donc je ne peux que vous encourager de ne pas continuer dans cette voie. Quant au reste, elle est mariée et est donc attachée à son mari. Enfin elle n'est même pas chrétienne, etc, je vois mal ce que vous attendez d'une pareille relation. Mes propos peuvent sembler durs mais réellement je pense que ne pas continuer dans cette voie est le mieux pour vous.

je suis d'accord avec les propos de jpeg. Si vous habitez en France, l'église ( quelle qu'elle soit ) n'a aucun pouvoir de marier, et une cérémonie de mariage religieux , avant un mariage civil ( à la mairie) est répréhensible par la loi .
avatar
AlainM

Messages : 910
Date d'inscription : 16/07/2013
Age : 55

http://leprado-sochaux.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question sur la qualification du mariage et cas personnel

Message  Gadou le Lun 4 Juin 2018 - 17:29

@jpeg a écrit:
Visiblement cette femme a un discours double et en fait n'est pas honnête ni avec vous ni avec lui, donc je ne peux que vous encourager de ne pas continuer dans cette voie. Quant au reste, elle est mariée et est donc attachée à son mari. Enfin elle n'est même pas chrétienne, etc, je vois mal ce que vous attendez d'une pareille relation. Mes propos peuvent sembler durs mais réellement je pense que ne pas continuer dans cette voie est le mieux pour vous.

Complètement d'accord avec jpeg.
Vous pouvez lire 1 corinthiens 6 et 7 sur le sujet du mariage.
Quand une personne vient à Christ elle est libre de ses anciens liens, vous n'êtes plus tenu par vos sentiments amoureux, ni pas vos liens passés.
Vous êtes maintenant libre de vous marier, mais en Christ, c'est à dire avec une personne qui comme vous recherche le Seigneur.

D'autre part, le mariage ne se construit pas sur des sentiments amoureux aussi forts soient-ils, ceci est une évidence vu le nombre de fois que les gens tombent amoureux.

Gadou

Messages : 767
Date d'inscription : 28/08/2012
Localisation : Montauban

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question sur la qualification du mariage et cas personnel

Message  psaume23.1 le Lun 4 Juin 2018 - 17:37

Pareillement d'accord avec Jpeg..
avatar
psaume23.1

Messages : 1504
Date d'inscription : 20/10/2016
Localisation : Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question sur la qualification du mariage et cas personnel

Message  bungo le Lun 4 Juin 2018 - 18:39

Je suis peu d'accord avec jpeg.

Ce n'est en aucun cas à nous de vous dire si vous devez ou non rompre avec cette femme. Tout ce qu'on connait de votre vie et de celle de la femme que vous prévoyez d'épouser tient en cinq paragraphes. C'est trop peu pour pouvoir vous conseiller efficacement, si tant est que ce soit notre rôle.

Pour la question de la validité du mariage, la manière dont je comprend la Bible c'est que ce qui scelle le mariage c'est les relations sexuelle entre l'homme et la femme, pas les documents administratifs. Je ne crois pas que la vie commune soit une obligation pour que le mariage soit valide (le mariage de Moïse et Séphora n'a pas été brisé quand elle est retourné chez son père après la scène qu'a entraîné la circoncision de Gershom .)
avatar
bungo

Messages : 721
Date d'inscription : 02/03/2017

http://thibaudwins.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question sur la qualification du mariage et cas personnel

Message  Gadou le Lun 4 Juin 2018 - 19:52

@bungo a écrit:
Pour la question de la validité du mariage, la manière dont je comprend la Bible c'est que ce qui scelle le mariage c'est les relations sexuelle entre l'homme et la femme, pas les documents administratifs.
La relation sexuelle est l'union de deux êtres, le mariage c'est à dire la décision d'être fidèle toute sa vie à son conjoint est le cadre dans lequel Dieu a prévu cette union.
Une union en dehors de ce cadre n'est pas un mariage mais c'est un adultère si la personne est déjà mariée, ou de la fornication si elle n'est pas mariée.,

Jésus explique la validité du mariage dans Matthieu 19,9, où il précise qu'un remariage après divorce n'est pas un cas prévu par Dieu, mais à cause de la dureté des coeurs il l'a autorisé.
Dans 1 Corinthien 7, Paul explique que le chrétien à sa conversion  est délié des liens qu'il a engagé avant, pour être libre pour le Seigneur, mais que si son conjoint veut rester avec lui il n'y a pas lieu de le repousser ou de l'abandonner.

Gadou

Messages : 767
Date d'inscription : 28/08/2012
Localisation : Montauban

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question sur la qualification du mariage et cas personnel

Message  John24 le Mar 5 Juin 2018 - 13:34

Merci beaucoup pour vos réponses sans langue de bois et vos éclairages qui m'aident dans mon discernement et ma compréhension.

En effet la question du mariage n'est pas évidente. Quand j'étais catholique, l'église considérait que le mariage n'était valide aux yeux de l'église qu'après la célébration religieuse ou les deux époux échangent leur consentement mutuellement et devant Dieu. Et après celui-ci aucun cas de dissolution/divorce n'est possible hormis si une nullité de celui-ci est prononcée après enquête des représentants de l'église. Ils considèrent à ce moment là que le mariage n'a en faite jamais eu lieu car le consentement n'était pas libre : mensonge de l'une des parties, manque de maturité, mariage arrangé ou forcé...).


John24

Messages : 2
Date d'inscription : 04/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question sur la qualification du mariage et cas personnel

Message  Yoda le Mar 5 Juin 2018 - 14:23

@John24 a écrit:Merci beaucoup pour vos réponses sans langue de bois et vos éclairages qui m'aident dans mon discernement et ma compréhension.

En effet la question du mariage n'est pas évidente. Quand j'étais catholique, l'église considérait que le mariage n'était valide aux yeux de l'église qu'après la célébration religieuse ou les deux époux échangent leur consentement mutuellement et devant Dieu. Et après celui-ci aucun cas de dissolution/divorce n'est possible hormis si une nullité de celui-ci est prononcée après enquête des représentants de l'église. Ils considèrent à ce moment là que le mariage n'a en faite jamais eu lieu car le consentement n'était pas libre : mensonge de l'une des parties, manque de maturité, mariage arrangé ou forcé...).

Oui, en effet! Comme nous ne sommes pas catholiques, nous ne pensons pas à tenir compte de cette dimension spécifique dans nos commentaires.

avatar
Yoda

Messages : 3902
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 67
Localisation : Vallée de Joux (Suisse)

http://glanages.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question sur la qualification du mariage et cas personnel

Message  jpeg le Mar 5 Juin 2018 - 16:57

@John24 a écrit:Merci beaucoup pour vos réponses sans langue de bois et vos éclairages qui m'aident dans mon discernement et ma compréhension.

En effet la question du mariage n'est pas évidente. Quand j'étais catholique, l'église considérait que le mariage n'était valide aux yeux de l'église qu'après la célébration religieuse ou les deux époux échangent leur consentement mutuellement et devant Dieu. Et après celui-ci aucun cas de dissolution/divorce n'est possible hormis si une nullité de celui-ci est prononcée après enquête des représentants de l'église. Ils considèrent à ce moment là que le mariage n'a en faite jamais eu lieu car le consentement n'était pas libre : mensonge de l'une des parties, manque de maturité, mariage arrangé ou forcé...).


Cela tient mal bibliquement, après nous n'avons pas dit qu'elle ne pouvait divorcer et se remarier mais dans tous les cas, pose toi les questions surtout sur les relations par rapport à elle, par rapport à Dieu. Je ne pense pas que cette personne fut forcée à se marier, dès lors elle a choisi et par là même elle est mariée, veux-tu que cette personne divorce? Est-elle celle qui te convient? Te sens tu libre et heureux de casser un couple formé? sont des questions à se poser ou en tout cas que je me poserais à ta place.
Les sentiments amoureux sont la base nécéssaire d'un couple, mais jamais suffisante

_________________
"L'épreuve n'enlève pas la foi elle n'enlève que la mauvaise foi..."

Que Dieu vous bénisse

jpeg

Messages : 5092
Date d'inscription : 01/07/2012
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question sur la qualification du mariage et cas personnel

Message  Joyeuse le Mar 5 Juin 2018 - 17:32

@jpeg a écrit:Visiblement cette femme a un discours double et en fait n'est pas honnête ni avec vous ni avec lui, donc je ne peux que vous encourager de ne pas continuer dans cette voie. Quant au reste, elle est mariée et est donc attachée à son mari. Enfin elle n'est même pas chrétienne, etc, je vois mal ce que vous attendez d'une pareille relation. Mes propos peuvent sembler durs mais réellement je pense que ne pas continuer dans cette voie est le mieux pour vous.
J'abonde dans le sens de Jpeg. Sors de cette galère !!
avatar
Joyeuse

Messages : 204
Date d'inscription : 16/11/2017
Age : 43
Localisation : Arzay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question sur la qualification du mariage et cas personnel

Message  manouchka le Mer 13 Juin 2018 - 19:46

@Gadou a écrit:
@bungo a écrit:
Pour la question de la validité du mariage, la manière dont je comprend la Bible c'est que ce qui scelle le mariage c'est les relations sexuelle entre l'homme et la femme, pas les documents administratifs.
La relation sexuelle est l'union de deux êtres, le mariage c'est à dire la décision d'être fidèle toute sa vie à son conjoint est le cadre dans lequel Dieu a prévu cette union.
Une union en dehors de ce cadre n'est pas un mariage mais c'est un adultère si la personne est déjà mariée, ou de la fornication si elle n'est pas mariée.,

Jésus explique la validité du mariage dans Matthieu 19,9, où il précise qu'un remariage après divorce n'est pas un cas prévu par Dieu, mais à cause de la dureté des coeurs il l'a autorisé.
Dans 1 Corinthien 7, Paul explique que le chrétien à sa conversion  est délié des liens qu'il a engagé avant, pour être libre pour le Seigneur, mais que si son conjoint veut rester avec lui il n'y a pas lieu de le repousser ou de l'abandonner.

C'est la manière dont tu l'interprètes Gadou.... le Seigneur ne l'autorises pas, il dit :
Et moi je vous dis, que quiconque répudiera sa femme, si ce n'est pour cause d'adultère, et se mariera à une autre, commet un adultère; et que celui qui se sera marié à celle qui est répudiée, commet un adultère.

Donc le Seigneur ne l'autorises pas, il est dans un fait accompli et il dit ce qu'il en est.

manouchka

Messages : 184
Date d'inscription : 13/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question sur la qualification du mariage et cas personnel

Message  manouchka le Mer 13 Juin 2018 - 20:08

@Joyeuse a écrit:
@jpeg a écrit:Visiblement cette femme a un discours double et en fait n'est pas honnête ni avec vous ni avec lui, donc je ne peux que vous encourager de ne pas continuer dans cette voie. Quant au reste, elle est mariée et est donc attachée à son mari. Enfin elle n'est même pas chrétienne, etc, je vois mal ce que vous attendez d'une pareille relation. Mes propos peuvent sembler durs mais réellement je pense que ne pas continuer dans cette voie est le mieux pour vous.
J'abonde dans le sens de Jpeg. Sors de cette galère !!

Salut John24,

J'aurais tendance à vouloir dire la même chose : Sors de cette galère!

Si elle a accepté de marier l'autre, c'est qu'elle doit l'aimer et qu'elle doit avoir de l'attirance physique/sexuelle pour lui. Mais la chair est faible.... alors retire-toi et laisse-la tranquille.

L'amour dont le Seigneur parle, c'est l'amour fraternel, le vrai amour... pas la passion, la dépendance, etc. Et le Seigneur nous demande d'aimer notre prochain (d'amour fraternel / pas de sexe). Le mariage, c'est "la solution" quand il y a de la "tension" sexuelle.
1 Corinthiens 7,9 :" Mais s'ils manquent de continence, qu'ils se marient; car il vaut mieux se marier que de brûler."
Donc se marier pour ne pas brûler et pour ne pas courir le sexe à droite et à gauche. Donc, si cette tension t'arrive avec une fille libre - mais ne cours pas après - alors demandes-lui si elle veut se marier avec toi. Mais le plus important, c'est de l'AIMER fraternellement d'abord, comme le Seigneur l'enseigne (la charité) :

1 Corinthiens 13 :
1Quand je parlerais les langues des hommes et des anges, si je n'ai pas la charité, je suis un airain qui résonne, ou une cymbale qui retentit. 2Et quand j'aurais le don de prophétie, la science de tous les mystères et toute la connaissance, quand j'aurais même toute la foi jusqu'à transporter des montagnes, si je n'ai pas la charité, je ne suis rien. 3Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres, quand je livrerais même mon corps pour être brûlé, si je n'ai pas la charité, cela ne me sert de rien.

4La charité est patiente, elle est pleine de bonté; la charité n'est point envieuse; la charité ne se vante point, elle ne s'enfle point d'orgueil, 5elle ne fait rien de malhonnête, elle ne cherche point son intérêt, elle ne s'irrite point, elle ne soupçonne point le mal, 6elle ne se réjouit point de l'injustice, mais elle se réjouit de la vérité; 7elle excuse tout, elle croit tout, elle espère tout, elle supporte tout.

8La charité ne périt jamais. Les prophéties prendront fin, les langues cesseront, la connaissance disparaîtra. 9Car nous connaissons en partie, et nous prophétisons en partie, 10mais quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel disparaîtra. 11Lorsque j'étais enfant, je parlais comme un enfant, je pensais comme un enfant, je raisonnais comme un enfant; lorsque je suis devenu homme, j'ai fait disparaître ce qui était de l'enfant. 12Aujourd'hui nous voyons au moyen d'un miroir, d'une manière obscure, mais alors nous verrons face à face; aujourd'hui je connais en partie, mais alors je connaîtrai comme j'ai été connu. 13Maintenant donc ces trois choses demeurent: la foi, l'espérance, la charité; mais la plus grande de ces choses, c'est la charité.

J'en connais qu'ils ont compris cela. En fait, tout ceux qui sont en couple depuis de nombreuses années (avec la même personne). Ils ont d'abord été attirés (physiquement) l'un pour l'autre (ou fréquentés d'abord et attirés ensuite), puis se sont mariés et là, ils ont compris que leur amour devait grandir (dans le vrai amour, dans la charité chrétienne). Et c'est là qu'ils devaient faire des efforts pour apprendre.




manouchka

Messages : 184
Date d'inscription : 13/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question sur la qualification du mariage et cas personnel

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum