FORUM CHRETIEN.... LA SOURCE D'EAU VIVE !
Bonjour et bienvenue sur le forum chrétien protestant " La source d'eau vive". Merci de vous présenter dans le forum dédié. A très vite !

Jésus-Christ et la Torah

Page 5 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Jésus-Christ et la Torah

Message  sthorel le Jeu 4 Déc 2014 - 2:12

Je comprends.

Les église assomment les gens, elles sont totalement détournées de ce qu'étaient visiblement les première églises.

Moi j'ai eût de tels moments de solitude, si tu savais.

Maintenant, je te dis qu'une seule chose.

Si tu veux me faire confiance, et faire confiance au Très-haut et son amour pour l'homme, lis juste ce que je vais t'écrire.

Je suis en pause, donc je vais faire très court.

Et te dire en essayant de ne pas dire trop de bêtise, que le Seigneur me pardonne si je m'égare de ses voies.

Dieu a créé l'homme pour être glorifié par lui. Regarde la nature, le ciel, les océans, ces choses immenses et magnifique: il a créé tout cela pour l'homme, pour que l'homme le glorifie.

Il a donné a l'homme l'esprit, l'intelligence, en plus des sens que sont la vue, le toucher, l'odorat.

Il a créé des centaines et des centaines de fruits, de légumes, mais l'homme s'est endurci et Dieu a même permi à l'homme de manger de la viande et des poissons (sous certaines conditions, d'où la Loi alimentaire).

Dieu a plus que ça encore pour l'homme, il a à lui offrir la vie éternelle dans sa gloire et son amour, irradié en permanence par sa sainteté parfaite.

Maintenant, voici comment procéder:

Imagine la grandeur de ce Dieu de gloire, qui a pu faire des cieux son trône et de la terre son escabeau. Tu vois la grandeur de ce Dieu ?

Imagine que ce Dieu, tout-puissant, d'une gloire impossible à mesure à aucun homme tant elle est majestueuse et éternelle.

Durant deux ou trois jour, jeûne (ne mange pas) et glorifie son nom.

Chante à sa gloire en improvisant, loue sa gloire en improvisant. Ne dis rien qui soit déjà écrit ou préparé, comme on le fait dans les églises chaque dimanche en lisant bêtement le texte des chanson qui défile, alors que le coeur n'y est pas.

Si tu crois qu'alors, par Jésus Christ, par son Esprit, Dieu peut venir t'innonder de sa présence, et que tu le glorifies pour ce qu'il est vraiment, un être éternel, majestueux, tout-puissant, d'une gloire indescriptible et à la fois bon, juste, haissant le péché et jugeant avec justice les oeuvres des hommes,

Il se manifestera à toi, j'en suis convaincu.

Je vais prier pour toi.

Je ne t'embête plus à présent, fais ce qu'il te semble bon de faire.

Mais nul ne sait le jour et l'heure, si tu le fais, fais le aujourd'hui, et non demain ou la semaine prochaine. Car nul ne sait l'heure, ni le jour.

Sébastien
avatar
sthorel

Messages : 170
Date d'inscription : 12/08/2014
Age : 37
Localisation : Sébastien Thorel <br />Orléans (France, Loiret 45)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jésus-Christ et la Torah

Message  sthorel le Jeu 4 Déc 2014 - 4:27

Oh j'ai oublié: prie avec tout ton esprit.

Nous devons toujours prier avec notre esprit seulement, et même parler aux autres avec l'esprit.

La chair ne sert de rien, c'est l'esprit qui vivifie.

Si tu parles ou prie avec le ventre, la chair, ce sont tous tes "mauvais" penchants qui s'exprimeront.

Comme Christ, nous devons crucifier la chair, c'est à dire être esprit. Mais si nous avons toujours ce corps, Dieu a le pouvoir de le rendre si léger et d'éteindre ses convoitises si toutefois nous marchons selon l'esprit, suivons sa Parole (= ses commandements) et le glorifions sans cesse.

Dieu est esprit et il faut l'aimer en esprit, et dans le vérité de son incroyable puissance et grandeur immesurable.

Il s'est fait homme, et il est mort à la croix, c'est une folie pour ceux qui périsse, mais c'est là la puissance de Dieu: qu'il se soit fait homme, lui qui a tout pouvoir et à qui tout ce qui est dans la terre et dans les cieux est soumis.

Quand on reçoit l'amour de Dieu, cet amour est si grand qu'il nous remplit, et qu'à notre tour nous avons envie d'aimer tous les hommes, même ceux qui nous haissent.

J'ai prié un petit peu pour toi en travaillant, je continuerai demain.

Je vais faire une vidéo dans laquelle j'explique comment désormais je prie des centaines de fois et je glorifie Dieu, et je chante des centaines de fois dans l'esprit ou pas trop fort (déjà que mes collègues doivent me prendre pour un fou à parler tout seul) la gloire du Seigneur, et la présence incroyable, l'onction que je ressens.

Je mettrai la vidéo sur internet.

Sébastien
avatar
sthorel

Messages : 170
Date d'inscription : 12/08/2014
Age : 37
Localisation : Sébastien Thorel <br />Orléans (France, Loiret 45)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jésus-Christ et la Torah

Message  QuarkStar le Jeu 4 Déc 2014 - 5:16

Tu peux prier pour lui/elle, mais pour le reste laisse faire Dieu, si ça doit se faire ça se fera, Il ne laisse personne qui le cherche seul sur le quais. Athée a un passage "à vide", mais nul ne sait ce qu'il se passera demain ou dans un an dans sa vie, j'ai connu des chrétiens qui ont eu des passages de rejets et ils sont revenus vers Dieu plus fortifiés dans leur Foi.

Je pense que tu manque encore d'expérience et que tu n'a pas bien compris que chaque expérience avec Dieu peut être très différentes, et arriver de façon insolite, connaître des hauts et des bas etc... Ce n'est pas un long fleuve tranquille la Foi, du moins pas chez tout le monde, mais Dieu ne nous oublie pas pour autant, et Il désire bien plus que toi que les athées, les homos et j'en passe soient sauvés, c'est à Lui de juger et sa justice est sans faille, contrairement à la tienne et à celle de tous les humains. Donc pour l'amour de Dieu, cesse de montrer du doigts les "gens de mauvaise vie", tu pourrais très bien te rendre plus détestable aux yeux de Dieu en faisant cela que les personnes que tu dénonces.

Et surtout, ne crois pas que l'ont peux ne serais-ce qu'approcher de la perfection dans notre vie terrestre, jamais! Un chrétien la première chose qu'il sait, c'est qu'il est un pécheur et par ses propres moyens il ne peut rien faire, c'est bien pour cela que Jesus Christ est mort sur la croix, pour nous ôter ce fardeau! C'est par Lui que nos péchés sont pardonnées, non par la Loi. Je ne dis pas qu'elle est forcément caduc (j'ai des doutes par exemple, sur le fait qu'il soit bon ou non de manger du porc, mais je ne juge pas ceux qui en mangent pour autant, la question reste ouverte!) mais ce n'est plus par elle que l'on est sauvée, sinon à quoi sert le sacrifice de Jesus?
Bref, si tu veux plaire à Dieu cesse de penser "je dois fuir le péché" car même si c'est une bonne chose tu en es incapable en tant qu'homme et pense plutôt "je dois Lui demander de pardonner mes péchés" parce que tu pèches tous les jours, que tu le veuille ou non et aux yeux de Dieu le plus petit des péché est égal au plus grand, tu n'es pas au dessus du menteur et du voleur alors adopte une attitude de pardon et d'humilité plutôt que de "sauveur d'âme", Dieu fera ça mieux que toi. Smile
avatar
QuarkStar

Messages : 286
Date d'inscription : 23/10/2014
Age : 27
Localisation : Moselle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jésus-Christ et la Torah

Message  sthorel le Jeu 4 Déc 2014 - 7:25

Tiens athée: https://www.youtube.com/watch?v=Yfphp2fOX_o&feature=youtu.be

Je vais prier pour toi,

Dieu te bénisse
avatar
sthorel

Messages : 170
Date d'inscription : 12/08/2014
Age : 37
Localisation : Sébastien Thorel <br />Orléans (France, Loiret 45)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jésus-Christ et la Torah

Message  sthorel le Jeu 4 Déc 2014 - 16:37

Jésus a-t-Il aboli la loi ?
par Douglas Winnail
Bien des chrétiens sincères ont entendu dire que les lois divines de l’Ancien Testament – au sujet du sabbat, des Jours saints, des aliments purs et impurs et des dîmes – ont été abolies et qu’elles ne s’appliquent plus aux chrétiens du Nouveau Testament. Ces anciennes lois auraient été « clouées sur la croix » par le sacrifice de Jésus-Christ. Ceux qui se disent chrétiens ne seraient plus « sous la servitude » de l’Ancienne Alliance et de ses « lois désuètes », transmises par Moïse, mais sous une Nouvelle Alliance – et ils seraient donc libres d’adorer Dieu comme ils l’entendent.
Les écrits de l’apôtre Paul sont souvent utilisés pour appuyer de tels enseignements : Romains 6 :14 : nous ne sommes plus sous la loi mais sous la grâce ; Colossiens 2 :14 : Jésus a effacé l’acte dont les ordonnances nous condamnaient ; Galates 3 :13 : Christ nous a rachetés de la malédiction de la loi ; Galates 3 :24-25 : la loi n’aurait été qu’un précepteur pour nous conduire au Christ, de ce fait nous ne serions plus sous ce précepteur !
Pour ceux qui lisent la Bible superficiellement et qui n’on pas reçu le Saint-Esprit, il semble logique de conclure que ces passages « abolissent la loi ». Mais, ces Ecritures enseignent-elles réellement que la loi est abolie ? Ne s’agit-il pas plutôt de la fausse doctrine d’un stratagème subtil, imaginé par Satan, pour séduire un monde qui se dit chrétien ? Nous devons comprendre ce que la Bible nous révèle sur ce sujet capital, qui a divisé et brisé le « corps » du Christ à travers les âges. Des conflits sur la loi ont affecté l’Œuvre divine, semant la confusion dans l’esprit de beaucoup de gens. La mauvaise compréhension de ce sujet pourrait vous coûter votre salut et votre récompense éternelle !

Les avertissements du Nouveau Testament

Certains versets isolés des écrits de l’apôtre Paul, mal compris, pourraient laisser entendre que le Christ a aboli l’observance des lois divines. Cependant, l’apôtre Pierre prévient clairement que les Epîtres de Paul contiennent des « points difficiles à comprendre, dont les personnes ignorantes et mal affermies tordent le sens, comme celui des autres Ecritures, pour leur propre ruine » (2 Pierre 3 :16). C’est l’une des premières choses que nous devons prendre en considération. Au début de Son ministère, Jésus nous a mis en garde contre de faux enseignants, qui viendraient en vêtement de brebis (en se disant chrétiens) et qui égareraient les gens (Matthieu 7 :15-20). A la fin de Son ministère terrestre, Il nous a donné cet avertissement prophétique : « Prenez garde que personne ne vous séduise. Car plusieurs viendront sous mon nom [en prétendant être des enseignants chrétiens] […] et ils séduiront beaucoup de gens » (Matthieu 24 :4-5).
L’apôtre Paul nous a aussi avertis que de faux enseignants s’élèveraient du sein de l’Eglise, et qu’ils détourneraient les disciples de la Vérité (Actes 20 :29-31). Il affirma que, « dans les derniers jours », beaucoup suivraient un faux christianisme « ayant l’apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force » (2 Timothée 3 :1-5). Nous renions ce qui fait la force de la religion biblique, lorsque nous ignorons, ou lorsque nous philosophons sur ce que la Bible nous enseigne clairement ! C’est pourquoi l’apôtre Paul dit à l’Eglise de Thessalonique : « Examinez toutes choses ; retenez ce qui est bon » (1 Thessaloniciens 5 :21). C’est aussi pour cette raison que l’apôtre Luc nous rapporte l’exemple des Béréens, qui « examinaient chaque jour les Ecritures, pour voir si ce qu’on [les disciples de Jésus] leur disait était exact » (Actes 17 :10-12). Pour tester la véracité d’une doctrine, il faut que toutes les Ecritures traitant du sujet s’accordent – et pas seulement certains passages tirés hors de leur contexte ! Si nous croyons que Jésus a aboli les lois concernant le sabbat, les Jours saints et autres sujets similaires, il est grand temps que nous revenions en arrière, et que nous considérions le tableau d’ensemble qui nous est révélé à la fois dans l’Ancien et dans le Nouveau Testament. Cessons de nous concentrer sur quelques versets tirés hors de leur contexte.

Une loi avant le Sinaï ?

De nos jours, beaucoup affirment, à tort, que les lois transmises par Moïse ne s’appliquaient qu’à l’Ancienne Alliance (conclue entre Dieu et l’ancien Israël), pour s’achever avec la mort du Christ ; elles ne s’appliqueraient donc plus aux chrétiens qui vivent sous la Nouvelle Alliance. Pourtant, la Bible nous révèle quelque chose de complètement différent ! Le Nouveau Testament explique que « par un seul homme [Adam] le péché est entré dans le monde » (Romains 5 :12). Le péché est la transgression des lois divines (1 Jean 3 :4). Il ne peut pas y avoir de péché là où il n’y a pas de loi (Romains 4 :15). Adam et Eve ont péché en violant les lois divines. Ils ont déshonoré leur parent (Dieu), et ils ont mis un autre dieu devant Sa face en écoutant Satan. Après cela, ils ont convoité et dérobé ce que Dieu leur avait interdit ; puis, ils ont menti pour couvrir leur culpabilité, au lieu d’admettre leur erreur. Caïn avait reçu un avertissement avant de devenir le meurtrier de son frère ; il ne devait pas laisser la colère le conduire à pécher en transgressant une loi divine Genèse 4 :6-Cool. Les Ecritures montrent que les lois divines étaient en vigueur dès le commencement de la Création – des milliers d’années avant que Moïse ne transmette les Dix Commandements.
Noé fut appelé « prédicateur de la justice » (2 Pierre 2 :5), et la Bible nous donne la définition de la justice : « Tous tes commandements sont justes » (Psaume 119 :172) – la seule conclusion logique que nous pouvons en tirer, c’est que Noé prêcha l’obéissance aux commandements de Dieu ! Certains, voulant renier la nécessité d’obéir aux lois divines, ont suggéré que Moïse enseigna des commandements différents de ceux qui sont mentionnés dans la Bible. Cependant, dans le livre de la Genèse, nous apprenons qu’Abraham et Jacob payèrent la dîme (Genèse 14 :18-20 ; 28 :22), bien que le principe des dîmes ne soit expliqué que plus tard dans les écrits de Moïse (Deutéronome 14 :22-28). Sodome et Gomorrhe furent détruites à cause de leurs péchés, notamment à cause de la perversion sexuelle (Genèse 19 :1-13), alors que la première référence qui définit l’homosexualité comme un péché se trouve dans Lévitique 18 :22 (lisez aussi Romains 1 :24-27). L’adultère était considéré comme un « grand péché » (Genèse 20 :1-12) avant même de figurer sur la liste des Dix Commandements. La Bible révèle qu’Abraham fut béni « parce qu’Abraham a obéi à ma voix, et qu’il a observé mes ordres [instructions], mes commandements, mes statuts et mes lois » (Genèse 26 :5), cependant, ces commandements, ces statuts et ces lois ne figuraient pas sous forme de liste avant Moïse (Exode 20-23), dans le cadre de l’Alliance entre Dieu et la nation d’Israël.
Lors de la Création, Dieu instaura le sabbat, Il sanctifia (Il mit à part et rendit saint) le septième jour, et Il Se reposa pour nous montrer comment observer le sabbat (Genèse 2 : 1-3). Bon nombre de chrétiens sincères ont appris que l’on pouvait choisir notre jour d’adoration, ou que la tradition de l’Eglise a établi le dimanche comme jour d’adoration. Cependant, nulle part la Bible n’approuve de telles pratiques ! Les Israélites avaient reçu des instructions pour observer la Pâque et la Fête des pains sans levain – de même que pour le sabbat – avant que l’Ancienne Alliance ne fût conclue (Exode 12 ; 16 :23-26). Quand les Israélites cessèrent d’observer les instructions relatives à l’observance du sabbat, Dieu leur demanda : « Jusqu’à quand refuserez-vous d’observer mes commandements et mes lois » (verset 28). Voilà une preuve absolue que les lois divines – y compris le sabbat et les Jours saints – étaient en vigueur avant l’Ancienne Alliance. La fin de l’Ancienne Alliance ne signifie pas qu’il n’est plus nécessaire d’obéir aux lois divines, lesquelles étaient en vigueur avant que cette Alliance fût établie !

L’Ancienne Alliance

Un argument subtil, mais faux, suggère que, puisque l’Ancienne Alliance et les écrits de Moïse contiennent des centaines de lois, ceux qui observent le sabbat, les Jours saints, les dîmes et les lois de la santé, doivent aussi observer tout ce qui fait partie de l’Ancienne Alliance ; ils disent que laisser certaines choses de côté revient à faire une sélection arbitraire des lois à observer. Un tel argument démontre leur ignorance face à l’Ancienne Alliance, et leur aveuglement face à la véritable signification des Ecritures, une ignorance qui s’est installée dans les Eglises censément chrétiennes au cours des siècles.
L’Ancienne Alliance était un contrat formel entre Dieu et la nation de l’ancien Israël. Elle consistait en des promesses physiques, et sélectionnait spécialement un peuple, si ce peuple obéissait aux lois divines et servait d’exemple au reste du monde (Exode 19 :5-6 ; Deutéronome 4 :1-10). Elle ne renfermait aucune promesse spirituelle de vie éternelle ou de réception du Saint-Esprit ; elle contenait des avertissements de châtiment en cas de désobéissance. Ce contrat établissait trois sortes de lois : les Dix Commandements (Exode 20), les statuts, les jugements et les ordonnances (Exode 21-23), et les lois cérémonielles (Exode 25-40). Cette distinction fondamentale est indispensable pour comprendre quelles sont les lois qui ne sont plus requises par la Nouvelle Alliance.
Les Dix Commandements constituent la base de toutes les lois divines. Les quatre premiers (dont celui concernant le sabbat) nous montrent comment aimer Dieu (Deutéronome 6 :5) ; les six derniers nous expliquent comment Dieu veut que nous aimions notre prochain (Lévitique 19 :18). Ces lois étaient en vigueur dès la Création, et elles le seront pour toute l’éternité, car la nature divine ne change pas (Malachie 3 :6). Les statuts et les jugements montrent comment mettre en pratique les Dix Commandements (la loi d’amour de Dieu) dans des situations spécifiques. Plusieurs de ces mêmes principes se retrouvent, de nos jours, dans les lois civiles des nations (Exode 21). Les lois bibliques furent données pour le bien de l’humanité ; aujourd’hui, vous pouvez même vous retrouver en prison si vous transgressez certaines d’entre elles ! Ces lois ne sont pas une « malédiction », mais une bénédiction – même dans la société civile.
Les lois cérémonielles sont un sujet tout à fait différent. La Bible révèle que les lois concernant les sacrifices et les offrandes ne faisaient pas partie, à l’origine, de l’Ancienne Alliance (Jérémie 7 :21-23). Ces lois furentajoutées plus tard « à cause des transgressions » (Galates 3 :19). L’apôtre Paul ne parle pas des Dix Commandements, lesquels constituent la base de l’Ancienne Alliance et sont en vigueur depuis la Création. Même les écrits de Moïse indiquent que les sacrifices rituels et les offrandes ne commencèrent qu’à la dédicace du tabernacle – soit un an après que l’Ancienne Alliance fut conclue au mont Sinaï (Exode 40 :17, 29). La Bible explique clairement que les lois cérémonielles furent ajoutées à l’Ancienne Alliance et, comme nous allons le voir, étaient temporaires. Seules ces dernières cessèrent à la mort de Jésus.

Une question de contexte

Certains se demandent : Si les lois ont été données « à perpétuité » – y compris les lois des rituels – comment se fait-il que certaines lois ne furent que temporaires ? La réponse se trouve dans la compréhension de l’expression « à perpétuité », selon son contexte biblique. La Bible nous ordonne d’observer le sabbat et les Jours saints à perpétuité (Exode 31 :17 ; Lévitique 23 : 41). Lorsque nous voyons que le Christ, les apôtres et l’Eglise primitive observèrent ces Jours, et que ces pratiques seront observées dans le Royaume de Dieu (Esaïe 66 :22-23 ; Zacharie 14 :16-19), il est évident que, dans ce contexte, l’expression « à perpétuité » signifie « pour l’éternité ». Lorsque nous lisons que le sacerdoce d’Aaron était défini « par une loi perpétuelle » (Exode 29 :9), que les sacrificateurs devaient porter des vêtements spéciaux « par une loi perpétuelle » (Exode 28 :42-43), et qu’ils devaient entretenir une lampe dans le tabernacle, ou dans le temple, « par une loi perpétuelle » (Exode 27 :21), le mot « perpétuel » [ou « à perpétuité » selon certaines versions bibliques] est employé dans un contexte différent. Le tabernacle et le temple n’existent plus ; il n’y a donc plus de lampe à entretenir ! La Bible révèle que le sacerdoce a été changé (Hébreux 7 :12) ; par conséquent, les instructions concernant l’habillement des sacrificateurs ne s’appliquent plus. Les lois permettant à un esclave de choisir de servir son maître pour toujours ne peuvent s’appliquer que lorsque le maître ou l’esclave sont vivants – ce n’était évidemment pas pour l’éternité ! Ces simples observations illustrent ce qui était permanent de ce qui était temporaire dans l’Ancienne Alliance. Les aspectsfondamentaux des lois spirituelles de Dieu ne changent jamais. Les lois cérémonielles ne sont plus requises pour les chrétiens.

Jésus, les apôtres et la loi

Beaucoup se demanderont : Si nous aimons le Seigneur et croyons en Jésus, devons-nous encore obéir aux lois divines ? Il est regrettable que, beaucoup de croyants sincères n’aient entendu parler que d’un christianisme fondé sur l’amour, et pas sur « des lois et des ordonnances » que les critiques qualifient delégalisme ! Quoique cet argument puisse sembler raisonnable pour certaines personnes, la Bible tient un langage différent ! Jésus a dit : « Ne croyez pas que je sois venu pour abolir [annuler] la loi ou les prophètes ; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir [compléter] » (Matthieu 5 :17). Les Ecritures expliquent que le Christ est venu pour magnifier [amplifier, développer] la loi et la rendre « grande et magnifique » (Esaïe 42 :21). Jésus enseigna que nous devons obéir non seulement à la lettre de la loi, mais aussi à l’esprit (ou à l’intention) de la loi (Matthieu 5 :21-30). Lorsqu’on Lui demanda que faire pour entrer dans le Royaume de Dieu, Jésus répondit que nous devons observer les commandements. Il faisait référence à l’obéissance aux Dix Commandements (Matthieu 19 :16-20). Il déclara « qu’aimer le Seigneur » signifie garder les commandements » (Jean 14 :15) – mais beaucoup ignorent Ses déclarations, aujourd’hui. Jésus n’a pas aboli le sabbat ou les Jours saints. Il les a Lui-même gardés et enseigna à Ses disciples à faire de même (Luc 4 :16 ; Jean 7 :8- 19). Jésus enseigna que nous « devons » payer les dîmes (Matthieu 23 :23). Il devrait être évident que l’idée populaire – soutenue par de nombreux prétendus chrétiens – que Jésus a aboli la loi est unesupposition erronée qui n’est pas soutenue par la Bible.
Beaucoup affirment, à tort, que les apôtres et l’Eglise primitive en sont venus à comprendre que les « lois de Moïse » concernant le sabbat, les Jours saints, les lois de la santé et les dîmes ne sont plus requises pour les chrétiens du Nouveau Testament. Cependant, ce n’est pas ce que nous trouvons dans le livre des Actes. La Bible révèle que, non seulement l’apôtre Paul gardait le sabbat (vingt ans après la crucifixion : Actes 17 :1-2), mais qu’il continuait également à observer les Jours saints (Actes 8 :21), exhortant les chrétiens à faire de même (1 Corinthiens 5 :7-Cool. Cela s’accorde avec les récits des historiens au sujet de l’Eglise primitive. Edward Gibbon écrit qu’environ un siècle après la mort de Jésus-Christ, l’Eglise primitive de Jérusalem « unifiait la loi de Moïse [y compris les dîmes] avec la doctrine du Christ, jusqu’à ce que la pression des nouveaux convertis menât au rejet de ces principes bibliques et apostoliques » (The Declin and Fall of the Roman Empire, chapitre 15. C’est nous qui traduisons).
Bien que les écrits de Paul soient parfois utilisés pour prouver que l’observance de la loi n’est plus requise pour les chrétiens du Nouveau Testament, nous devons considérer ce que Paul lui-même a dit à ce sujet. « Ce ne sont pas, en effet, ceux qui écoutent la loi qui sont justes devant Dieu, mais ce sont ceux qui la mettent en pratique qui seront justifiés » (Romains 2 :13) ; la loi a été donnée pour notre instruction (Romains 2 :18) ; la loi définit le péché (Romains 3 :20). Il explique que la foi n’abolit pas, mais confirme la loi (Romains 3 :31), et que « la loi […] est sainte, et le commandement est saint, juste et bon » (Romains 7 :12). Paul se fait l’écho des enseignements de Jésus, en déclarant que « l’amour est l’accomplissement de la loi » – et en se référant à l’obéissance aux Dix Commandements (Romains 13 :8-10). Pour l’apôtre Paul, garder les commandements est la bonne façon de devenir chrétien – et non pas de devenir légaliste !
Mais, qu’entendait l’apôtre Paul, en prononçant des paroles qui semblent dire le contraire ? Dans Colossiens 2 :14-15, « l’acte dont les ordonnances nous condamnaient » (titre d’endettement) qui fut « éliminé en le clouant à la croix » ne se réfère pas aux lois divines, mais bien à nos péchés. Lorsque nous péchons, nous contractons une dette – la mort (Romains 6 :23). Par Sa mort, le Christ nous a rachetés de cette malédictionde la mort (Galates 3 :13). La loi divine ne peut être une malédiction, puisque Paul lui-même nous dit qu’elle est sainte, juste et bonne ! Lorsque Paul écrit que nous sommes « non sous la loi, mais sous la grâce », il veut dire que lorsque nous nous sommes repentis de nos péchés et que nous obéissons aux lois divines, nous ne sommes plus sous l’amende de la loi (la mort), et que, ayant reçu le pardon immérité, nous nous efforçons de ne plus pécher (de ne plus enfreindre les lois divines, Romains 6 :15). Lorsque Paul déclare que « ce n’est pas par les œuvres de la loi que l’homme est justifié », il utilise un terme qui se réfère aux pratiques rituelles – pas aux Dix Commandements (Galates 2 :16 ; 3 :2, 10). Lorsque Paul déclare que « la loi a été comme un précepteur pour nous conduire à Christ [… mais] la foi étant venue, nous ne sommes plus sous ce précepteur » (Galates 3 : 24-25), il se réfère à la nature temporaire de l’ensemble du système des statuts, des lois cérémonielles, des rituels et des sacrifices qui soulignaient la nécessité d’un Sauveur. Il ne dit pas que les lois fondamentales de Dieu – les Dix Commandements, le sabbat, les Jours saints, les dîmes et les lois de la santé – ont été abolies. Cela se confirme par ses déclarations dans Hébreux 9 :9-10. Lorsqu’on examine les écrits de Paul dans leur contexte, on comprend qu’ils n’accréditent pas l’idée que l’obéissance aux lois divines n’est plus requise pour les chrétiens. La question est de savoir « quel Paul » choisir – celui des Ecritures, ou celui qui a été inventé par les critiques de la loi !

La Nouvelle Alliance et la loi

De nos jours, la plupart de ceux qui se disent chrétiens ont des croyances contradictoires ; bien qu’elles soient expliquées en détail dans les écrits de Moïse, ils affirment être sous une nouvelle alliance, de ne plus avoir besoin d’observer les lois divines, car elles sont maintenant écrites dans leur esprit et dans leur cœur (Hébreux 8 :1-13 ; 10 :16 ; Jérémie 31 :31-33). Cependant, le même Dieu qui inspira ces versets, nous explique que, sous la Nouvelle Alliance, Il donnera à Son peuple rebelle un esprit nouveau « afin qu’ils suiventmes ordonnances, et qu’ils observent et pratiquent mes lois » (Ezéchiel 11 :19-20 ; 36 :24-27). Tous ceux qui ont les lois de Dieu écrites dans leur esprit et dans leur cœur, veulent observer les lois divines ; ils ne cherchent pas à philosopher ou à chercher des excuses pour ne pas avoir à y obéir. Bien que la plupart de ceux qui se disent chrétiens désirent entrer dans le Royaume de Dieu, beaucoup semblent ignorer que « la loi » sortira de Sion [Jérusalem], lorsque Jésus-Christ instaurera Son Royaume sur cette terre (Esaïe 2 :2-4). Les saints, en tant qu’enseignants dans le Royaume, enseigneront au monde à observer le sabbat (Esaïe 66 :22-23), les Jours saints (Zacharie 14 :16-19) et les lois de la santé (Esaïe 66 :15-17). La Nouvelle Alliance sera basée sur les lois divines – tout comme l’était l’Ancienne Alliance. Mais avec la Nouvelle Alliance viennent des promesses spirituelles : le pardon des péchés après notre repentance sincère, le Saint-Esprit et la vie éternelle. C’est pourquoi, la Nouvelle Alliance est appelée une Alliance « meilleure » (Hébreux 12 :24). Dans la Nouvelle Alliance, il y a plus que le simple fait d’aimer le Seigneur et d’aimer notre prochain. Elle inclut également l’observance des lois et des ordonnances (de Dieu) pour nous guider dans la bonne voie.
Ceux qui enseignent, à tort, que les chrétiens ne sont plus tenus d’obéir aux lois divines ne se rendent pas compte que leur raisonnement est le fruit d’un esprit charnel – d’un esprit qui n’a pas accès au Saint-Esprit, ou qui ne l’utilise pas. Paul explique qu’un tel esprit « est inimitié contre Dieu, parce [qu’il] ne se soumet pas à la loi de Dieu, et [qu’il] ne le peut même pas » (Romains 8 :7). Un esprit non converti essaie dephilosopher – ou d’ignorer délibérément – les lois divines, même s’il prétend croire en Dieu et aimer le Seigneur. Satan est capable d’influencer et de séduire quiconque se trouve dans cet état d’esprit (2 Corinthiens 4 :3-4). La Bible affirme qu’il s’agit là du raisonnement de tous ceux qui affirment que Jésus a aboli la loi – un concept qui n’est aucunement appuyé par les Ecritures, et qui est complètement contraire au plan de Dieu. Les lois divines décrivent les grandes lignes du mode de vie que Dieu a instauré depuis la Création, et que les chrétiens sont appelés à adopter maintenant, et à l’enseigner au monde dans le Royaume de Dieu à venir. Nous devrions être reconnaissants à Dieu pour la Vérité qu’Il nous révèle dans Sa parole, afin de ne pas être séduits par de faux arguments. En effet, Jésus a prophétisé que beaucoup seraient séduits (Matthieu 24 :4-5, 11, 24). Prions et étudions, afin de ne pas perdre de vue la Vérité !
Les lois de la santé ont-elles été abolies ?
Pendant des siècles, on a fait croire à de nombreuses personnes qui se disaient chrétiennes que l’observance des lois bibliques, au sujet des aliments purs et impurs, n’était plus valable. On a prétendu que ces « lois » faisaient partie de l’Ancienne Alliance, qui s’acheva avec la mort de Jésus-Christ. Cette croyance, cependant, ne se trouve pas dans la Bible. La première référence aux aliments purs et impurs se trouve dans le livre de la Genèse. Noé avait reçu pour instructions, de prendre dans l’arche, sept couples d’animaux purs et une paire d’animaux impurs (Genèse 7 :1-3). Noé connaissait donc les lois de la santé, bien avant qu’elles ne fussent détaillées dans les écrits de Moïse (Lévitique 11). Les couples supplémentaires d’animaux purs ont manifestement servi de nourriture, et pas uniquement pour assurer la reproduction de l’espèce, après le déluge. Dans la Bible, nous apprenons également qu’il était interdit de consommer le sang des animaux (Deutéronome 12 :23-25). Ces lois furent données « afin que tu sois heureux, toi et tes enfants après toi, à perpétuité, en faisant ce qui est bien et ce qui est droit aux yeux de l’Eternel, ton Dieu » (Deutéronome 12 :28). Dieu n’aurait pas aboli une loi qu’Il aurait donnée de cette façon.
Certains enseignent que Jésus-Christ a aboli les lois de la santé. Cependant, les versets couramment utilisés pour renforcer cette fausse affirmation concernent, en réalité, les rituels de purification (Matthieu 15 :1-20 ; Marc 7 :1-23). Lorsque nous lisons les récits, nous voyons que Jésus ne fait même pas mention d’aliments purs ou impurs. Il Se réfère plutôt à la question des pharisiens, à savoir : Est-il permis de manger, sans se laver les mains selon les rituels de la tradition (Marc 7 :3-Cool. Les mots « ainsi il déclarait purs tous les aliments » (Marc 7 :19), qui se trouvent dans certaines traductions ont été ajoutés par des traducteurs essayant de faire dire à ces versets quelque chose que, ni le contexte, ni le texte grec original ne corrobore. Lorsque l’apôtre Pierre, dans une vision, reçut l’ordre de manger des animaux impurs qui lui étaient présentés sur une grande nappe, il fut déconcerté parce qu’il savait que cela était contraire aux lois divines (Actes 10 :9-17). Cependant, Pierre n’en conclut pas que les lois de la santé étaient abolies ; il déclara : « Dieu m’a appris à ne regarder aucun homme comme souillé et impur » (Actes 10 :28) – indiquant que Corneille (un Gentil) pouvait également devenir un chrétien. Les décisions prises par le Concile de Jérusalem affirment la nécessité de suivre les lois de la santé mentionnées dans la Bible (Actes 15 :28-29. Lisez aussi Lévitique 3 :17 ; 7 :23-26). Ces lois ont été établies pour prévenir des maladies infectieuses et promouvoir une bonne santé (Exode 15 :26 ; Deutéronome 12 :28). Si notre corps est « le temple de Dieu » (1 Corinthiens 3 :16-17), et si nous avons reçu pour instruction de « glorifier Dieu dans notre corps » (1 Corinthiens 6 :19-20), nous ne mangerons pas délibérément des aliments que Dieu nous interdit, et que la science rend, en partie, responsables de la propagation de certaines maladies.
Le prophète Esaïe va encore plus loin, en déclarant que lorsque Jésus-Christ reviendra pour juger le monde, « ceux […] qui mangent de la chair de porc, des choses abominables [du bouillon d’aliments impurs] et des souris, tous ceux-là périront, dit l’Eternel » (Esaïe 66 :15-17 ; Esaïe 65 :4). Ces versets montrent le mécontentement de Dieu à l’égard de ceux qui mangent des aliments « impurs », qu’Il nous a défendus de manger. L’une des raisons pour laquelle les maladies disparaîtront dans le Royaume de Dieu à venir (Esaïe 35 :5-6 ; Jérémie 30 :17), est que les lois divines seront enseignées et expliquées à tous les êtres humains, sur la terre (Esaïe 2 :2-3 ; 11 :9 ; 30 :20-21). La Bible ne confirme aucunement la croyance que les lois de la santé ont été abolies. Au contraire, elle explique à quel point ces lois importantes ont leur place dans le plan divin.
avatar
sthorel

Messages : 170
Date d'inscription : 12/08/2014
Age : 37
Localisation : Sébastien Thorel <br />Orléans (France, Loiret 45)

Revenir en haut Aller en bas

Jésus a-t-il aboli la loi ? (sabbat, porc etc.)

Message  sthorel le Jeu 4 Déc 2014 - 18:44

avatar
sthorel

Messages : 170
Date d'inscription : 12/08/2014
Age : 37
Localisation : Sébastien Thorel <br />Orléans (France, Loiret 45)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jésus-Christ et la Torah

Message  Jyncen le Jeu 4 Déc 2014 - 19:14

sthorel a écrit:Pour ceux qui lisent la Bible superficiellement et qui n’on pas reçu le Saint-Esprit, il semble logique de conclure que ces passages « abolissent la loi ». Mais, ces Ecritures enseignent-elles réellement que la loi est abolie ? Ne s’agit-il pas plutôt de la fausse doctrine d’un stratagème subtil, imaginé par Satan, pour séduire un monde qui se dit chrétien ? Nous devons comprendre ce que la Bible nous révèle sur ce sujet capital, qui a divisé et brisé le « corps » du Christ à travers les âges.

A partir du moment où le Saint-Esprit est reçu, je ne vois toujours pas ce que cela apporte de plus. La pentecôte juive célébrait le don de la Loi. Maintenant elle nous est donnée à chaque instant si on est à l'écoute. Un livre ne permettrait pas de contenir tout ça. Il suffit de se tenir tranquille, chasser toutes pensées, se fier à une autre forme d'intelligence qui se met en marche et la lumière dans laquelle les disciples ont vu Jésus transfiguré commence à devenir palpable tout en restant intangible.

Tout le reste n'est que conditionnement mental, psychologique. Pendant que tu a foi en la Loi, tu n'a pas foi en Dieu. Tu te vois accomplir la Loi tel que la lis dans la Bible. D'autres se voient chanter, prier, réfléchir, écrire des pages et des pages. Mais au final quoi qu'on fasse c'est toi même qui a décidé de mettre ça entre toi et Dieu. En fuyant un minimum les mauvaises passions, si tu l'enlève, et que tu cesses de te regarder, et d'occuper le devant de la scène, tu verras que tout peut jaillir à chaque instant, et exploser comme de la dynamite sans aucune condition.

Jyncen

Messages : 960
Date d'inscription : 09/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jésus-Christ et la Torah

Message  Iron_Coffin le Jeu 4 Déc 2014 - 19:20

sthorel a écrit:
Les écrits de l’apôtre Paul sont souvent utilisés pour appuyer de tels enseignements : Romains 6 :14 : nous ne sommes plus sous la loi mais sous la grâce ; Colossiens 2 :14 : Jésus a effacé l’acte dont les ordonnances nous condamnaient ; Galates 3 :13 : Christ nous a rachetés de la malédiction de la loi ; Galates 3 :24-25 : la loi n’aurait été qu’un précepteur pour nous conduire au Christ, de ce fait nous ne serions plus sous ce précepteur !
Pour ceux qui lisent la Bible superficiellement et qui n’on pas reçu le Saint-Esprit, il semble logique de conclure que ces passages « abolissent la loi ». Mais, ces Ecritures enseignent-elles réellement que la loi est abolie ? Ne s’agit-il pas plutôt de la fausse doctrine d’un stratagème subtil, imaginé par Satan, pour séduire un monde qui se dit chrétien ?

Toi qui aime tant Ancienne Alliance Pourquoi tu te sers  de ce que Paul à dis pour "justifier ton célibat" ?


sthorel a écrit: (Actes 20 :29-31)
beaucoup suivraient un faux christianisme « ayant l’apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force » (2 Timothée 3 :1-5).

Tiens ça me rappelle Quelqu'un,, j'arrive pas a trouver qui Ange
avatar
Iron_Coffin

Messages : 822
Date d'inscription : 30/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jésus-Christ et la Torah

Message  sthorel le Jeu 4 Déc 2014 - 19:26

Jyncen a écrit:
sthorel a écrit:Pour ceux qui lisent la Bible superficiellement et qui n’on pas reçu le Saint-Esprit, il semble logique de conclure que ces passages « abolissent la loi ». Mais, ces Ecritures enseignent-elles réellement que la loi est abolie ? Ne s’agit-il pas plutôt de la fausse doctrine d’un stratagème subtil, imaginé par Satan, pour séduire un monde qui se dit chrétien ? Nous devons comprendre ce que la Bible nous révèle sur ce sujet capital, qui a divisé et brisé le « corps » du Christ à travers les âges.

A partir du moment où le Saint-Esprit est reçu, je ne vois toujours pas ce que cela apporte de plus. La pentecôte juive célébrait le don de la Loi. Maintenant elle nous est donnée à chaque instant si on est à l'écoute. Un livre ne permettrait pas de contenir tout ça. Il suffit de se tenir tranquille, chasser toutes pensées, se fier à une autre forme d'intelligence qui se met en marche et la lumière dans laquelle les disciples ont vu Jésus transfiguré commence à devenir palpable tout en restant intangible.

Tout le reste n'est que conditionnement mental, psychologique. Pendant que tu a foi en la Loi, tu n'a pas foi en Dieu. Tu te vois accomplir la Loi tel que la lis dans la Bible. D'autres se voient chanter, prier, réfléchir, écrire des pages et des pages. Mais au final quoi qu'on fasse c'est toi même qui a décidé de mettre ça entre toi et Dieu. En fuyant un minimum les mauvaises passions, si tu l'enlève, et que tu cesses de te regarder, et d'occuper le devant de la scène, tu verras que tout peut jaillir à chaque instant, et exploser comme de la dynamite sans aucune condition.

Bonjour Jyncen,

La paix du Seigneur soit avec toi.

Tu as raison dans un sens bien sûr. 

Bien que certaines choses ne peuvent être "innées", comme la connaissances par exemple des coutumes et des ordonnances que l'Eternel nous donne: les fêtes, le Sabbat etc

Mais je suis d'accord sur lois morales par exemple, qu'il y a beaucoup de "bon sens" aussi dans un certain nombre de prescription.

Du moins, ce qui pour nous qui sommes héritier d'une tradition judéo-chrétienne (bien que mélangé au paganisme).

Mais ce qui est évident pour toi, ne l'est pas pour tous.

Et il y a des choses comme cela que tu apprends en étudiant la Torah,  les Ecritures ou encore les Epitres et les évangiles que tu ne peux apprendre ou développer pour d'autres moyens, je veux dire par là, par ton intelligence, par la philosophie etc.

Devenir des fils obéissant de Dieu, c'est vouloir avec passion connaître un peu plus chaque jour quelles sont les volontés de Dieu, afin d'être tourné vers Dieu à chaque seconde.

C'est dans ce sens là que la lecture quotidienne des Ecritures,nous instruit, aidé par le Saint Esprit qui nous est donné par la grâce de Dieu.

Fraternellement,
avatar
sthorel

Messages : 170
Date d'inscription : 12/08/2014
Age : 37
Localisation : Sébastien Thorel <br />Orléans (France, Loiret 45)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jésus-Christ et la Torah

Message  sthorel le Jeu 4 Déc 2014 - 19:33

Iron_Coffin a écrit:
sthorel a écrit:
Les écrits de l’apôtre Paul sont souvent utilisés pour appuyer de tels enseignements : Romains 6 :14 : nous ne sommes plus sous la loi mais sous la grâce ; Colossiens 2 :14 : Jésus a effacé l’acte dont les ordonnances nous condamnaient ; Galates 3 :13 : Christ nous a rachetés de la malédiction de la loi ; Galates 3 :24-25 : la loi n’aurait été qu’un précepteur pour nous conduire au Christ, de ce fait nous ne serions plus sous ce précepteur !
Pour ceux qui lisent la Bible superficiellement et qui n’on pas reçu le Saint-Esprit, il semble logique de conclure que ces passages « abolissent la loi ». Mais, ces Ecritures enseignent-elles réellement que la loi est abolie ? Ne s’agit-il pas plutôt de la fausse doctrine d’un stratagème subtil, imaginé par Satan, pour séduire un monde qui se dit chrétien ?

Toi qui aime tant Ancienne Alliance Pourquoi tu te sers  de ce que Paul à dis pour "justifier ton célibat" ?


Bonjour,

Parce que nous sommes proches des temps de la fin.

C'est ce que semble sous-entendre Paul dans cette exhortation, ce n'était pas le cas du temps ou la Torah fût donnée à l'ancien Israël par Moïse.

Les temps de la fin, c'est à dire les temps de l'apostasie.

L'église des derniers temps.

Le temps où beaucoup se diront croyants, et dont la foi n'aura plus le moindre fondement venant de Dieu, s'étant fait Dieux eux-mêmes, et haïssant en réalité les commandements, les ordonnances, les décrets et les statuts de Dieu.

Se complaisant même dans le péché.

Tiens, c'est bizarre, cela me fait penser à quelqu'un ...

Sébastien
avatar
sthorel

Messages : 170
Date d'inscription : 12/08/2014
Age : 37
Localisation : Sébastien Thorel <br />Orléans (France, Loiret 45)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jésus-Christ et la Torah

Message  Awa le Jeu 4 Déc 2014 - 19:34

Jyncen a écrit:Un livre ne permettrait pas de contenir tout ça (...) Pendant que tu a foi en la Loi, tu n'a pas foi en Dieu

Merci beaucoup Jyncen.

La vie du Royaume de Dieu, c'est beaucoup plus qu'obéir à la Loi. En Christ, il y a plus que la Loi! Si tu as Christ, tu as la Loi de Dieu dans ton coeur et beaucoup plus que ça!

sthorel, quand je te lis, tout ce que je pense c'est "pauvre type"...
Tu passes complètement à côté du Royaume de Dieu par ton entêtement à "faire" plutôt qu'à "être".
Tu as à peine commencé le chemin, mais tu penses pouvoir et devoir guider ceux qui te précèdent depuis des années ou des dizaines d'années...
Si ce n'est pas la Loi qui te perdra, ce sera ton orgueil.

A moins que...
rien n'est impossible à Dieu!

Awa flower

_________________

Seigneur
J'aime le séjour de ta maison
Le lieu où ta gloire habite
...
Psaume 26:8
avatar
Awa

Messages : 2479
Date d'inscription : 11/07/2012
Age : 49
Localisation : Kounkané, Sud-Est du Sénégal

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jésus-Christ et la Torah

Message  sthorel le Jeu 4 Déc 2014 - 23:53

@ Iron Coffin

J'ai fait l'erreur de répondre à ton "attaque".

Or le Seigneur, au travers de la Torath, des écritures et des évangiles, nous enseigne à ne jamais garder rancune ni aucun désir de se venger contre ses ennemis.

Aussi dans le nom du Seigneur, je te demande pardon pour avoir moi-même du coup eût une façon de m'exprimer envers toi qui peut sembler quelque peu agressive ou empreinte d'un jugement personnel, et non plus d'une condamnation du péché et d'une exhortation à la sactification et à l'obéissance au Seigneur.

@ Awa

Je suis désolé que tu ais eût besoin de me traiter d'une insulte, parce que je sais que ce n'est jamais la volonté du Seigneur que deux frères ou soeurs aient ce type de propos et d'attitudes. (par exemple: Matthieu 5:22)

Au contraire nous devons nous laver les pieds les uns les autres, et nous servir les uns les autres dans la charité et l'amour fraternel, étant les membres d'un même corps, le corps du Christ (ou 'Machiah').

Aussi devant le Seigneur, je te dis que je ne t'en veux absolument pas de m'avoir insulté, alors que je dénonce simplement le péché et une doctrine qui n'est pas biblique

(écoute ma vidéos, il y a beaucoup de personnes comme Jean-Marc Thobois par exemple qui peuvent corroborer tous mes dires sur la continuité entre le "judaïsme" et le "christianisme", sur l'église primitive et sur les véritable sens des Epîtres de Paul au sujet de la Loi, et de Jésus ou Yechoua au sujet de ce qui souille l'homme. Si tu es bilingue tu as aussi un très gros mouvement "Hebrew Roots Movement" outre Atlantique)
avatar
sthorel

Messages : 170
Date d'inscription : 12/08/2014
Age : 37
Localisation : Sébastien Thorel <br />Orléans (France, Loiret 45)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jésus-Christ et la Torah

Message  Clara le Jeu 4 Déc 2014 - 23:56

Mais quelle doctrine et où a-t-elle été énoncée?

_________________
Tu es bon, Seigneur, tu pardonnes! Tu es plein d'amour pour tous ceux qui t'invoquent!
Psaume 86;5
avatar
Clara
Admin

Messages : 11543
Date d'inscription : 22/06/2012
Localisation : À tes côtés...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jésus-Christ et la Torah

Message  Dekur le Ven 5 Déc 2014 - 0:14

Malachie 4:4

Souvenez-vous de la loi de Moïse, mon serviteur, Auquel j'ai prescrit en Horeb, pour tout Israël, Des préceptes et des ordonnances.

avatar
Dekur

Messages : 57
Date d'inscription : 20/10/2014
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jésus-Christ et la Torah

Message  Clara le Ven 5 Déc 2014 - 0:16

Sébastien, que Dieu te garde et te conduise! Hug

_________________
Tu es bon, Seigneur, tu pardonnes! Tu es plein d'amour pour tous ceux qui t'invoquent!
Psaume 86;5
avatar
Clara
Admin

Messages : 11543
Date d'inscription : 22/06/2012
Localisation : À tes côtés...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jésus-Christ et la Torah

Message  Awa le Ven 5 Déc 2014 - 13:02

Je ne t'ai pas insulté, j'ai pitié de toi, c'est tout.

_________________

Seigneur
J'aime le séjour de ta maison
Le lieu où ta gloire habite
...
Psaume 26:8
avatar
Awa

Messages : 2479
Date d'inscription : 11/07/2012
Age : 49
Localisation : Kounkané, Sud-Est du Sénégal

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jésus-Christ et la Torah

Message  sthorel le Ven 5 Déc 2014 - 14:54

Bonjour à tous,

Dieu te bénisse Awa, et te guide. Dieu également te bénisse Clara.

Je vous propose de vous démontrer que MÊME DANS LES ECRITS DE PAUL, les fêtes "juives" ainsi que la Loi alimentaire sont toujours valables jusqu'à la fin des temps.

La démonstration n'est pas de moi.

Lisez bien attentivement, reprenez les versets ...

Fraternellement,

Sébastien


***********************************************
*Mashiah = Christ
*elohim = notre Dieu
*adonaï = seigneur
*Yahushua = Jésus

Pour bien comprendre les sujets que Paul développe dans différents Livres et éviter se perdre en conclusions hâtives et erronées, j’établis ici des bases importantes sur les croyances de Paul et de la première Église.
1. Paul croyait que les « oracles d’Élohim » sont confiés aux Juifs (Rm 3:1-2). Ces oracles comprennent les dix commandements, le calendrier divin et le culte biblique qu’enseigne la Parole d’Élohim. Paul et les premiers croyants, juifs messianiques, observaient sabbats et fêtes bibliques et Paul les citait en référence parmi les Églises constituées principalement de païens convertis (Ac 2:1; 12:3-4; 18:21; 20:16; 27:9; 1 Co 11:2-26).
2. Mashiah affirme que les païens ne savent pas ce qu’ils adorent. Leur pensée, leur philosophie, leur tradition, leur culte sont à bannir pour les chrétiens. Yahushua révèle que pour être un adorateur conforme à la volonté d’Élohim nous devons adorer en Esprit et en Vérité. Il affirme que le salut vient des Juifs (Jn 4:22-24). Nous devons nous soumettre aux oracles d’Élohim qui leur ont été confiés. Comprenez bien : je n’ai pas dit se soumettre aux Juifs, aux traditions de leurs pères, mais bien à la volonté d’Élohim : elle ne provient pas des oracles païens! : « Alors Yahushua, parlant à la foule et à SES DISCIPLES, dit : Les scribes et les pharisiens sont assis dans la chaire (les enseignements) de Moïse. FAITES DONC ET OBSERVEZ TOUT CE QU’ILS VOUS DISENT; MAIS N’AGISSEZ PAS SELON LEURS ŒUVRES. CAR ILS DISENT ET NE FONT PAS.» Mt 23:1-3
3. La première Église, juive messianique, était le modèle de référence pour les païens qui se retiraient du paganisme. Paul louait les Thessaloniciens en ce sens (1 Thes 2:14).
4. Paul n’acceptait pas le péché dans l’Église : «pêcherions-nous?… Loin de là! » (Rm 6:1-2,12, 15-17)
5. Selon l’Ancien et le Nouveau Testament : « le péché est la transgression de la loi » (1 Jn 3:4). Le critère pour établir ce qu’est le péché ne repose pas sur la morale, la philosophie et les traditions de ce monde qui ont plutôt tendance, au contraire, à le couvrir et l’excuser allant même jusqu’à le justifier, mais la lumière vient de la Parole d’Élohim qui est la vérité (Jn 17:17). L’unique standard acceptable permettant de reconnaître ce qui constitue un péché est la Loi divine, biblique. Celui qui « connaît Sa volonté » est « instruit par la loi » (Rm 2:18). Car il y a « dans la loi la règle de la science et de la vérité. » (Rm 2:20)
6. Prenez garde, cependant, car LA LOI qui domine la chair, LA LOI relative au Temple, LA LOI relative aux sacrifices et LA LOI relative aux traditions des pères (Juifs) est souvent « LA LOI » que rejette l’apôtre Paul en butte à des Juifs messianiques, des faux frères, transformant l’odeur, l’essence même de l’Évangile, en une religion fallacieuse.
7. La Loi (les dix commandements) nous a conduits à Mashiah. Si nous n’avions pas connu la loi qui nous enseigne à distinguer le bon du mauvais selon notre Créateur nous n’aurions pas été convaincus de pécher donc d’avoir besoin de Mashiah
Il y a nombre de versets utilisés pour faire dire à la Parole que la Loi est abolie alors, que replacés dans leur contexte ils disent (ou sous-entendent) exactement l’inverse.

Nous examineront tout particulièrement le verset 9 de Galates 4
Verset 8

Autrefois, ne connaissant pas Élohim, vous serviez des dieux qui ne le sont pas de leur nature;
4.9
mais à présent que vous avez connu Élohim, ou plutôt que vous avez été connus d’Élohim, comment retournez-vous à ces faibles et pauvres rudiments, auxquels de nouveau vous voulez vous asservir encore?
4.10
Vous observez les jours, les mois, les temps et les années!
4.11
Je crains d’avoir inutilement travaillé pour vous.
Voyons, tout d’abord quelle est l’origine des noms des jours de la semaine :

Quelle est l’origine du nom des jours de la semaine ?
Dans les pays occidentaux, la semaine de sept jours est utilisée officiellement depuis environ 1700 ans, grâce à l’empereur romain Constantin 1er. Les noms des jours employés actuellement sont donc directement inspirés du latin. En effet, à l’époque romaine, chaque jour de la semaine était l’occasion de vénérer un dieu. Or, chacun des dieux romains était associé à un des astres que les astronomes de l’époque pouvaient observer (le Soleil, la Lune, la planète Mars, etc.). Le « jour de la Lune », ou Lunaes dies en latin, est donc devenu lundi en français. Le « jour de Mars » (martis dies) est devenu mardi, le « jour de Mercure » (mercurii dies) est devenu mercredi, « le jour de Jupiter » (jovis dies) est devenu jeudi et « le jour de Vénus » (veneris dies) est devenu vendredi. Pour le samedi et le dimanche, c’est un peu différent. Samedi vient de sambati dies, le « jour du shabbat » (jour du repos dans la religion juive), et dimanche vient de dies dominicus, le « jour du Seigneur » (d’origine chrétienne). Cependant dans d’autres langues, comme l’anglais, l’origine romaine est restée : Saturday (samedi) vient de saturni dies, le « jour de Saturne » et Sunday (dimanche) est une traduction de dies solis, le « jour du Soleil ».
Tu te demandes aussi peut-être comment l’ordre des jours de la semaine a été choisi. Eh bien le premier jour a été consacré à l’astre que les Grecs estimaient le plus proche de la Terre, c’est-à-dire le Soleil (dimanche était traditionnellement le premier jour de la semaine)… et ainsi de suite jusqu’à l’astre le plus éloigné. Cependant, on sait maintenant que leurs estimations étaient fausses. Voici l’ordre de ces astres, du plus proche au plus éloigné de notre planète : la Lune, Vénus, Mars, Mercure, le Soleil, Jupiter et Saturne. Ainsi, la semaine devrait se dérouler comme suit : lundi, vendredi, mardi, mercredi, dimanche, jeudi et samedi. Curieux non ?! http://geniusinfo.net/oct08.html
Maintenant l’apôtre Paul explique comment l’être humain, ignorant de la vérité et de la grâce offerte par Yahuah, est comme un enfant « sous L’ESCLAVAGE DES PRINCIPES ÉLÉMENTAIRES DU MONDE. » (Gal 4:3). Paul leur parle maintenant du paganisme : des principes élémentaires du monde reliés à l’alchimie, la magie, l’astrologie, les solstices, les équinoxes, le zodiaque et l’horoscope babylonien qui dominent les pensées et les cultes de ce monde. Soyez-en sûr : nous avons récolté ces principes élémentaires via les jours fériés de Rome et la majorité les vénèrent pour rendre un culte à tous les dieux qu’ils représentent même s’ils ne le savent pas!
Aussi l’apôtre Paul dit-il aux Galates : « Autrefois, NE CONNAISSANT PAS ÉLOHIM, VOUS SERVIEZ (PAR UN CULTE) DES DIEUX QUI NE LE SONT PAS DE LEUR NATURE… » Gal 4:8 Paul leur parle de culte. Notez-en l’importance afin de ne pas vous mélanger dans ses propos. Il continue au milieu du verset 9 : « …COMMENT RETOURNEZ-VOUS À CES FAIBLES ET PAUVRES PRINCIPES ÉLÉMENTAIRES AUXQUELS VOUS VOULEZ VOUS ASSERVIR ENCORE? » « ENCORE » nous rappelle que Paul leur parle de ce qu’ils vivaient comme culte avant de connaître Yahushua . Paul met le doigt sur le problème : « VOUS OBSERVEZ LES JOURS, LES MOIS, LES TEMPS ET LES ANNÉES! » Gal 4:10. Paul ne leur dit pas qu’ils sacrifiaient des humains, des enfants à ces dieux mais il leur reproche de les vénérer par un culte même s’ils se disent chrétiens. C’est à ce point important, c’est une telle profanation aux yeux d’Élohim, que Paul ajoute : « Je crains d’avoir inutilement travaillé pour vous » Gal 4:11.
Observez « les jours, les mois, les temps et les années » comme culte, pour servir les faux dieux païens, relève de la science et des calendriers païens. Voilà comment, encore aujourd’hui, comme dans l’antiquité, la société dite « chrétienne » soutient et fête les douze jours représentant les douze dieux dominant les douze signes du zodiaque durant le solstice d’hiver (Noël). En ce solstice nous fêtons la naissance du soleil et de plusieurs dieux le 25 décembre dont Mithra et Horus; fêtes que nous cachons allégrement sous le nom de Yahushua que, par le fait même, nous profanons (Hé 10:29). Ces idolâtries sont si solidement ancrées dans le cœur des nations que le croyant en Yahushua, Fils du Créateur de toutes choses (Yahuah qui a enseigné dans sa parole la différence entre la profanation, les cultes païens, et les cultes qui lui sont agréables (Hé 12:28)); le croyant, donc, est rejeté par tous et encore davantage par ceux qui se disent « chrétiens » accomplissant ainsi la parole du Seigneur : « Je vous ai dit ces choses afin qu’elles ne soient pas pour vous une occasion de chute. Ils vous excluront des synagogues (pour les croyants en Mashiah il s’agit ici de lieux de cultes chrétiens) et même l’heure vient où quiconque vous fera mourir croira rendre un culte à Élohim ». Jn 16:1-2. Aussi Paul dit-il aux Galates après avoir parlé de faux dieux et de cultes idolâtres : « Suis-je devenu votre ennemi en vous disant la vérité? » Gal 4:16
Un autre verset fréquemment utilisé pour proclamer l’Ancienne Alliance obsolète est le verset 17 de Colossiens

 
2.13
Vous qui étiez morts par vos offenses et par l’incirconcision de votre chair, il vous a rendus à la vie avec lui, en nous faisant grâce pour toutes nos offenses;
2.14
il a effacé l’acte dont les ordonnances nous condamnaient et qui subsistait contre nous, et il l’a détruit en le clouant à la croix;
2.15
il a dépouillé les dominations et les autorités, et les a livrées publiquement en spectacle, en triomphant d’elles par la croix.
2.16
Que personne donc ne vous juge au sujet du manger ou du boire, ou au sujet d’une fête, d’une nouvelle lune, ou des sabbats:
2.17
c’était l’ombre des choses à venir, mais le corps est en Christ.
Ici, il s’agit d’une erreur de traduction. Le temps du verbe dans les écrits originaux est au présent.

L’article suivant explique bien la chose :
Le christianisme religieux, toujours désireux d’enterrer définitivement ce qu’il appelle le « judaïsme de l’ancien testament », a fait plus que mal traduire Colossiens 2:17, il en a fait une fausse doctrine !
Voici par exemple l’une des versions les plus répandues:
« c’était l’ombre des choses à venir, mais le corps est en Christ. » (LSG)
Or, si on reprend l’original grec, que lit-on ? La concordance Strong dans son numéro 2076 nous dit « esti » (parfois estin), ce qui veut dire « verbe être, troisième personne du singulier au PRESENT de l’indicatif » !
Le « présent de l’indicatif » s’écrit-il « c’était » ? NON !… il est donc écrit « C’EST l’ombre » !

http://jyhamon.eklablog.com/8-c-etait-l-ombre-au-lieu-de-c-est-l-ombre-a80692940
2.17 c’était l’ombre des choses à venir, mais le corps est en Christ.
Dans la version Louis Second 1975 la note nous renvoie au mot « corps = réalité »
Autrement dit : la traduction juste est 2 ; 17 c’est l’ombre des choses à venir, mais (et) la réalité est en Mashiah. (Qui Lui observait toutes les ordonnances de Son Père)

Notez aussi que si les croyants avaient observé les mêmes jours et fêtes que les peuples au milieu desquels ils vivaient ils n’auraient subi aucun jugement et se seraient confondu dans la masse.
Voyons un dernier verset qui « prétendument » démontrerait que la loi sur la nourriture est abolie soit 1 Timothée 4.5
4.1
Mais l’Esprit dit expressément que, dans les derniers temps, quelques-uns abandonneront la foi, pour s’attacher à des esprits séducteurs et à des doctrines de démons,
4.2
par l’hypocrisie de faux docteurs portant la marque de la flétrissure dans leur propre conscience,
4.3
prescrivant de ne pas se marier, et de s’abstenir d’aliments que Élohim a créés pour qu’ils soient pris avec actions de grâces par ceux qui sont fidèles et qui ont connu la vérité.
4.4
Car tout ce qu’Élohim a créé est bon, et rien ne doit être rejeté, pourvu qu’on le prenne avec actions de grâces,
4.5
parce que tout est sanctifié par la parole d’ Élohim et par la prière.

Les viandes avant d’être consommées étaient offertes à des idoles ou à des dieux quelconques dans le but de les apaiser et généralement dans les temples païens. Les premiers chrétiens hésitaient donc à manger de la viande sachant qu’elle a d’abord été offerte à un dieu et pour certains, fraîchement sortis du paganisme cette viande comportait toujours un aspect sacré d’où le verset de Romain 14 ;1
14.1
Faites accueil à celui qui est faible dans la foi, et ne discutez pas sur les opinions.
14.2
Tel croit pouvoir manger de tout: tel autre, qui est faible, ne mange que des légumes.
14.3
Que celui qui mange ne méprise point celui qui ne mange pas, et que celui qui ne mange pas ne juge point celui qui mange, car Élohim l’a accueilli.

Alors paul explique à Timothée que tout est sanctifié « purifié » par les actions de grâces, la Parole et la prière et qu’il n’y a pas d’esprits démoniaques rattachés à ces offrandes.
Cela n’abolit en rien les règles de la nourriture pure et impure de Lévitique 11 qui nous défend de manger des animaux créés comme des « éboueurs » de la nature ou encore pour servir de nourriture de base dans la chaîne alimentaire.
Rappelez-vous les versets clefs de Matthieu :
23.1
Alors Yahushua, parlant à la foule et à ses disciples, dit:
23.2
Les scribes et les pharisiens sont assis dans la chaire de Moïse.
23.3
Faites donc et observez tout ce qu’ils vous disent; mais n’agissez pas selon leurs œuvres
Soyez bénis dans votre désir de plaire à notre seul et unique Adonaï
avatar
sthorel

Messages : 170
Date d'inscription : 12/08/2014
Age : 37
Localisation : Sébastien Thorel <br />Orléans (France, Loiret 45)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jésus-Christ et la Torah

Message  Iron_Coffin le Ven 5 Déc 2014 - 18:58

sthorel a écrit:@ Iron Coffin

J'ai fait l'erreur de répondre à ton "attaque".

y a pas d' offenses, d' ailleurs j'imagine que tu cherche encore a Qui cela te faisais penser. Mr.Green


Que celui qui mange ne méprise point celui qui ne mange pas, et que celui qui ne mange pas ne juge point celui qui mange, car Élohim l’a accueilli.

Tu vois c'est très difficile d'obéir a 100% aux écritures (et dire que y en a qui se pense a 110%)
avatar
Iron_Coffin

Messages : 822
Date d'inscription : 30/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jésus-Christ et la Torah

Message  sthorel le Ven 5 Déc 2014 - 19:03

Iron_Coffin a écrit:
sthorel a écrit:@ Iron Coffin

J'ai fait l'erreur de répondre à ton "attaque".

y a pas d' offenses, d' ailleurs j'imagine que tu cherche encore a Qui cela te faisais penser.  Mr.Green

En même temps, il y avait peu de chance que ça s'adresse à mon chien ou à mon canapé !

Aimons-nous les uns les autres, comme Dieu nous a aimé lui-même.
avatar
sthorel

Messages : 170
Date d'inscription : 12/08/2014
Age : 37
Localisation : Sébastien Thorel <br />Orléans (France, Loiret 45)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jésus-Christ et la Torah

Message  sthorel le Ven 5 Déc 2014 - 19:06

Iron_Coffin a écrit:

Que celui qui mange ne méprise point celui qui ne mange pas, et que celui qui ne mange pas ne juge point celui qui mange, car Élohim l’a accueilli.

Tu vois c'est très difficile d'obéir a 100% aux écritures  (et dire que y en a qui se pense a 110%)

Non non non, mauvaise compréhension de ta part Iron.

Ca fait référence au fait que les viandes étaient sacrifiées aux idôles. Donc en achetant de la viande, ou en mangeant de la viande n'importe où, les "judéo-chrétiens" (premiers chrétiens) pour certains ne mangeaient que des légumes de peur de toucher à toute viande sacrifiée.

C'est pourquoi Paul dit que mangé avec action de grâce et prière (tous les repas étaient précédés de prières) Dieu rendait ces aliments purs.

Donc exempts de mauvais exprits.

Il ne s'agit en aucun cas de viandes impures au sens de la Loi alimentaire donnée par Moïse.

Et si tu écoutes ma vidéo, tu découvriras que la Loi alimentaires et la Loi en général (pas la Loi sacrificielle venue à cause de la désobéissance des hommes) EXISTAIT DEJA AVANT MOISE: https://www.youtube.com/watch?v=4dq4Om95NFU&list=UUvPI48X0sY_NFVPNHxrcDkw

Relis bien ce que j'ai posté.
avatar
sthorel

Messages : 170
Date d'inscription : 12/08/2014
Age : 37
Localisation : Sébastien Thorel <br />Orléans (France, Loiret 45)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jésus-Christ et la Torah

Message  sthorel le Ven 5 Déc 2014 - 19:42

Selon ce que j'ai pu "étudier", Paul dénonçait également des doctrines se développant dans certaines communautés, éloignant les hommes de l'Evangiles, portant sur le culte des anges, d'une fausse humilité ou encore sur les aliments.

C'est pourquoi aussi il aurait fait des mises en garde dans ses Epîtres aux premières églises.

Les écritures de Paul sont d'une très grande sagesse, ses tournures ne sont pas évidentes. Il faut faire très très attention en les lisant.

2 Pierre 3
15Croyez que la patience de notre Seigneur est votre salut, comme notre bien-aimé frère Paul vous l'a aussi écrit, selon la sagesse qui lui a été donnée. 16C'est ce qu'il fait dans toutes les lettres, où il parle de ces choses, dans lesquelles il y a des points difficiles à comprendre, dont les personnes ignorantes et mal affermies tordent le sens, comme celui des autres Ecritures, pour leur propre ruine. 17Vous donc, bien-aimés, qui êtes avertis, mettez-vous sur vos gardes, de peur qu'entraînés par l'égarement des impies, vous ne veniez à déchoir de votre fermeté.…


On voit dans 2 Pierre que le problème n'est pas nouveau.

Paul était un pharisien, et les premiers chrétiens sont des juifs connaisant la Loi. En comprenant çà beaucoup de versets prennent un sens tout à fait différent.
avatar
sthorel

Messages : 170
Date d'inscription : 12/08/2014
Age : 37
Localisation : Sébastien Thorel <br />Orléans (France, Loiret 45)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jésus-Christ et la Torah

Message  Clara le Ven 5 Déc 2014 - 19:50

Tu penses donc que durant 20 siècles les chrétiens se sont trompés? Réformateurs inclus? 
Tu connait Dieu depuis moins d'un an... 

Et tu sais très bien  que tous  les versets que tu cites peuvent être contrés et que tu ne dialogues pas, tu soliloques!

_________________
Tu es bon, Seigneur, tu pardonnes! Tu es plein d'amour pour tous ceux qui t'invoquent!
Psaume 86;5
avatar
Clara
Admin

Messages : 11543
Date d'inscription : 22/06/2012
Localisation : À tes côtés...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jésus-Christ et la Torah

Message  sthorel le Ven 5 Déc 2014 - 20:07

Clara a écrit:Tu penses donc que durant 20 siècles les chrétiens se sont trompés? Réformateurs inclus? 
Tu connait Dieu depuis moins d'un an... 

Et tu sais très bien  que tous  les versets que tu cites peuvent être contrés et que tu ne dialogues pas, tu soliloques!

Il semble que les doctrines catholiques ne sont pas conformes à la volonté de Dieu, puisqu'ils ont blasphémé le Sabbat, les interdits alimentaires, le Chema Israël (Marie, saints etc.), les interdictions de faire des statues et des images, ont remplacé les jours par des jours liés aux planètes qui sont des dieux païens etc.

La réforme a remis le Seigneur au centre, mais renie par exemple le Sabbat (à part les adventistes) et les fêtes.

Si je ne te dis pas de bêtise, la Réforme a fait couler beaucoup de sang. D'ailleurs de mémoire, Luther était dans un cloître catholique ou était pratiqué l'auto-flagellation, alors qu'il est écrit dans la Loi que nous ne devons nous faire d'incision dans la chair.

Ensuite de mémoire, n'ayant jamais malgré l'ascèse trouvé Dieu, il a vu le Vatican, découvert les indulgences, repris les Ecritures et decouvert que l'Eglise de Rome était anti-biblique.

Mais il est issu du catholicisme romain.

Ensuite oui, cela fait moins d'un an.

Mais tu sais, il y a des personnes qui suivent le Seigneur depuis 60 ans et qui n'ont pas remarqué par exemple que Noé connaissait la différence entre les animaux purs et impurs, avant même que Moïse n'ait reçu les Lois au Sinaï.

Que l'adultère (Génèse 20) et l'homosexualité (Sodome et Gomorhe) étaient déjà condamnés par l'Eternel avant même que Moïse ne reçut la Loi.

Donc le nombre des années, ne fait rien.

Certains conduisent depuis des années et sont des très mauvais conducteurs.

Enfin pour finir Clara je dialogue, je n'ai jamais refusé de répondre à quelqu'un sauf par inatention. Et pourtant je suis sur beaucoup de forums et de réseaux.

Mais dis moi ce qui est faux dans tout ce que j'ai écrit Clara, et démontre-moi que je me suis trompé.

Si je reconnais que je me suis trompé, alors je me repentirai et reconnaîtrai que tu as raison sur les points que tu auras soulevé.

Sinon, je te dirai pourquoi je ne suis pas d'accord avec tes arguments, et j'appuirai toujours tout ce que je dis sur les Ecritures qui seules sont inspirées de Dieu.

Donc je te pose la question:

Qu'ai dit d'erroné ? Et en quoi ces choses que j'ai écrites sont érronnées ? 
avatar
sthorel

Messages : 170
Date d'inscription : 12/08/2014
Age : 37
Localisation : Sébastien Thorel <br />Orléans (France, Loiret 45)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jésus-Christ et la Torah

Message  Clara le Ven 5 Déc 2014 - 20:27

Qui défend les doctrines catholiques sur notre forum protestant?  Alors là, comme argument tu ne pouvais guère faire mieux! Mr.Green

Tu es au courant qu'il n'y a pas que Luther comme réformateur? 

Oui, la réforme s'est attachée  à l'Esprit, pas à la lettre! D'ailleurs, Jésus lui-même n'a pas respecté le sabbat! Dis-moi, as-tu dit à Jésus qu'il se trompait?
Qu'aurais-tu répondu à sa question? Aurais-tu été parmi ceux qui voulait le faire périr car il prêchait l'amour et non la loi?

Non la valeur n'attend pas le nombre des années! Mais 7 mois contre 20 siècle, ça fait quand même beaucoup!Ange

Et non tu ne dialogues pas car tu es incapable de parler par toi-même. Tu es dans une logique sectaire et tes gourous parlent à ta place. Si seulement tu pouvais juste tenter de comprendre... Crying or Very sad

_________________
Tu es bon, Seigneur, tu pardonnes! Tu es plein d'amour pour tous ceux qui t'invoquent!
Psaume 86;5
avatar
Clara
Admin

Messages : 11543
Date d'inscription : 22/06/2012
Localisation : À tes côtés...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jésus-Christ et la Torah

Message  sthorel le Ven 5 Déc 2014 - 21:05

Clara a écrit:Qui défend les doctrines catholiques sur notre forum protestant?  Alors là, comme argument tu ne pouvais guère faire mieux! Mr.Green

Je n'ai pas seulement critiqué la doctrine catholique, mais j'ai également continué en expliquant comment le protestantisme est en réalité "né" du catholicisme.

Ce que visiblement tu ignorais ...

Clara a écrit:Clara[/b]
Tu es au courant qu'il n'y a pas que Luther comme réformateur? 

Luther est le père de la réforme. Tous les protestants sont par définition des réformateurs, tous les chrétiens ayant par définition un ministère, donc une autre traduction pourrait être "service", puisque nous sommes tous au service du Seigneur et au service les uns des autres

Reprends les textes en hébreu et en grec, et étudie les traductions car il y a beaucoup d'erreurs nées de problèmes liées aux traductions et aux sens précis des mots

Clara a écrit:Clara
Oui, la réforme s'est attachée  à l'Esprit, pas à la lettre! D'ailleurs, Jésus lui-même n'a pas respecté le sabbat! Dis-moi, as-tu dit à Jésus qu'il se trompait?
Qu'aurais-tu répondu à sa question? Aurais-tu été parmi ceux qui voulait le faire périr car il prêchait l'amour et non la loi?


Jésus respectait strictement le Sabbat, selon la Torah et certaines écoles (il y a différentes écoles: Hillel etc.) il est permis de sauver une vie ou de faire ce qui est bien le Sabbat. C'est cela qu'a fait Jésus mais certains juifs préféraient respecter le Sabbat religieusement, que sauver des vies et donc guérir des malades. 

De plus, il ajoute qu'il est la maître du Sabbat puisqu'il est lui-même celui qui a ordonné de respecter le Sabbat, le monde a été créé par lui et pour lui, qu'il est suffisament bien placé pour savoir comment nous devons l'observer.

Clara a écrit:Clara
Non la valeur n'attend pas le nombre des années! Mais 7 mois contre 20 siècle, ça fait quand même beaucoup!Ange 

De tout temps, des chrétiens ont suivi la Bible, ont refusé de manger du porc etc. Tu sais combien par exemple il y a d'adventistes dans le monde ? Regarde des gens comme Jean Marc Thobois, il est protestant, et pourtant il suit la Torah également. 

Il faut voir plus loin que son église locale ou son forum.

Clara a écrit:Clara
Et non tu ne dialogues pas car tu es incapable de parler par toi-même. Tu es dans une logique sectaire et tes gourous parlent à ta place. Si seulement tu pouvais juste tenter de comprendre... Crying or Very sad

Oui je suis dans une logique sectaire qui est entièrement consacrée à sa Bible, la parole de Dieu révélée aux hommes, je t'invite à en faire autant.

Sinon, concrètement, tu as des vrais arguments sur le fond ou réellement c'était tout ce que tu avais trouvé à objecter sur tout ce que j'ai écrit ?
avatar
sthorel

Messages : 170
Date d'inscription : 12/08/2014
Age : 37
Localisation : Sébastien Thorel <br />Orléans (France, Loiret 45)

Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum